C’est l’été, les vacances. Le soleil brille. Les glaces sont bonnes. Les cocktails font plaisir. Vous avez la peau de couleur miel (et c’est de toute bôté). Vous pensiez que rien ne serait capable d’entacher le bonheur du mois d’août, jusqu’à que ces fdp de moustiques vous rappellent leur existence… Dur. Pour retrouver votre Dolce Vitta sans mosquitos (« moustiques », en polonais, je crois), il est important d’identifier ce qui les attire. Surprise, la lumière ne fait pas partie de ce top ! Eh non, ils ne sont absolument pas attirés par votre ampoule, mais plutôt par tout ce qui se trouve dans ce top. Arrêtez de stocker du camembert dans votre table de chevet, ça ira déjà beaucoup mieux.

1. Le CO2 de notre respiration

Ah bah super, voilà une bonne nouvelle pour commencer ce top. Les moustiques sont attirés par le CO2, LE truc qu’on produit constamment en respirant. Comme si c’était pas suffisamment chiant, ils sont capables de repérer cette odeur sur 30 mètres de distance.

La solution ? Arrêter de respirer. Dangereux, mais efficace contre les moustiques. Vivre ou écarter ses bestioles, il faut choisir.

2. Notre odeur corporelle

Ah bah top ! Encore un truc qu’on ne peut pas vraiment changer quoi. Odeur corporelle, parfum, gel douche,… Les moustiques en raffolent.

La solution ? Arrêter de se laver. Ou du moins, arrêter de se laver avec des trucs qui sentent bon. Optez pour la senteur « Graillon » ou « jus de thon » pour minimiser les risques.

3. La transpiration

Ça fait également partie des constituants de notre odeur corporelle : la transpiration affole les moustiques. Plus ça sue, plus ça pue, plus ils sont heureux. Ils aiment particulièrement les déchets qu’elle contient, tels que l’acide lactique ou l’ammoniaque. Quelle bande de crados.

La solution ? Ne pas transpirer. Démerdez-vous avec ça.

4. Certaines couleurs

L’été, il y a clairement des couleurs de vêtements à ne pas porter : le rouge, l’orange, le noir et le bleu cyan. Nos petits potes (vraiment pas) les moustiques en raffolent et n’hésiterons pas à vous le signaler d’une jolie piqûre entre les deux yeux.

La solution ? Laisser sa collection Desigual au placard. Bien cachée. Vraiment bien cachée.

5. L'eau stagnante

Nous en avons bien plus que vous ne le pensez ! Gamelles d’eau des animaux, soucoupes sous les pots de fleurs, cendrier oublié remplie d’eau de pluie,… Ces petites sources sont un vrai paradis pour les moustiques. Un endroit privilégié pour les femelles qui veulent pondre leurs œufs. Des œufs qui vont devenir larves. Puis des larves qui vont devenir une horde de moustiques sanguinaires. Dans votre jardin. FLIPPANT.

La solution ? Déménagez. C’est plus sûr.

(Source)

6. La chaleur

Comme de nombreux insectes, les moustiques apprécient particulièrement la chaleur et l’humidité, idéales pour leur survie. La canicule, pour eux, c’est un cadeau envoyé directement par les anges.

La solution ? Partir vivre sur la banquise. Ou en Bretagne, en fait.

7. Le fromage

Je vous parlais d’acide lactique tout à l’heure : bah là, c’est le jackpot. Sans compter l’odeur des bactéries présentes dans le frometon qui font également bien kiffer les moustiques. Bref, un aliment à éviter si on veut éloigner les moustiques chez soi.

La solution ? Mangez uniquement des frites.

8. Boire de l'alcool

Qui l’eut cru ? Les moustiques, en fait, c’est Dédé le tonton bourré ! En plus du fromage, ces bons vivants ne disent jamais non à un peu de sang alcoolisé, manière de ne pas se laisser aller, quoi. Selon une étude française menée en 2011, l’alcool contenu dans certaines canettes de bière peut faire grimper de 30% le nombre de piqûres.

La solution ? Faites vous piquer. C’est chiant, mais toujours moins chiant qu’une vie sans Ricard.

(Source)

Si jamais on arrive trop tard pour vous sauver, voici un top de solutions pour soulager vos piqûres. Il vaut mieux guérir que prévenir.

Sources : Madame Figaro