Un grand sage disait « c’est meilleur quand c’est gratuit ». Je ne sais pas qui a prononcé ce mantra (une formule sacrée dotée d’un pouvoir spirituel), mais je suis à 100% d’accord. À vous tous, objets du quotidien plutôt laids que nous n’avons jamais payés, sachez que vous nous rendez heureux. Très heureux. Autant heureux que vous êtes poussiéreux.

1. Un parapluie un peu pété

Celui que ton pote a oublié chez toi, y’a 3/4 ans. Il a la gueule de travers, la moitié de la toile qui se casse la gueule, et ça fait bien longtemps que tu n’as plus vu la housse pour le ranger. Mais il dépanne. Et c’est déjà bien, non?

2. Le porte-clefs pub d'une asso quelconque

Attention, il ne s’agit pas du simple porte-clefs qui décore ton trousseau. Non, c’est le porte-clefs au sens littéral du terme. Le beau cordon floqué par la marque, que tu es censé passer autour de ton cou pour y accrocher tes clefs. L’accessoire incontournable de tous ceux qui rentrait chez eux tout seul à l’école primaire.

3. Une quantité monstrueuse de stylos

Floqués, cette fois, par ta banque. L’occasion de signer des gros chèques en te rappelant qui va te défoncer la tronche au téléphone le lendemain.

4. Les 32 tote-bag froissés qui trainent partout chez toi

Récupérés dans une fripe, oubliés par tes potes, volés à tes soeurs, trouvés par surprise dans un tiroir oublié, volés en soirée… Bref, t’en as tout un tas sans jamais avoir mis la main à la poche. Et ça, c’est beau.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Jacklee.

5. Les briquets presque vides (que tu n'oses plus emporter de peur de finir en galère)

Clairement le truc qui ne s’achète pas, mais qui se vole. Et donc logiquement, qui ne coute pas une thune. Par contre, viens pas chialer quand on te pique le tien, alors que tu fais exactement pareil aux autres. Ouin ouin ouin on m’a volé le truc que j’avais volé.

6. Des fringues qu'on t'a refilé gratos

Le seul hic, c’est que si la personne en face estime que ça ne vaut pas une thune, c’est que c’est probablement assez laid. Mais c’est gratuit. On ne peut pas tout avoir.

7. Une quinzaine d'écocup

On dit pas que t’en a jamais payé aucun (la consigne que t’as jamais ramenée). On dit seulement que dans ton placard à éco-cups, y’a bien 90% de verres que t’as chourave à tes potes, ou pire… A l’inconnu complètement rabat qui l’a laissé trainer. Gros crado.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Lisa KLpw

8. Une vieille casquette / un vieux chapeau importables

Souvent offerts par des marques, qui ont eu l’immense bon gout de floquer leur logo en énorme dessus. Ils ont clairement niqué tout le potentiel du produit pour se la péter un peu, mais bon… On l’aime quand même bien, notre casquette blanche à pois rouges chopée au Tour de France.

9. Des produits de l'hôtel

Les plus petits joueurs se contentent du gel douche et du shampoing. Les vrais se barrent avec les peignoirs, les serviettes de douche, et les petits chaussons en éponge. Les best.

10. Le cadeau éclaté

Le jeu de société pourri, le livre drôle, mais pas drôle (le sexe pour les nuls hihihi tro dé lol), la vieille statuette en porcelaine moche offerte par mamie, la poupée flippante de ta belle-mère, le pull aussi moche que trop grand… La liste est longue, mais le constat est le même : c’est nul, inutile et laid, mais c’est un cadeau, donc on garde. On cache, mais on garde.

Vous êtes-vous déjà demandé pour quelle raison tel ou tel objet a été créé ? Non ? Vous devriez ! Saviez-vous que les chaussures à talons ont d’abord été pensés pour que les bouchers ne marchent pas dans le sang ? Ahhhhh, vous êtes sur le cul, hein !