Les « Mormons » sont les membres de L’Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours (toujours plus long le nom les gars). Fondée sur le prosélytisme par Joseph Smith au XIXe siècle, cette religion s’appuie sur la Bible mais ne fait absolument pas partie du christianisme. Dans le monde, ils sont environ 15 millions. En France, 60 000 (38 000 en métropole et 22 000 en outre-mer). Selon Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), le Mormonisme ne constitue pas une secte. Cela n’empêche pas que certaines de leurs règles sont assez… Particulières ?

1. Les mormones ne peuvent pas porter plus d'une boucle par oreille

Un conseil du « prophète aux membres de l’Église ». Dans cette religion, il est demandé aux femmes de ne se percer le corps que pour des raisons médicales. Mais un trou aux oreilles, c’est ok. Mais que si les boucles choisies sont petites et discrètes. Sinon, non. Attention, pour les hommes, c’est 0 indulgence. Nan mais des hommes avec des boucles d’oreilles, mais ça va pas la tête ??? Alalala, logique et tolérance, quand vous nous tenez.

2. Pas de tatouage non plus

Et si vous adhérez à la religion alors que vous êtes déjà tatoué, il y a de fortes chances qu’on vous oblige à le retirer au laser. Selon le site internet de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours,« Les prophètes des derniers jours découragent fortement de se faire tatouer. Les personnes qui décident de ne pas suivre cette recommandation font preuve d’un manque de respect envers eux-mêmes et envers Dieu. » Ah ouais, ça rigole zéro. Dans la partie « Renseignements supplémentaires » on lit même « Les personnes qui ont un tatouage portent le rappel constant d’une erreur qu’elles ont faite. » Un peu hâtif comme jugement, non ?

3. Pas de love story avant 16 ans

Parait que c’est pour être mature et n’engager qu’une relation débouchant sur un mariage hétérosexuel et 12 enfants. La vida loca.

4. Même si ce n'est plus autorisé, les hommes avait droit à une certaine forme de polygamie

A l’époque, on disant que « ça permettait d’accéder plus vite au paradis ». Pardon ? Comme quoi, entre gourou et goujat, il n’y a pas grand-chose (un « et » dans ce cas de figure. Vous l’avez ?). Heureusement, et depuis la publication d’un Manifeste par le président Woodruff en 1890, le mariage plural n’est plus autorisé. Cette Église précise quand même qu’ « à certaines époques et pour ses desseins, Dieu, par l’intermédiaire de ses prophètes, a ordonné la pratique du mariage plural (parfois appelé polygamie), signifiant qu’un homme a plus d’une femme vivante en même temps. » Visiblement, c’est une justification suffisante pour certains, qui continue à pratiquer illégalement ce genre de mariage. Coucou monsieur de la vidéo juste en dessous. (Texte)

5. Avorter

Encore une fois, il suffit de taper « avortement » dans la barre de recherche de ce site pour tomber sur une page entière décriant l’IVG. On y lit notamment « l’avortement pratiqué pour des raisons de convenance personnelle ou sociale est contraire à la volonté et aux commandements de Dieu. Les membres de l’Église qui se soumettent à un tel avortement, l’accomplissent, l’encouragent, le paient ou prennent des dispositions en ce sens, peuvent perdre leur statut de membre de l’Église. » Ce monde est effrayant, bordel de cul.

6. Boire de l'alcool

Parce qu’on leur demande de discerner le bien du mal, et de toujours choisir le bien. Ça voudrait dire que… « L’alcool, c’est pas cool ? C’est ça que tu dis ??? L’ALCOOL, c’est PAS cool ? Alors pourquoi y’a le mot « cool » dans « alcool » ???? »

7. Boire du café

Selon la « Parole de Sagesse », une sorte de « loi santé mormone » qui, dans leur croyance, aurait été donnée par Dieu à Joseph Smith en 1833 : l’usage d’alcool, de tabac, de café, de thé et de drogue est prohibé. Aussi étrange que ça puisse paraitre : ils n’ont tout bonnement pas le droit de boire de boisson brûlante.

Crédits photo : Topito

8. Fumer des clopes

J’viens de vous le dire, en fait. Suivez un peu.

9. Porter des sous-vêtements basiques

Eh oui ! Une fois que vous avez foutu les pieds au temple pour la première fois, vous pouvez virer tout votre tiroir à culotte, string, caleçons et soutif. Les mormons ont tellement le souci du détail qu’ils imposent les mêmes petits dessous à tous leurs adeptes, à porter jour comme nuit. Trop mims.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Original téléversé par Duke53 sur Wikipédia anglais.

10. Porter des hauts ou des robes sans manches pour les femmes

Oulouloulouuuu les épauuules, tellement vulgaaaaire. Après, vous me direz, les sous-vêtements imposés aux femmes ne laissent pas vraiment de place à la question.

11. Jouer au basket sur un terrain complet

Les missionnaires (les petits jeunes mormons qui partent pendant deux ans faire du prosélytisme, youpi) ont le droit de jouer, mais… Seulement sur un demi terrain ! La raison : « éviter l’effort inutile ». Alors… Comment vous dire que le principe même du sport, c’est quand même de se dépenser un minimum ? Ce n’est pas tout, même sur demi terrain, ils n’ont pas le droit de compter le score. Max d’éclate.

12. Communiquer avec leur famille quand ils sont missionnaires

Quand ils partent en « mission », ils ne peuvent appeler leur famille que le jour de Noël et le jour de la fête des mères (ah ouais, je ne l’avais pas vu venir celle-là. Clairement un des jours absolument pas sacré du calendrier). La raison : les missionnaires sont considérés comme des personnes travaillant pour l’Eglise. Tout ce qui ne relève pas du travail est considéré comme une distraction, même la famille. Ça a l’air si chouette.

13. Pratiquer le sexe oral

Ou encore l’adultère, la fornication, les relations sexuelles avec les personnes de même sexe, l’éveil d’émotions sexuelles, l’envoi ou la réception de messages, d’images ou de vidéos de nature immorale ou sexuelle, la masturbation et la consultation ou l’utilisation de la pornographie. On se contente donc du missionnaire (marrant que ça s’appelle comme les missionnaires mormons hihihi) pour procréer. C’est la loi de Chasteté. YOUHOUUUUU.

Vous les mettriez dans le top des communautés qui vivent dans le passé, ou pas ?