Parmi les applications dont on aurait du mal à se passer, en tête de liste, il y a Google Maps. Sans elle, on serait perdu (vous l’avez ?) Non mais sérieusement, même s’il y a eu quelques incidents dus à Google Maps, le GPS nous a surtout sauvé la vie des millions de fois, notamment quand nos potes nous ont donné rendez-vous dans des endroits complètement paumés, à l’écart de toute trace de civilisation. Et pourtant, même si on l’utilise tout le temps, il y a plein de petits trucs qu’on ne connaît pas sur Google Maps qui nous permettraient de l’utiliser encore mieux. Voilà quelques tips pour vous.

1. Utilisez Google Maps même sans réseau

Si vous savez que vous allez vous retrouver dans un endroit tellement perdu qu’on y a même jamais entendu parler de 3G ni de Edge, alors vous pouvez télécharger une carte en avance pour pouvoir la consulter en mode hors-ligne. Pour ça, il suffit d’avoir un téléphone Androïd, de chercher une localisation sur Google Maps, de faire glisser l’onglet blanc avec la localisation du bas vers le haut, puis d’appuyer sur les trois points en haut à droite. Là, on vous proposera de « Télécharger un plan hors connexion ». Bon, ça prend un peu de place sur le téléphone, mais c’est pas énorme non plus, et ça peut vraiment vous sauver.

2. Utilisez la réalité virtuelle

Vous n’êtes tellement pas doués en GPS que vous arrivez à vous paumer même quand vous avez la carte sous les yeux ? Vous pouvez utiliser l’arme ultime de Google Maps : la réalité augmentée. Grâce à Live View, vous pourrez regarder les rues réelles autour de vous à travers votre écran pendant que d’énormes flèches vous indiquent les directions à prendre. Attention, le bouton « Live View » n’apparaît que si vous avez lancé un itinéraire pour piéton. Bah ouais, sinon c’est un petit peu dangereux quand même. N’empêche, avec ça, vous devriez enfin arrêter d’être en retard partout où vous allez.

3. Affichez Street View en même temps que votre plan

Dans certaines situation, vous aurez peut-être besoin d’avoir à la fois un plan et une image de la rue sous les yeux (ça aide un peu à s’y retrouver). Dans ce cas, appuyez sur les petits carrés superposés à droite du plan, puis sélectionnez à la fois « par défaut » et « Street View ». Ensuite, il n’y a plus qu’à appuyer sur un endroit de la carte pour que votre écran se scinde en deux et affiche Street View en plus de la carte. C’est presque magique mais en fait c’est technologique.

4. Indiquez les routes pas encore référencées

C’est rare puisque Google Maps est un outil mis à jour bien régulièrement, mais il arrive que certaines petites routes ne soient pas encore référencées sur l’appli. Si vous voulez, vous pouvez indiquer à Google où elles se situent grâce à un outil dispo sur ordi et sur Androïd qui permet d’envoyer un tracé de la route manquante. Après il faut vraiment avoir envie de bosser gratos pour Google, mais ça vous le faites déjà au quotidien.

5. Activez le mode sombre

C’est une affaire de goûts, mais certains trouvent plus confortable pour leurs yeux de mater les applications en mode sombre. Si c’est votre cas, filez immédiatement dans votre profil en appuyant sur votre photo de profil Google, puis, dans les « Paramètres », ouvrez l’onglet « Thème » puis choisissez le « Thème sombre ». On trouve ça personnellement moins lisible mais on respectera votre choix jusqu’à notre mort.

6. Supprimez votre historique Google Maps

Google peut enregistrer tous vos déplacements et même vous ressortir chaque mois un petit récap des endroits où vous vous êtes rendus. Il faut avouer que c’est un peu flippant (même si ça ne surprend plus personne). Si vous voulez au moins échapper à cette impression de flicage hyper oppressante, vous pouvez cliquer sur votre photo de profil Google, choisir « vos trajets », choisir une date et « supprimer la journée » pour faire disparaître les trajets concernés. Plus drastique encore, rendez-vous dans l’onglet « paramètres et confidentialité » et choisissez de supprimer l’historique des positions (une fois ou tout le temps). C’est tout de suite un poil plus rassurant.

7. Notez l'endroit où vous vous êtes garés

Vous faites peut-être partie de la catégorie des gens tête en l’air, donc cette astuce pourra vous éviter de longues heures de recherches quand vous aurez oublié où vous avez laissé votre bagnole. Là encore c’est très simple : avant de vous éloigner de votre voiture que vous venez de garer, appuyez sur votre emplacement sur la carte puis sur « Enregistrer l’emplacement de stationnement ». On vous conseille quand même de faire marcher votre mémoire de temps en temps, ça ne fait pas de mal.

8. Partagez votre localisation en temps réel

Malheureusement, rentrer seul chez soi le soir n’est pas toujours une activité hyper safe. Si ça vous arrive et que vous êtes inquiets, ou que vos proches sont inquiets pour vous, vous pouvez partager votre position en temps réel avec eux. Pour activer l’option, on va sur le profil, puis dans « Partager la position », et ensuite il faut choisir pendant combien de temps on partage et avec qui. Selon l’option choisie, les proches recevront une alerte par message ou par mail pour suivre votre trajet en temps réel. On n’est jamais trop prudent.

9. Sachez à l'avance si vous allez réussir à vous garer facilement

Quand on a prévu d’aller dans un endroit en bagnole, c’est plutôt confortable de savoir à l’avance dans quel coin on va réussir à se garer sans trop de problèmes. Ben avec Google Maps, c’est possible. À partir du moment où vous lancez un itinéraire en voiture, l’appli vous indique si c’est galère de se garer dans le coin avec un petit logo « Parking Difficile ». Ça ne vous aidera pas à trouver une place, mais au moins vous ne vous ferez pas d’illusions.

10. Affichez les pistes cyclables

On s’est occupé des piétons et des automobilistes, alors en voilà une petite pour les cyclistes. Si vous voulez savoir à l’avance quel trajet emprunter pour rester un maximum sur des pistes cyclables, il y a une option pour ça. Il suffit d’appuyer sur l’icône « Vélo » et toutes les pistes cyclables s’afficheront sur le plan. C’est pas très beau, on vous l’accorde, mais c’est quand même bien utile.

Si vous aussi vous dites « Gogueule », allez voir ces applis prononcées par nos parents.