Vendredi 23 avril, Thomas Pesquet repartira une deuxième fois dans l’espace à bord de la Station Spatiale Internationale pour 6 mois avec 3 de ses compères astronautes. Et si on vous avait déjà proposé un top sur la vie de Thomas Pesquet, cette fois-ci on va vous parler de ce qu’il se passe dans cette grosse station en orbite autour de la Terre. Parce que, forcément, vivre dans l’espace c’est pas exactement la même chose qu’évoluer dans votre salon en pantoufles. Il y a des règles à respecter, les journées n’ont pas la même durée, et l’apesanteur rend le tout un petit peu plus compliqué que sur le plancher des vaches. Voilà quelques trucs à savoir s’il vous prend un beau jour l’envie de passer à l’improviste dans l’ISS.

(Top écrit par Saroux et QuentinD)

1. Les astronautes doivent avaler leur dentifrice

A bord de l’ISS, il n’y a pas de gravité. Ça, a priori, vous le savez déjà. Et qui dit apesanteur dit que tout peut flotter et partir dans tous les sens si on n’y fait pas gaffe. Du coup, même se brosser les dents devient compliqué puisque les astronautes ne peuvent pas cracher au risque d’en foutre partout. Pour ça, la Nasa a trouvé une solution : les membres de l’ISS se brossent les dents la bouche fermée et avalent le dentifrice une fois qu’ils ont fini. Mais à la différence de notre dentifrice, le leur est comestible. Bah ouais, on va pas les forcer à avaler un truc qui va leur filer un mal de bide atroce. On n’est pas des barbares non plus.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA/Roscosmos

2. Pour aller aux toilettes, il faut attacher sa ceinture

Alors ok on n’a pas envie de voir du dentifrice voler partout dans l’ISS, mais il y a quand même pire : des déjections qui flottent dans tous les sens. Parce que oui, les astronautes eux aussi ont des besoins primaires. Il a donc fallu trouver un système de toilettes qui empêchent de transformer la station orbitale en porcherie géante. Pour ça, la chasse d’eau des chiottes de l’ISS a été remplacée par un tube qui aspire tout, et les astronautes doivent s’attacher avec des sangles pour éviter de flotter pendant qu’ils se soulagent. Ils prennent même des cours sur Terre pour apprendre à utiliser tout ça. Et puis après, tous leurs déchets solides sont compactés histoire que ça ne prenne pas trop de place.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

3. La transpiration est elle aussi recyclée

Mais heureusement, pour la recueillir, les astronautes n’ont pas besoin de racler leur sueur et de la mettre dans des petits sachets, non. C’est l’aération de la station qui se charge d’aspirer la transpi pour la collecter et la recycler. Sinon ce serait vachement relou en même temps.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

4. Ils se nettoient sans rincer

Maintenant, vous l’avez compris, se doucher est impossible dans l’espace. A la place, on se nettoie avec des lingettes ou avec une solution nettoyante sans rinçage. Et pour les cheveux c’est exactement pareil : le shampoing n’a pas besoin d’être éliminé par l’eau. Ça donne tout de suite moins envie de chanter.

Crédits photo (Creative Commons) : NASA on The Commons

5. Ils portent les mêmes fringues jusqu'à ce qu'ils soient trop sales

Dans l’espace, y’a pas de lave-linge, et pas non plus assez de place pour stocker les affaires sales. La solution est donc d’adopter le style de vie de quelqu’un qui serait très riche et très crado : les astronautes portent les mêmes fringues le plus longtemps possible, et quand ils sentent vraiment la mort, ils les jettent dans le compacteur à déchets. Les ingénieurs avaient même pensé à créer des vêtements comestibles pour éviter de faire des déchets, mais c’était un peu chaud. Ça rend tout de suite le métier moins sexy, c’est sûr.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

6. Se couper les ongles et les cheveux est aussi un peu relou

Pour les ongles, les astronautes se les coupent près d’une bouche d’aération qui les aspire et les retient jusqu’à ce qu’on passe derrière avec un vrai aspirateur pour tout nettoyer (bah ouais, sinon c’est dégueu). Côté cheveux, les astronautes utilisent une tondeuse directement reliée à un tuyau d’aspiration. Au moins, pas besoin de passer le balai, ce qui serait de toute manière totalement impossible en apesanteur.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

7. Les astronautes font toute sorte d'expériences

En fait, quand on est astronaute, en plus de s’occuper de la maintenance de la station, on a des missions à accomplir. Et pas mal d’entre elles consistent à réaliser tout un tas d’expériences cheloues que des scientifiques du monde entier leur ont demandé de faire. En gros, les scientifiques sur Terre profitent qu’on ait envoyé un péquenaud dans l’espace pour lui demander de faire tout et n’importe quoi qui pourrait éventuellement servir à leurs propres travaux. Bon après toutes les expériences sont très contrôlées et durement sélectionnées à l’avance, mais c’est un peu le principe. Ça évite d’avoir à envoyer 15000 scientifiques dans l’espaces pour que chacun fasse sa petite expérience avant de rentrer chez lui.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

