Si vous êtes parents d’un ou plusieurs enfants (si vous êtes parents d’un animal domestique ça ne compte pas, quittez tout de suite ce top avant que je m’énerve) et que vous avez pris l’habitude de les scolariser vous vivez certainement depuis quelques jours beaucoup de galères. En effet, depuis la rentrée, un enfant ne peut se présenter en classe qu’après 3 tests négatifs si un élève de sa classe a été déclaré positif au Covid. Autant vous dire que c’est l’enfer, qu’entre la prise de rendez-vous pour un test parfois laborieuse et les narines à vif de vos chérubins il y a de quoi péter un tout petit câble. Tout petit hein.

1. Le désespoir

« Oh non pas encore… »

2. La lassitude

« Bordel j’en ai marre… »

3. La diversion

« Désolé mon chéri mais on doit retourner dans la petite tente JUSTE À CÔTÉ du magasin de jouets, trop bien non ? »

4. La négo avec les gens d'en haut

« Et si on disait que genre un test ça suffisait ? Même deux tests chuis oké. »

5. La négo avec les gens d'en bas

« Si tu refais un test mon poussin, Maman t’offrira un Kinder »

6. L'épuisement

« J’ai trois enfants, ça fait le 24 tests en une semaine, je suis au bout du roll’s »

7. L'acceptation

« Puisque c’est ainsi.. alea jast est… carpe diem… y’a plus de pièce à y mettre (*) »

(*) Cette expression n’existe pas.

8. Le déni

« Et si on disait qu’on savait pas et qu’en fait du coup on n’a pas pu faire de test ? »

9. La fuite

« Et si on disait que t’étais positif aussi comme ça pas besoin de refaire des tests ? Enfin si mais dans une semaine quoi. Enfin bon c’est pareil en fait. OUI BON BAH J’ESSAIE DE TROUVER DES SOLUTIONS MOI j’ai l’impression que tu m’aides pas beaucoup avec ton cerveau d’enfant de CE2. »

10. Le deuil

« Tu vois ça mon chéri, c’étaient tes narines. Maintenant ce sont deux orifices en feu. Oui, oui, comme un dragon. C’est chouette non ? »

Bon courage chers parents.