Lao Tseu disait « Celui qui excelle à contrôler les autres a du pouvoir, mais celui qui parvient à se contrôler, a encore plus de pouvoir ». On va gentiment laisser de côté la deuxième partie puisque celle qui nous intéresse c’est celle où il dit de contrôler les autres. En effet, si vous voulez lancer votre propre secte, le contrôle sera la clé maitresse qui vous amènera au succès. Voyons ensemble comment bien préparer ce projet et devenir le meilleur gourou de tous les temps sans finir en prison trop rapidement.

1. Préparez votre "Origin Story"

Pour cela rien de plus simple, répondez juste à la question « Qu’est-ce qui fait que vous, plutôt qu’un autre, méritez d’être supérieur aux autres ? » Rien du tout, exactement, d’où l’importance de bien inventer une grosse connerie. Qu’il s’agisse d’extra-terrestres qui sont entrés en contact avec vous, d’une divinité quelconque qui vous a choisi comme messager où tout simplement que vous avez une super grosse teub, les gens auront besoin de croire que vous avez un truc en plus pour vous suivre aveuglément. Donc potassez bien ça.

2. Choisissez un nom de Gourou

Si vous optez pour une secte de catégorie « messager des extra-terrestres », prenez un nom farfelu comme Raël, ça a bien marché pour lui. Mais surtout ne gardez pas votre nom, ça vous humanise, vous ne passez pas pour un être supérieur et il est probablement nul en plus. D’autre part, vos fidèles porteront ce nom également : Raël -> Raëliens, il faut donc que ça en jette, un truc comme « Niblax » ou « Velux » serait classe. Hum attendez, Velux c’est déjà prit par une marque et Niblax c’est mon nom de gourou donc choisissez un autre truc.

3. Trouvez un bon second

Plus votre secte va grandir, plus il sera difficile de la contrôler. Vous n’êtes pas à l’abri d’une rébellion ou d’un putsch organisé par un connard qui voudrait voler vos fidèles. Il vous faut donc ce qu’on appelle dans le jargon un « numéro 2 ». Cet allié devra être animé d’un amour sans faille envers vous afin que vous soyez certain de son indéfectible fidélité. Il ne rechignera donc pas à se taper toute la paperasse et la logistique chiante comme le contrôle des stocks de PQ pendant que vous ferez des trucs plus cool comme des orgies et prendre des drogues en slibard dans le désert.

4. Écrivez un livre

Si vous n’écrivez pas votre propre livre explicitant votre pensée, vous n’aurez pas le statut de gourou aux yeux de la loi. Alors vous allez me dire qu’un gourou vit au dessus des lois et c’est vrai. Bravo, vous avez passé le premier test. Ceci étant dit, il vous faut quand même un livre. Ne vous prenez pas trop la tête, sortez des poncifs en enfonçant des portes ouvertes : « les grandes multinationales nous contrôlent avec l’eau du robinet », « affranchissons nous des chaînes que nous met la société aux poignets » ou encore « les politiciens nous mettent des micro-puces dans le cul pour nous surveiller et c’est pour ça que des fois ça gratte » marchent généralement très bien.

5. Achetez un lopin de terre en Auvergne

Ou dans un endroit comportant des grands espaces. L’essentiel est de faire en sorte de limiter les interactions sociales avec vos fidèles et les gens extérieurs. Vous ne voulez pas qu’ils réalisent que vous les plumez et leur mentez. Pour cela, il faut les isoler. Le coup de poker ultime reste de faire entrer dans votre secte quelqu’un qui possède déjà un terrain et de lui faire céder en lui échangeant contre une connerie du style la vie éternelle dans l’au delà ou une villa au paradis.

6. Tentez de faire entrer une célébrité dans votre secte

Une idée vraiment importante si vous voulez jouir d’une visibilité considérable. Bien sûr les journaux vous traîneront dans la boue mais les gens, eux, se demanderont : « Mais attends, si Gérard Jugnot est Veluxien, pourquoi pas moi ? ». Faites donc jouer de vos contacts et chopez le numéro d’une célébrité (de préférence une qui est appréciée) cela devrait faire parler de votre secte et peut-être même amener du monde. Et au pire vous pourrez vous bourrer la gueule avec Gérard Jugnot, ce qui est pas mal.

7. Vous mettre les bonnes personnes dans la poche

Personnalités politiques locales pour avoir des autorisations de rassemblement, policiers pour qu’ils ferment les yeux sur vos agissements en l’échange d’un DVD de Rasta Rocket, directeurs du supermarché pour avoir des réducs sur les paquets de chipolatas (car vous allez faire des barbeucs, c’est l’un des points importants d’une secte)… Pour cela usez du chantage, obtenez des dossiers compromettants sur l’un de vos élus locaux, comme le fait qu’il aime se tartiner le cul de compote. Mentez, truquez, arnaquez, piégez éhontément tout le monde comme un gros enculé, c’est comme ça que font les grands de ce monde.

8. Profitez, tant que ça dure et préparez votre retraite

On va pas se mentir, la vie de gourou ne se termine pas toujours très bien. Vous pourriez être emprisonné ou tomber en disgrâce, lâché par vos fidèles. Profitez donc un maximum, placez de l’argent détourné dans un paradis fiscal et préparez votre évasion pour refaire votre vie une fois que vous aurez assez exploité les vaches à lait. Si les choses tournent au vinaigre, faites vous refaire le visage pour ressembler à Edouard Balladur ou un playboy du genre et tirez vous sur une île.

9. Soyez dur, mais juste

La frontière est mince entre gourou et mec complètement fou. Tellement mince qu’il n’y en a pas vraiment. Du coup vous allez probablement agir comme un gros enculé de tyran en prenant la confiance et ce n’est pas une bonne idée. Vous devez vous montrer dur pour être respecté, mais également juste pour être aimé. Tout est question d’équilibre : offrez des kebabs, mais avec de la sauce blanche, autorisez les relations amoureuse, mais choisissez vous même les partenaires, autorisez les gens à regarder la tv, mais seulement le film La boom. Selon une étude, 90% des gourous sont des gros enculés, il ne tient qu’à vous de faire partie des 10% restants qui sont des gros connards.

10. Maîtrisez l'opinion publique

Ce que vont penser les gens de vous est primordial et pour bien mettre ça en image il faut que je vous parle de Benjamin N. Dans mon village, y’avait ce mec d’une cinquantaine d’années, il était poli, tolérant, bénévole dans plusieurs associations, il donnait toujours de l’argent aux gens dans le besoin, construisait des abris pour les personnes qui vivaient dans la rue, était pompier volontaire et pratiquait gratuitement le métier de vétérinaire après avoir réussi ses études. Qu’est-ce que vous pensez que les gens du village disaient de ce mec formidable ? Que c’était le type qui s’était mis une bouteille de bière dans le cul en soirée au lycée. Les choses restent. Une erreur et l’opinion publique vrille et s’installe pour de bon. Vous êtes prévenus.

Si vous suivez à la lettre ces indications, nul doute que vous deviendrez un gourou réputé et dirigerez un bon groupe d’illuminés. Je vous souhaite donc une franche réussite et plein de bonheur. Si vous voulez voir les trucs un peu trop extrêmes vous pouvez aussi aller voir les sectes les plus flippantes du monde, mais attention, c’est très flippant.