L’année s’achève et avec elle le doux rêve d’un retour à la vie normale qui s’éteint comme une espèce en voie de disparition qu’on a pas réussi à sauver parce qu’on avait d’autres choses à foutre. L’année dernière on vous avait montré une petite liste des inventions de 2020 qu’on ne connaissait pas, parce qu’on ne va pas se mentir, vu qu’on ne parle que du covid depuis deux ans c’est facile de louper certaines infos. C’est donc assez logiquement qu’on vous propose de voir quelques trucs sympathiques qui ont été créés cette année et qui auraient pu passer sous votre radar.

1. Des ordinateurs portables qu'on peut changer soi même

Avoir un ordi portable c’est cool, pouvoir ajouter des composants au fur et à mesure ou en changer certains quand ils sont pétés aussi simplement qu’en assemblant des LEGO c’est une idée de génie (qui existe depuis quelques temps mais là ça se concrétise). Tout le monde peut donc réparer son propre matos et surtout décider d’augmenter les capacités de son ordi au fur et à mesure, histoire de pas se ruiner en une fois. Ça évite également le gaspillage de composants en changeant tout un ordi alors qu’on a juste besoin d’un truc en plus.

2. Une enceinte qui s'adapte à la pièce pour rendre le meilleur son possible

Les mélomanes qui veulent obtenir le must en matière de son devraient se renseigner sur la Syng : Cell Alpha, une enceinte qui se calibre automatiquement en fonction de la spatialisation de la pièce et calcule le meilleur moyen de rendre la musique avec l’acoustique qui l’entoure. Dès qu’on la déplace elle refait un check pour se recalibrer, un système qui a l’air franchement ouf (et probablement très cher) et qui ressemble à un lampadaire du futur.

3. Un système de sachet anti-gaspillage pour la nourriture

La société SAVRpak a un objectif : promettre un petit sachet qui permet de garder frais, croustillant ou savoureux les plats deux fois plus longtemps. Qu’il s’agisse d’un produit qu’on vous livre ou d’un reste de nourriture que vous voulez conserver au mieux chez vous. Le produit se présente sous forme d’un petit carré sans produits chimiques qu’on place dans sa nourriture et qui empêche la condensation (genre vos frites de devenir toutes molles). Des héros.

4. Une plateforme d'éducation en ligne utilisable hors ligne

Dit comme ça c’est pas très clair, mais « The Learning Passport » est une plateforme créée conjointement entre Microsoft et l’Unicef et qui permet aux élèves de réaliser des exercices et suivre des leçons via des apps et des navigateurs internet tout en étant hors-ligne. Il suffit de télécharger en amont certaines leçons et tout est réalisable ensuite sans connexion internet. Un outil qui peut devenir réellement utile dans certains pays où la connexion internet n’est pas omniprésente mais également pour proposer une alternative aux écoles fermées à cause de la crise du covid.

5. Un jouet pour apprendre aux enfants à coder

Le projet Sphero indi est une petite voiture au premier regard assez banale qui sert en réalité à apprendre le code dès l’âge de 4 ans. L’idée est de faire déplacer la voiture d’un point A à B en déplaçant des « pads » de couleur. Ce puzzle grandeur nature doit donner aux enfants des connaissances de base de logique dans la programmation grâce à une application livrée avec le jouet.

6. Des objets imprimés en 3D "impossible à produire traditionnellement"

La société Illusory Materials s’est lancé le défi de créer des objets en 3D aux couleurs et aux formes étonnantes. Si dans les faits cela pourrait être utilisé dans un premier temps à fabriquer des objets de décoration design, la technologie pourrait servir dans le milieu médical ou au quotidien pour fabriquer des tas de trucs étonnants. Un premier pas engageant pour une toute nouvelle percée.

7. Des produits de la mer à base de plante

Fruit de deux ans de recherche de l’entreprise Kuleana, les produits de la mer plus vrais que nature devraient devenir une véritable alternative à la viande de poisson. Du thon créé à base de plantes avec un goût authentique et des apports nutritifs nombreux ça existe désormais, de quoi déguster des bowls ou des sushis entièrement végétaux en ayant l’impression de manger de la viande… Peut-être la nourriture du futur.

8. Un logiciel qui sert de clinique virtuelle

Désengorger les hôpitaux et les cliniques pour les rendez-vous médicaux de base c’est le projet de la société Abbott. La plateforme permet de faire des rendez-vous en visio et d’effectuer le suivi de patient tout en permettant aux professionnels d’enchaîner les consultations et aux patients d’éviter des déplacements inutiles et de longues attentes. Cela peut également servir pour les thérapies et ce genre de consultations qui ne nécessitent pas de diagnostics « physiques » sur les patients.

9. Une application qui gère les cultures pour aider les agriculteurs

L’agriculture 2.0 pourrait bien être à nos portes grâce à différents outils, et l’application SupPlant promet de révolutionner la vie des agriculteurs en les assistant pleinement dans la gestion de leurs cultures. En surveillant la température extérieure et en adaptant l’intensité de l’arrosage, en mesurant le potentiel de pousse et en donnant au cultivateur des conseils pour optimiser au mieux sa culture, l’application pourrait bien aider à automatiser certaines tâches et à gagner du temps.

10. Les peintures en relief 3D pour les visiteurs malvoyants et non-voyants

Plusieurs musées autour du monde ont commencé à produire des répliques en relief 3D de célèbres tableaux pour que les visiteurs non-voyants et malvoyants puissent découvrir des oeuvres par le toucher pour ressentir les courbes et les traits des artistes. Une initiative vraiment cool qui, si elle se répandait, pourrait bien ouvrir les musées à un public trop souvent mis de côté.

Si vous voulez vous pouvez aussi regarder les inventions du futur qui seront pourries et les pires inventions du monde moderne, parce qu’il n’y a pas que des trucs cool au final.

Source : Time.