8. Les ronflements ne s'entendent plus en apesanteur

ENFIN un endroit où on peut pioncer tranquille. C’est bon à savoir pour régler les problèmes de couple.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b8/ISS-43_Samantha_Cristoforetti_glides_through_supply_containers.jpg

9. Les astronautes sont constamment en contact avec la Terre

On pourrait croire que les gars se contentent d’envoyer quelques vidéos pour donner des nouvelles quand ils ont envie de faire coucou, mais en réalité ils passent leurs journées à communiquer avec des équipes sur Terre. Elles les aident à réaliser leurs expériences, à savoir où se trouve tel ou tel outil dans la station (le moindre tournevis est surveillé, vraiment), et elles leur donnent des missions à effectuer. Y’a intérêt à avoir une bonne connexion pour ça.

Crédits photo (Domaine Public) : Bricktop

10. Ils mangent des trucs en boîte, mais pas que

Vous avez tous déjà entendu parler des aliments en conserve qu’avalent les astronautes, donc pas besoin d’en parler pendant des plombes, mais sachez que les membres d’équipage de l’ISS mangent aussi des aliments « normaux ». Genre des noix ou des biscuits qui se conservent bien, et même des produits frais comme des bananes ou des pommes. Du coup à chaque arrivée de nouveaux astronautes sur la station, les autres qui étaient déjà là depuis quelques mois sont contents puisqu’ils vont pouvoir à nouveau manger des fruits frais. Sachez donc que si vous vous pointez dans l’ISS, il vaut mieux apporter des pommes que des fleurs.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

11. Les astronautes prennent eux aussi l'apéro

Même si une boite de cacahuètes flottantes, ça fait quand même flipper.

12. Les desserts dans l'espace sont principalement des puddings

Mmmmh un bon pudding d’astronaute au chocolat.

13. Les sandwichs sont faits à base d'omelette plutôt que de pain

Pour éviter la terrible menace des miettes volantes.

14. Les premiers jours dans la stations sont pas hyper fun

Avant de s’acclimater à l’apesanteur, les astronautes qui débarquent dans l’ISS se mangent tous les sales effets : le contenu de leurs repas remonte donc ils ont tout le temps envie de gerber, leurs intestins flottent un peu donc ils ont tout le temps envie de péter, et leur tête est trop irriguée en sang donc ils ont tout le temps mal à la tête. Et ils ont un peu l’air bouffi aussi. Mais tout ça finit par s’estomper avec le temps et l’habitude. Heureusement, sinon personne ne voudrait aller dans l’espace.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA (edited by Hive001)

15. Le sport est obligatoire

2 heures par jour, après la journée de taf, les astronautes ont pour obligation de faire du sport pour se maintenir en forme. C’est seulement après ça qu’ils ont droit à leur temps libre pour communiquer avec leurs proches, lire leurs mails ou envoyer des photos de la Terre sur Twitter comme Thomas Pesquet. Mais pas question de passer ses journées comme une feignasse devant Netflix.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

16. Les larmes restent accrochées à l'oeil

Interdit de mater Bambi donc.

17. Un astronaute peut contempler jusqu'à 16 levers et couchers de soleil par jour

Une sorte de vie en accélérée.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

18. Le record actuel du plus long vol spatial est de 14 mois d'affilée.

Il est détenu par le Soviétique Valeri Vladimirovich Polyakov, à bord de la station spatiale Mir. Sûrement devenu fou depuis.

19. Pour dormir sans flotter partout, des sacs de couchage sont attachés dans de petits compartiments

Quand vient la fatigue, bébé astronaute met sa gigoteuse.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA

20. Et globalement, ça pue

L’air de l’ISS marche en système fermé, du coup, entre les pets, les toilettes reloues à utiliser, les vêtements crados et la transpi qui s’évacue dans tous les sens, ben ça refoule pas mal. Il ne faut pas être trop sensible aux odeurs, sinon c’est mort. Mais c’est comme tout : les astronautes s’y habituent vite.

21. (Bonus) Si vous voulez apprendre encore plein de trucs sur l'ISS et la préparation des astronautes, lisez la BD de Marion Montaigne "Dans la combi de Thomas Pesquet"

En plus c’est vraiment TRES drôle.

Prix : à partir de 22.5 chez Decitre

Alors, astronaute c’est un métier de merde ou pas ?

Sources : asc-csa, esa.int, Dans la combi de Thomas Pesquet – Marion Montaigne