La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié, mardi 8 mars, les déclarations de patrimoine et d’intérêts des candidats à la présidence 2022. Ils ont tous dû remplir diverses rubriques (possessions immobilières, biens supérieurs à 10 000€, comptes, voitures, dettes …) et remettre leurs déclarations, certifiées sur l’honneur, au Conseil Constitutionnel. Ces déclarations faisaient partie, avec les 500 parrainages, des conditions pour pouvoir concourir au premier tour. D’après ces dernières, voici donc les possessions de patrimoine et d’intérêts des 12 candidats, du plus riche au moins riche. RIP Poutou.

1. Valérie Pécresse : 9,7 millions d'euros

Qui c’est ? : La présidente de la Région Ile-de-France et candidate Les Républicains aux présidentielles.

Sa moula en détail : elle détient 3 maisons et des terrains pour une valeur totale de 4,1 millions d’euros (tranquille). Avec son époux, ils possèdent également près de 6,5 millions d’euros en assurances vie, plan d’épargne retraite, actions ou encore comptes courants. Aussi en leur possession : 60 000 euros d’œuvres d’art. Quand on vous dit que quand on aime, on ne compte pas. La candidate est en revanche endettée de près d’un million d’euros. On ne s’inquiète pas pour elle pour autant.

2. Eric Zemmour : 4,2 millions d'euros

Qui c’est ? : Un chic type, actuellement accusé d’agressions sexuelles sur 8 femmes. Classe. C’est aussi le candidat à la présidentielle de son parti d’extrême droite nommé « Reconquête ». Un chic nom également, qui nous fait tout de suite penser à beaucoup de tolérance et de pacifisme.

Sa moula en détail : Il est (co)propriétaire de cinq appartements à Paris, de 27 à 165 mètres carrés (O.K.L.M), valant de 176 000 à 1,8 million d’euros. Il lui reste encore plus de 630 000 euros de prêt à rembourser. Il possède aussi 90% du capital de Rubempré (une société d’édition), pour une valeur d’1,5 millions d’euros.

Son salaire : asseyez-vous… En 2020, il a touché… 700 000 balles !!! Soi, 58 000 euros par mois. La dolce vita. Un grand merci au Figaro qui le paie plus de 60 000 boules par an. Bordel.

3. Nicolas Dupont-Aignan : 2 millions d'euros

Qui c’est ? : Le candidat de Debout la France, parti d’extrême droite. Simple observation : les trois plus riches des candidats sont de droite. Vous faites ce que vous voulez de cette info…

Sa moula en détail : il est propriétaire de plusieurs biens immobiliers, dont un appartement parisien estimé à 1,4 millions d’euros.

La bonne action : il assure bénévolement la présidence de Debout la France.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Debout la France

4. Jean-Luc Mélenchon : 1,4 million d'euros

Qui c’est ? : Le candidat de la France Insoumise. Oui, voilà, celui qui parle très très fort. Tout le temps.

Sa moula en détail : un appartement à Paris à environ 1,2 millions d’euros, une maison dans le Loiret (170 000 euros), et 95 000 euros sur différents comptes en banque. Il a encore un emprunt de 100 000 euros à rembourser.

Crédits photo (CC BY 4.0) : Fred Marvaux, European Parliament

5. Marine Le Pen : 1,2 million d'euros

Qui c’est ? : La candidate du Rassemblement National. Un autre parti de l’extrême droite.

Sa moula en détail : une petite maison de seulement 633 mètres carrés dans les Hauts-de-Seine dont elle détient 12,5% en SCI, une petite baraque de 120 mètres carrés dans le Morbihan dont elle possède 28,5% en indivision, et une autre dans les Yvelines dont elle a 25% toujours en indivision (ça veut dire que plusieurs personnes sont propriétaires d’un même bien ou d’un même ensemble de biens, en gros). Elle a réalisé 3 prêts, dont un de 10,7 millions d’euros pour sa campagne présidentielle. (RIEN. QUE. CA.)

Son salaire : 60 000 euros/ an pour la présidence du RN. Soi, 5000/ mois. Pas dégueu.

