Allez hop, t’es parti·e pour plusieurs semaines de vacances en famille, youpi youpi. Avant, quand tu n’avais pas d’enfants, tu te contentais de peu. Depuis que tu as mis au monde des petits rôtis, tu te retrouves encombré·e de choses qui prennent une place folle. Et encore, je ne parle pas de la valise de TES enfants, juste de la tienne, qui est bien évidemment polluée par les affaires de tes nains. Et tu sais quoi ? Tous les parents sont pareils, si ça peut te rassurer.

1. Des brassards

Et tu oublieras que t’en avais pris dans ta valise, et t’en achèteras au Super U du bled où tu poseras tes valises, comme chaque année. À la fin des vacances, au moment de boucler les sacs, tu te rendras compte que oui, effectivement, tu avais pris les brassards Reine des Neiges de l’année dernière, et qu’ils t’attendaient calmement sous les paires de chaussettes que tu n’as pas utilisé des vacances, mais que t’avais quand même prises « au cas où ».

2. Un produit anti-moustiques

Un truc qui pue, qui colle, qui coûte un rein et un demi-bras, et qui en plus ne marche absolument pas. Chaque année tu te fais avoir, en te disant que la science a forcément dû progresser en un an, et mettre au point un produit qui fonctionne vraiment. Spoiler : non.

3. De la crème apaisante

Parce que justement, le spray anti-moustiques n’a pas fonctionné (comme chaque année), et que tu dois appliquer des couches et des couches sur la peau de tes enfants qui se sont tapés un raid aérien de bestioles sur chaque parcelle de peau qui n’était pas protégée par un vêtement.

4. Des doudous de rechange

Au cas où tu perds le doudou officiel sur une aire d’autoroute, pendant la pause pipi. Cette année, t’as prévu large, t’en as même pris trois au cas où, on ne sait jamais. Passer des vacances paisibles sans doudou, ça n’est pas possible. Vaut mieux prévoir.

5. Des cahiers de vacances

Tu les as planqués au fond de ta valise à toi, pour éviter la crise monumentale si jamais tes enfants avaient le malheur de tomber dessus. Pendant tout l’été, tu les utiliseras comme monnaie d’échange, à coups de « si tu veux une glace pour le déjeuner, tu finis d’abord les pages 3 et 4 ».

6. Des jouets

Parce que t’as peur qu’ils se fassent iech et qu’ils viennent te saouler pendant que tu fais une bonne grosse sieste méritée. Au cas où, t’as préféré rajouter deux trois Barbies et voitures qui roulent toutes seules dans tes bagages perso, pour prévoir le coup.

7. 7 livres jamais lus

Parce que tu n’as pas eu le temps de lire cette année, qu’ils prennent la poussière sur ta table de chevet, et que les vacances sont l’occasion parfaite de lire le Goncourt de l’année dernière (ou même de l’année d’avant). Quelle naïveté. Tes bouquins retourneront sur ta table de chevet dès que tu seras rentrée, parce que tu n’auras pas eu le temps (et la motivation) de les lire. Par contre, tu seras parfaitement à jour dans les numéros de Voici et Closer.

8. De la crème solaire indice 80

Alors qu’avant, tu te cramais la peau avec du Monoï. Maintenant, tu ne jures que par les crèmes qui ont l’indice le plus élevé, et en plus de ça tu ne t’exposes plus pendant les heures les plus chaudes, parce qu’elles coïncident pile poil avec l’heure de la sieste des enfants. Quelle vie.

9. Une trousse anti-bobos

Un aspi-venin, des pansements, de la crème pour les coups de soleil, du désinfectant, une pince à épiler pour les échardes, une bande, deux tubes d’arnica, de la crème anti-piqures, du smecta, des sachets de réhydratation, un thermomètre rectal, du Doliprane en pipette et du sérum phy. La base, quoi.

10. Du gel douche format familial

Parce que tu fais au plus simple, et que les bidons de 3 litres de gel douche, c’est bien pratique, tout le monde peut se laver avec, cheveux compris. Alors oui, toute la famille sent le bébé, mais on s’en fout, c’est les vacances.

Et toi, t’as quoi dans ta valise ?