Il faut toujours « se méfier de l’eau qui dort » (et non pas « de l’ours qui dort », même si dans l’idée, ça marche aussi). Dans les séries comme dans la vie (la vraie), les gentils peuvent parfois être super décevant. T’es là, t’as foi en cette personne, t’es en confiance, et d’un coup, VLAN. Gros mouv’ de connard égocentrique qui brise ton petit cœur en mille morceaux et qui te rappelle que la vie est une chienne. Non, on n’est pas négatif. On balance juste tout haut ce que tout le monde pense tout bas, en fait.

1. Jim dans the Office

Awwww trop romantique le mec qui achète une maison à sa femme, non ? BAH NON EN FAIT. Ce gros connard ne fait rien d’autre que de choisir tout seul la maison dans laquelle ils vont vivre, alors que bon, c’est quand même un peu engageant d’acheter une maison, non ?? Vous n’êtes pas convaincu ? Dois-je vous rappeler qu’il accepte également un taff à Philadelphie sans le dire à Pam, à qui il laisse le plaisir de gérer la petite famille solo quand il est là-bas. Et le mec arrive quand même à la faire culpabiliser parce qu’elle n’a pas réussi à lui filmer le spectacle de leur fille ? Je vous jure, c’est une vraie pourriture.

Crédits photo (Creative Commons) : Theo's Little Bot

2. Ted Mosby dans How I Met Your Mother

Déjà, le mec est ultra négatif. Il râle tout le temps, chiale constamment sur son propre sort, se concentre tellement sur ses propres petits malheurs qu’il ne voit même pas ceux de ses potes. Pour lui, tout est toujours noir et le verre systématiquement à moitié vide. Chiant. Et ce n’est pas tout (ATTENTION SPOIL !!!!), il passe littéralement 9 saisons à nous parler de sa femme et blah-blah-blah pour, au final, nous la présenter 3 minutes et nous annoncer qu’elle est morte. SUPER L’AMBIANCE. On aurait peut-être pu commencer par ça pour nous préserver, en fait. Bref, tout ça pour se recaser avec Robin alors que clairement, ce couple est ultra toxique. Bref, j’arrête là où je vais massacrer mon clavier. Ce personnage pue le seum.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : https://www.flickr.com/photos/watchwithkristin/

3. Ross dans Friends

Par où commencer ? Sur l’échelle des mecs toxiques, il est clairement 1er. 12/10 en machisme. Vous vous souvenez quand il fait virer un baby-sitter sous prétexte qu’un homme hétérosexuel ne peut pas exercer ce taff-là de son plein gré ? Quand il lui reproche de « trop pleurer » ? Puis avec les meufs… Il se tape une étudiante alors qu’il est prof, trompe Rachel quand ils sont en break, puis l’empêche d’accepter le boulot de ses rêves à Paris, sous prétexte qu’il « l’aime ». Quand on aime, on souhaite le meilleur, et comment te dire, Ross, que le meilleur ce n’est vraiment pas toi. C’est dit.

4. Rachel dans Friends

Ouais parce qu’on parle de Ross, mais Rachel n’est pas non plus la plus aimable et bienveillante des personnes, hein. Coucou la meuf qui fout en l’air le mariage de Ross et Emily en ramenant son cul à Londres. Quoi de plus égoïste également que d’annoncer sa grossesse en plein milieu du mariage de sa besta ? Non mais ça va ? Tu veux pas venir habillée en blanc non plus ?

5. Mike dans Stranger Thing

Le petit garçon tout gentil, trop mims, qui recueille Eleven et s’occupe de lui faire découvrir le monde. Mooooh. Comme c’est chou. N’oublions quand même pas qu’il devient rapido très possessif avec elle, et qu’il ghoste son meilleur ami alors que le pauvre Will a vécu quelques expériences traumatiques. Bof mims, finalement.

Crédits photo (Creative Commons) : Netflix, Inc.

6. Howard dans Big Bang Theory

Howard Wolowitz est présenté comme un « grand romantique ». LOL. C’est juste un mec complètement obsédé par les femmes et le sexe. Même Penny parle de lui comme d’un être « dégoûtant ». Il se présente comme un grand séducteur, alors que c’est juste un gros gros lourdeau, à la limite du pervers dégueulasse, qui n’hésite jamais à faire des grosses blagues de cul devant les meufs. Creep.

7. Dawson dans la série éponyme

Aka le mec qui fait genre pendant 800 épisodes (oui, c’est long) de ne pas comprendre que sa meilleure amie est folle amoureuse de lui, alors que ça crève les yeux. Par contre, ce gros connard n’hésite pas à lui proposer de dormir en cuillère tous les soirs en matant E.T. VAS-Y. FAIS-LUI DES FAUX ESPOIRS. TRANQUILLE. C’EST COOL. (En plus, le mec est clairement pas dingo. Un médiocre 4,5/10 alors que Joey est un vrai 5621544/10).

8. Otis dans Sex Education

On va pas se mentir, Otis est attachant, mais il fait quand même des mouv’ de gros con. Saison 1, épisode 5, il est censé accompagner Eric voir Hedwig and the Angry Inch comme symbole de tradition pour l’anniversaire de ce dernier. À la place de ça, il préfère rester faire des petites investigations avec Maeve, et laisse le pauvre Eric tout seul, sans explication. Il lui brise le cœur et transforme la soirée qu’il attendait avec impatience en cauchemar. J’ai le cœur en miettes rien qu’en me remémorant la scène. Otis l’égoïste. C’est dit.

9. Daphnée dans Bridgerton

Y’a t-il vraiment plus horrible que de violer son mec pour le forcer à avoir un enfant ? Je crois qu’on fait difficilement plus trash.

10. Tom Scavo dans Desperate Housewives

Au début, on l’aime d’amour. C’est le seul mari sympa de tout le quartier, et on bave dessus bien comme il faut. Mais il nique clairement tout quand il empêche sa femme de reprendre sa carrière pour qu’elle reste gentiment à la maison pour s’occuper des gosses. Il finit par l’abandonner alors qu’elle a un cancer. Un mec charmant, en somme.

11. Tokyo dans La Casa de Papel

La gentille héroïne, présentée comme une personne dure, une survivante dont la vie a été terrible, est juste une meuf ultra égocentrée qui n’en a rien à secouer de mettre la vie des autres en danger rien que pour son petit confort. Bof badass quand même.

Puisqu’il y a toujours pire que soi, ces bons gros cons passent quand même pour des enfants de chœur à côté des vraisgrands méchants de séries. Pipi culotte devant la télé.