Il n’y a pas que le monde du football français qui a eu une terrible soirée hier soir puisque ce lundi 28 juin le conseil d’état a déclaré que la chasse à la glu était désormais illégale car « contraire au droit européen de ces trous de balle d’oiseaux qu’on ne peut pas laisser agoniser des heures parce que ça défrise quelques écolos ». Mais rassurez-vous mes chers amis qui aimez taquiner le gibier et buter des bestioles pour assoir votre masculinité et combler des problèmes irrésolus, il reste un paquet de techniques qu’on peut encore utiliser pour caresser dame nature du bout de son fusil et je m’en vais vous les donner tout de suite. Vous retrouverez certaines des techniques de chasse polémiques mais pas que, y’a des variantes vraiment sympathiques.

1. La battue

La battue reste une technique assez simple et efficace quand il s’agit de défoncer sa petite mère à une biche : plusieurs chasseurs se positionnent au bord d’une zone de chasse pendant que d’autres vont effrayer le gibier du côté opposé. Les courageux chasseurs qui attendent sont alors à une position parfaite pour tirer sur tout ce qui bouge dans le périmètre. Aucune chance pour les animaux qui sont complètement cons et qui sont de toute façon contents de mourir parce qu’on régule leur espèce.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Stathis floros

2. La chasse à l'affut

Pour la chasse à l’affut on est généralement moins nombreux et on doit être plus discrets, de plus on n’utilise pas de rabatteurs comme dans les battues. On est seul face à l’animal dans un combat à armes égales. Enfin à armes égales, l’animal n’a pas vraiment d’arme, puis généralement on le surprend soit en arrivant discrètement par derrière comme un enfoiré soit en étant perché bien tranquillement sur un mirador mais ça reste complètement épique comme truc.

3. La chasse à courre

La chasse à courre reste probablement la plus amusante de toutes puisqu’on poursuit une saloperie de bestiole sur plusieurs kilomètres avec des chiens de chasse affamés. L’idée est de fatiguer le gibier tout en le terrorisant pour que celui-ci ait quand même l’impression qu’il va s’en sortir, ensuite on laisse les chiens le buter parce que quand même faut pas déconner. Interdite en Belgique, elle reste active en France : on en a de la chance.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Owain.davies

4. Le déterrage

Cette technique consiste a aller buter un animal qui dort tranquillement dans son terrier. Les animaux chassés sont les blaireaux ou les renards, de l’animal qu’on bouffe pas forcément mais qui est quand même nuisible dans le sens où il se nourrit de trucs qui ne sont pas à lui, comme nous quoi. On fait donc entrer un chien dans le terrier ou on le place à l’entrée pour que l’animal commence à flipper pendant qu’on creuse pour le débusquer. Ensuite on le choppe avec des pinces puis on le bute au couteau ou avec un coup de pelle.

5. La chasse de nuit

Interdite pendant un temps parce que soit disant la nuit on ne peut pas différencier les oiseaux protégés de ceux qui ne le sont pas, la chasse de nuit est encore autorisée pour notre plus grand plaisir. Alors ok des fois on ne voit pas bien du coup on bute des piafs protégés mais bon, c’est pas si grave, si ? Si cet argument ne vous suffit pas vous êtes vraiment durs en affaire. Heureusement vous pouvez aller voir les meilleurs tweets sur les chasseurs pour comprendre à quel point la chasse c’est beau.

Crédits photo (Domaine Public) : Jean-François Millet

6. Le piégeage

Parfois on a pas trop le temps ou la motivation d’aller chasser, on a tous des petits coups de mou, ça arrive. Mais heureusement on peut poser des pièges qui font tout le boulot pour nous. Collets, cages, pièges pour pendre l’animal et même pour les noyer ! Trouver des nouvelles méthodes afin de buter des animaux n’a de limite que l’imagination et ça c’est beau. Parfois on arrive après plusieurs heures et l’animal n’est pas encore mort mais agonise doucement, du coup faut l’achever et on a quand même l’impression d’avoir fait un peu le taff comme ça. Oh et bonne nouvelle, la technique est autorisée toute l’année donc c’est cool !

Crédits photo (Domaine Public) : Smithsonian Institution

7. Le furetage

Alors ça c’est sympa parce que pour une fois on utilise un animal différent du chien, en effet on dresse des furets pour aller débusquer des lapins dans leurs terriers puis quand ils sortent on les choppe au filet ou on les bute. À noter que certains lâches ne tuent pas les animaux qu’ils ont récupéré avec le furetage, ils préfèrent les relâcher les cons.

8. La chasse au loup

Il faut protéger nos troupeaux, du coup Christophe Castaner l’avait dit « vous pouvez continuer à buter du loup », ce qui démontre un certain respect de l’animal dans le choix des mots. La chasse aux loups ou louveterie est encadrée par des lieutenants qui décident quand c’est qu’on bute les gros chiens. Alors oui, des fois c’est compliqué de faire la différence entre un loup et une famille de cyclistes avec des k-ways aux couleurs fluos, du coup heureusement on vous donne les astuces pour ne pas être confondus avec du gibier par les chasseurs.

9. La chasse au pare-choc

Assez mal connue, cette technique de chasse a pourtant tout ce qu’il faut pour être fun : des voitures dans la forêt, des animaux qui flippent leur race avec le bruit des voitures et surtout une bonne visibilité de jour comme de nuit grâce aux phares du 4X4. Chasser au pare-choc c’est avant tout aimer la nature, les bagnoles, les animaux mais aussi son garagiste, car après avoir déglingué une famille de sanglier il faut refaire quasi intégralement l’avant de la voiture.

Crédits photo (CC BY 2.0) : FieldsportsChannel.tv

10. La chasse au lance-flamme

La chasse au lance-flamme est un concept encore assez nouveau mais terriblement pratique et efficace. D’une part l’animal n’a aucune chance de survivre à une bonne dose de feu dans sa petite gueule mais en plus ça permet de cuire directement la viande à sa convenance. C’est comme faire ses courses et son barbecue en même temps, une belle manière d’allier l’utile à l’agréable.

Alors, qui veut venir buter du chevreuil avec moi au petit matin le weekend prochain ?

Sources : Le monde, Wikipedia (1, 2), France sans chasse.