Ah les chasseurs, on les aime. Si, je vous assure ce top n’est absolument pas destiné à critiquer leur noble hobbie. Ni le fait qu’ils aient obtenu des dérogations pour chasser pendant le confinement (uniquement pour viser les espèces invasives et les nuisibles attention hein). Ni le fait qu’on compte en moyenne 158 victimes humaines de la chasse chaque année (principalement les chasseurs eux-mêmes, je précise). Ni le fait qu’ils usent de techniques de chasse très polémiques. Ni le fait que leur campagne de communication donne tout simplement envie de pleurer (quoi qu’on a tous eu une pitié sincère pour les comédiens, vraiment, c’est une sale période pour les intermittents).

Devenir chasseur : et pourquoi pas vous ?

« Ça ne se dit pas, je le sais, mais j’adore ça » En quête de NOUVELLES EXPÉRIENCES ? Découvrez le 4e épisode de notre première web-serie également disponible sur notre chaîne YouTube #ChasseurdeFranceTV.

Posted by Fédération Nationale des Chasseurs on Friday, August 21, 2020

Bref, selon les communes, la période de chasse est plus ou moins ouverte entre septembre et février, et quand on a le culot d’avoir envie de se balader en forêt sur cette période, on peut craindre d’être malencontreusement pris pour du gibier. Je vous rassure hein, ça n’arrive pas souvent, mais « pas souvent » c’est déjà trop. Heureusement, nous autres salauds de citadins, de bobos vivants dans un monde de bisounours, de gauchiasses à la solde des khmers verts, nous avons réuni nos conseils les plus avisés pour ne pas se prendre une balle dans le derche.

1. Informez-vous au préalable sur les lieux de battue

Par exemple auprès des lapins, renards et de tous les animaux que vous trouverez à moitié morts rampants au sol sur votre chemin. Sinon on peut aussi se renseigner auprès de la mairie de la commune, de l’office du tourisme ou tout simplement des autres habitants. C’est si beau la communication.

2. Portez un gilet fluo (jaune, orange ou rose selon votre degré de mauvais goût)

Evitez par ailleurs les vêtements affichant un message à caractère humoristique de type « Je suis un sanglier », on n’est jamais à l’abri d’un malentendu.

3. Signalez votre présence avec un sifflet

En revanche, n’essayez surtout pas de signaler votre présence en imitant le brame du cerf.

4. Restez sur les sentiers battus

Inutile de vous enfoncer hors des sentiers tout en laissant derrière vous des déchets plastiques de couleur vive, cela ne vous sera d’aucune aide en cas de confrontation avec une balle perdue.

5. Evitez de vous balader en forêt par temps de pluie, ou de brouillard...

Et puis aussi part temps clair, ou même en plein soleil, on n’est jamais trop prudent…

6. Si vous faites un petit jogging, n'écoutez pas de musique dans vos écouteurs afin d'être à l'écoute des coups de feu aux alentours

Vous pouvez en revanche trimballer votre musique sur enceinte afin, encore une fois, de signaler votre présence par un son de Jul bien lourd.

7. Chantez "je ne suis pas un gibier" sur l'air de "je ne suis pas un héros"

Ça ne sert à rien mis à part que maintenant vous l’avez désormais dans la tête. Désolée.

8. Préférez acheter des champignons au marché plutôt que d'en récolter pour la cueillette du dimanche

Vous y croiserez certainement moins de champignons qui ressemblent à des culs, mais au moins ça limitera également vos risques d’empoisonnement.

9. Ne vous parez jamais de votre manteau de fourrure

Certes il est bien chaud pour vos frêles épaules mais il vous fera immédiatement ressembler à un hybride de dinde/sanglier/chevreuil que les chasseurs ne manqueront pas de vouloir en faire leur trophée.

10. Parlez très très fort au téléphone

Bien sûr cela nécessite d’avoir quelqu’un à qui parler tout le long de votre promenade et qui a donc assez de sujets de conversation pour vous donner le change, il faut par ailleurs que cet interlocuteur ait une audition de mauvaise qualité et ne se plaigne pas du volume sonore de votre voix.

11. Si l'envie saugrenue de marcher à quatre pattes vous prenait, abstenez-vous

Jouez pas au plus con bordel.

12. Portez un gilet par balles sur le visage

Certes vous perdrez beaucoup en qualité d’appréciation du paysage mais au moins cette zone vitale sera protégée.

13. Crier très fort "Je ne suis pas un sanglier"

Testé et approuvé par un champion de VTT.

Bon sinon la méthode la plus sécu c’est de rester à la maison. Allez on dit ça ? Allez.