Même si votre corps est recouvert de tattoos et même si vous pensiez tout savoir sur les tatouages, il y a forcément encore quelques infos qui vous manquent sur le sujet. Ça tombe bien, on est là pour vous parler de tout ce que vous ne saviez pas sur l’art de se mettre de l’encre dans la peau. Tout simplement.

1. Les plus vieux tatouages découverts datent de 3250 avant JC

En 1991 dans les Alpes, on a découvert Ötzi, un homme des glaces dont le corps avait été super bien conservé par le froid. Et sur la peau d’Ötzi, on a trouvé des traces de tatouages. C’est fou. En plus, on a réussi à reconstituer le motif à l’aide d’ordinateurs très puissants et il s’agissait d’un signe de l’infini. Bon ok ça c’est faux, mais le reste est vrai.

2. Les tatouages pourraient renforcer le système immunitaire

Pour l’instant, les études sur le sujet sont assez limitées, mais, apparemment, se faire tatouer serait bénéfique pour les défenses immunitaires. Des chercheurs ont remarqué que les personnes tatouées avaient certains anticorps présents en plus grand nombre par rapport aux non tatoués. En gros, ils résisteraient mieux aux maladies du quotidien, genre le rhume. Ça serait sûrement dû au fait qu’au moment du tatouage, le corps subit un stress et produit un max d’anticorps pour éviter une infection, ce qui finit par renforcer les défenses sur le long terme. Franchement, ça peut valoir le coup, parce que c’est chiant les rhumes.

3. Nos tatouages sont mangés, recrachés et remangés indéfiniment

Là vous vous dites probablement qu’on s’est fait tatouer des substances illicites dans les veines et qu’on divague, mais non, c’est la stricte vérité. Bon, ok, c’est juste un peu reformulé, mais vous allez comprendre. On a des cellules dans la peau qui s’appellent les « macrophages », des globules blancs qui « mangent » les particules étrangères pour protéger notre corps. Et ces macrophages, ils essaient constamment de se débarrasser de l’encre des tatouages. Ils engloutissent des particules d’encre mais ils ne parviennent pas à les éliminer, donc ils restent statiques avec cette encre en eux. Et, quand ils meurent, ils relâchent cette encre qui est à nouveau avalée par un autre macrophage. C’est un cycle quasi sans fin qui explique pourquoi notre corps n’arrive pas à se débarrasser de l’encre qu’on se met sous la peau. C’est pour ça que les tatouages sont permanents, en gros.

4. Le niveau d'études d'une personne ne détermine pas du tout si elle va se faire tatouer ou non

Ipsos a mené une étude aux Etats-Unis pour savoir s’il y avait un lien entre le niveau d’éducation et la propension à se faire tatouer, et les résultats laissent plutôt penser qu’il n’y a pas vraiment de lien. Les gens sans diplôme avaient 33% de chances de se faire tatouer un jour, et les gens avec diplôme avaient pour leur part 27% de chances de se faire tatouer. Une différence pas énorme, donc.

5. Le tatouage peut colorer les ganglions

Quand quelqu’un se fait tatouer, toute l’encre ne reste pas bien en place sous sa peau. Une partie des particules d’encre se diffuse dans le reste du corps, et elle peut se fixer sur les ganglions lymphatiques. Le phénomène peut même être observé à l’oeil nu, et ça peut parfois compliquer la vie des chirurgiens qui ne reconnaissent plus forcément les ganglions. Mais à part ça, les scientifiques ne se font pas trop de souci : avoir des ganglions colorés par de l’encre de tatouage ne serait pas si dangereux que ça. Il faut quand même avouer que c’est chelou.

6. Si le salon ne précise pas utiliser une encre vegan, c'est qu'elle a été testée sur des animaux

Aujourd’hui, de plus en plus de tatoueurs précisent utiliser des encres vegan, ce qui est une bonne chose puisque les autres encres sont testées sur des animaux et/ou contiennent des substances animales. Dans certaines d’entre elles, on peut retrouver des substances issues de lapins, de porcs, d’insectes ou de poisson. Exactement le genre de trucs qu’on n’a pas envie d’encourager. Du coup, si vous aimez les animaux, demandez plutôt des encres vegan.

7. BEAUCOUP de gens regrettent leurs tatouages

Selon les sources, 15% à 30% des tatoués regretteraient au moins un de leur tatouage. Entre ceux qui se sont fait tatouer sur un coup de tête, ceux qui ont un tatouage raté et ceux qui ne se reconnaissent plus dans leurs tatouages, les regrets sont beaucoup plus courants qu’on ne le croit. Heureusement qu’il y a les covers et le détatouage au laser.

8. Le détatouage entraîne une élimination du tatouage... par les selles

On pourrait imaginer que le laser détruit immédiatement le tatouage, mais non : il explose les particules d’encre pour qu’elles soient plus petites et qu’elles puissent être éliminées par les voies naturelles du corps humain. Et oui, ces voies naturelles, c’est les selles. Donc pour caricaturer, un détatouage consiste à chier son tattoo.

9. Au Danemark, il est interdit d'avoir des tatouages sur le visage, le cou et les mains

On pensait les Scandinaves très cool en matière de style, mais ils ont apparemment un petit problème avec le tatouage. Du coup, si vous vous êtes fait encrer la face ou les mains, vous pouvez vous faire expulser du pays. Ça ne rigole pas du tout.

10. Passer un IRM quand on est tatoué peut être dangereux

Dans les encres de tatouage, il y a souvent des composants ferreux (du fer, quoi), et comme l’IRM est une technologie qui fonctionne avec des champs magnétiques, ça peut agiter les composants métalliques des tatouages et occasionner des brûlures au patient. Alors le risque est très faible mais il existe quand même, et il faut toujours signaler qu’on a des tatouages avant de passer un IRM. Vous le saurez maintenant.