Combien de fois on a cru que certaines choses avaient disparu pour finalement les voir revenir à l’improviste ? On pense à la coupe mulet, au polaroïd, aux vinyles, aux loups en France, au bob, ou encore aux sacs banane. Bref, il y a toujours des come back inattendus. Enfin, toujours, non. Il existe quelques trucs dont on sait qu’ils ne reviendront JAMAIS. Ou alors on serait hyper hyper étonnés.

1. Aller louer une cassette au vidéo club

Le retour à la VHS ou au DVD, c’est franchement pas prévu, déjà parce que niveau qualité c’est dégueu, et parce que la vidéo à la demande a tué le marché. Pourtant, il y avait un petit côté sympa à faire un tour au vidéo club pour aller se louer un petit film, même si c’était jamais celui qu’on voulait parce que celui qu’on voulait il avait déjà été loué (probablement par un gros con en plus). Bref, les vidéo clubs ne reviendront jamais, et on s’est fait à cette idée.

2. Les dodos

Et là on ne parle pas du fait que tu manques cruellement de sommeil, mais bien de l’espèce d’oiseaux de l’Île Maurice décimée par les premiers hommes qui ont débarqué là. Les dodos se sont fait plumer comme des grosses victimes, et on ne les reverra plus jamais.

Crédits photo (CC0 1.0) : Jebulon

3. Les câlins dans les bras de maman

Alors oui vous pouvez toujours prendre votre maman dans vos bras les deux pieds au sol, mais il y a peu de chances qu’elle puisse encore vous soulever comme quand vous étiez bébé et vous garder une heure dans ses bras à elle. Ou alors c’est très bizarre. Il y a un moment où il faut accepter que les bonnes choses ont une fin.

4. La forme olympique qu'on avait avant nos 25 ans

Vous vous souvenez de cette époque bénie des dieux où on pouvait avaler ce qu’on voulait sans prendre 1 kg ? Où on se mettait des races monstrueuses sans aucune gueule de bois le lendemain ? Où on faisait une nuit blanche sans qu’il n’y ait aucune conséquence sur notre santé ? Ben tout ça c’est fini. Et on n’aura beau faire tout ce qu’on veut, on ne retrouvera jamais nos 20 piges.

5. La petite souris qui nous file du blé

A moins de vous faire sauter vos dents d’adulte au tournevis et d’espérer que quelqu’un d’assez sympa dans votre entourage veuille bien glisser 2 euros sous votre oreiller pour ça, la magie de la petite souris a disparu à jamais pour vous. La seule personne qui s’intéresse à nos dents maintenant, c’est le dentiste, et il fait partie des professionnels qu’on n’a pas envie de voir, mais vraiment pas du tout.

6. MSN

On pourra garder tous nos souvenirs de MSN (les statuts honteux, les wizz qu’on utilisait à outrance, les « clins d’œil » horribles qui prenaient tout l’écran), mais la plateforme ne reviendra jamais. Le seul MSN qu’on peut espérer revoir un jour, c’est le trio Messi-Suarez-Neymar, mais même ça ça risque d’être compliqué.

7. La magie de la première fois à Disneyland

Chaque visite à Disneyland est un grand plaisir, mais il y a une sensation qu’on ne retrouvera jamais : celle de la première visite dans le parc de Mickey. Celle où on ne savait pas qu’il y avait des gens dans les costumes, où on pensait vraiment que Star Tour nous emmenait dans l’espace et où le bateau de Peter Pan avait vraiment l’air de léviter. Maintenant, on aime toujours y aller, mais il manque ce petit truc. Reste plus qu’à y emmener nos gosses pour voir leurs yeux qui brillent.

8. Les 2 mois de vacances l'été

Bon, si vous êtes encore étudiants, ce point ne vous parlera pas (en plus à tous les coups vous avez 4 mois de vacances bande de feignasses). Mais, pour les gens qui sont rentrés dans la vie active, ceci est une dure réalité : les grandes vacances n’existent plus. C’est juste « le moment où on pose des congés ». C’est juste ça. Et c’est injuste.

9. Pierre Ménès à la TV

Et vu les affaires Pierre Ménès à la télé, on ne regrettera pas l’absence de ce mec sur les plateaux. De toute façon, des grandes gueules qui disent n’importe quoi, il y en a plein d’autres, donc on pourra facilement le remplacer.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : KOBI FRANCK

10. Manuel Valls

Et encore, parfois on a des doutes là-dessus. Mais par pitié, qu’il ne revienne jamais.

Après il ne faut jamais dire jamais. Regardez les plus grands come back de l’histoire

Inspiration : Askreddit