Longtemps on aura donc cherché et cherché encore. Mais ça c’était avant. Parce que maintenant des scientifiques britanniques et sud-africains se sont penchés sérieusement sur la question des zones les plus érogènes chez la femme. Pas de découverte incroyable non plus (on fait les blasés, ça fait toujours bien de faire le mec au courant qui maîtrise son sujet), mais une bonne révision des 10 zones du corps (sur 41 dans l’étude) qui procurent le plus d’intensité et d’excitation sexuelle ne fait pas de mal. Une liste à toujours avoir sur soi pour réviser un peu de temps en temps…

1. Le clitoris (noté 9,1 d'excitation sur 10)

Si c’est la première fois que vous entendez ce mot, il y a un peu de boulot. Bossez la théorie avant la pratique, mais ne prévoyez pas un GPS pour autant, c’est pas si compliqué.

2. Le vagin (noté 8,4)

Attention, cette info scientifique ne doit pas être lue comme une invitation à oublier les préliminaires. Pas tout le temps en tout cas. Mais des fois, si.

3. La bouche et les lèvres (noté 7,9)

A vous de répondre seul.e à la question par contre: dans quel sens on tourne la langue pour rouler une pelle (et est-ce que c’est le même sens au sud de l’Equateur ?)

4. Le haut de la nuque (noté 7,5)

C’est ça, là, juste sous les cheveux. Et dites pas que c’était compliqué parce que les cheveux étaient longs. C’était juste que vous n’y aviez pas pensé. Pas assez en tout cas.

5. Les seins (noté 7,3)

5ieme seulement donc. Alors non, une fois pour toute, on ne se jette pas dessus comme sur un vulgaire éclair chocolat, merci d’avance.

6. Les mamelons (noté 7,3)

Vous vous demandiez à quel moment la différence entre « mordiller » et « mordre » prendrait tout son sens ? C’est maintenant.

7. L'intérieur des cuisses (noté 6,7)

Souvent oubliées à cause de leur proximité avec le numéro 2 de cette liste (si vous vérifiez plus haut c’est que vous ne retenez rien, c’est fou ça). Et maintenant que vous avez compris l’intérêt de s’arrêter sur cette zone, on a dit « DELICATEMENT », bordel.

8. La nuque (notée 6,2)

« On l’a déjà lu plus haut ça !– Non c’était le haut de la nuque, là c’est la nuque…– putain j’y arriverai jamais…– Mais si, mais si… »

9. Les oreilles (noté 5)

Voir point 6

10. Le bas du dos (noté 4,7)

On n’a pas dit le cul, non. On a dit le bas du dos, nuance.

Voilà, maintenant mesdames-messieurs, vous n’aurez plus d’excuses.

Pour devenir un expert, pouvez aussi découvrir les zones érogènes méconnues, les conseils pour réussir une dick pic, et les trucs crados du sexe qu’on ne voit pas dans les films. Ça complétera votre éducation sexuelle.

Source : La Revue de neuroscience Cortex via le Figaro