Crédits photo (CC BY 4.0) : The Russian Presidential Press and Information Office

6. Jean Lassalle, 630 000 euros

Qui c’est ? : Le président du mouvement « Résistons ! », candidat à la présidentielle, député, mais aussi… Ancien berger !

Sa moula en détail : il possède des terres dans les Pyrénées-Atlantiques pour environ 120 000 euros, trois maisons et un appartement. Tranquille la vie, Jeannot !

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Antoine Lamielle

7. Anne Hidalgo, 575 000 euros

Qui c’est ? : La maire de Paris, candidate socialiste aux présidentielles.

Sa moula en détail : Avec son mari, ils possèdent une maison de 118 mètres carrés à Paris (évaluée à 1,4 millions d’euros, dont encore 400 0000 euros à rembourser), elle détient aussi 100 000 euros (environ) sur différents comptes bancaires.

Le petit oupsi : sur l’un de ses livret A, elle n’a que 5€. Comme moi hihihihihihih.

Son salaire : maire de Paris rapporte environ 4600e/mois. Stylé.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : A.Schneider83

8. Emmanuel Macron, 550 000 euros

Qui c’est ? : Le président français, tout simplement. (Oui, oui. Jean Lassalle possède un plus gros patrimoine que Macron.)

Sa moula en détail : principalement des comptes bancaires et instruments financiers. On trouve un livret de développement durable à 120 000 euros, un livret A de 22 000 euros, une assurance vie dont la valeur de rachat et de 113 000 euros (Tu le vois, le petit côté banquier qui multiplie les comptes ?). Il doit encore rembourser 122 500 euros pour un prêt travaux.

Son salaire : Il a perçu 900 000 euros nets imposables entre le début de son mandat et le 31 décembre 2021. Si mes calculs sont bons, ça fait plus de 15 000€ par mois ??

Crédits photo (CC BY 2.0) : Arno Mikkor, EU2017EE Estonian Presidency

9. Yannick Jadot, 412 000 euros

Qui c’est ? : Le candidat EELV (Europe Écologie les Verts).

Sa moula en détail : un contrat assurance vie de 67 000 euros, 90 000 euros répartis sur 5 comptes en banque, et un scooter à 4 000euros (waw).

Son salaire : Son statut d’eurodéputé lui rapporte 108 900 euros brut par an.

Crédits photo (CC BY 2.0) : greensefa

10. Fabien Roussel, 220 000 euros

Qui c’est ? : Le candidat communiste aux présidentielles.

Sa moula en détail : deux maisons dans le Nord (la première de 100 mètres carrés dont il est pleinement proprio, la seconde détenue à 60%). Il lui reste près de 99 000 euros à rembourser, sur deux prêts.

Le petit oupsi : il est à découvert de 219 euros sur son compte commun. Bah alors Fabinou ?

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Zouhair NAKARA

11. Nathalie Arthaud, 219 000 euros

Qui c’est ? : La candidate de Lutte ouvrière.

Sa moula en détail : elle est copropriétaire d’un appartement de 48 mètres carrés à Pantin. Son épargne est inférieure à 40 000 euros. Voilà. Une meuf (presque) simple, quoi.

Crédits photo (CC BY 4.0) : Thomas Bresson

12. Philippe Poutou, 122 000 euros

Qui c’est ? : Le candidat ouvrier. Celui qui se rend sur les plateaux télé en p’tit t-shirt.

Sa moula en détail : bon, il est au chômage depuis son licenciement de l’usine Ford en Gironde (septembre dernier). Il est indemnisé comme conseiller municipal et métropolitain de Bordeaux. Il ne possède rien dans l’immobilier, mais détient 100 000 euros répartis sur différents comptes.

Son salaire : avant de se faire licencier : 2000€/mois. Désormais : il a perçu 70 000€ d’indemnité.

Crédits photo : Photothèque Rouge/JMB

Les questions de grosse moula et de présidence vous bottent ? Allez donc lire ce top sur les salaires de chefs d’Etat, à travers le monde. Pour vous préparer aux prochaines élections (et pour le plaisir), on a également analysé la lettre aux Français de Macron. Proportionnellement, ce top est aussi incroyable que la candidature de Manu était attendue.

Sources : France Info, Twitter