Chaque année, des tas de gens parlent trop et disent des choses qu’ils n’auraient pas dû dire. Mais quand on est célèbre, lancer une connerie, voire un truc totalement ignoble, c’est prendre le risque que tout le monde s’en souvienne. 2021 n’échappe pas à la règle, alors voici le retour des stars qui auraient mieux fait de se taire cette année.

1. Didier Raoult qui propose de se mettre du Vicks VapoRub dans le nez pour lutter contre le Covid-19

Jamais à court de mauvaises idées et de traitement (trop) expérimentaux contre le Covid-19, le professeur Raoult a émis en août l’idée de se mettre du Vicks VapoRub dans le nez pour lutter contre le virus. Une proposition tellement à côté de la plaque que la marque VapoRub s’est empressée de rappeler à tout le monde que cette utilisation de son produit est contre-indiquée et que sa pommade doit uniquement être appliquée sur le torse : « Un produit à base d’huile peut pénétrer dans les poumons s’il est mal utilisé ». Un médecin qui propose des idées dangereuses, c’est très très fort.

La marque elle-même a dû prendre ses distances ??

Posted by L'Express on Thursday, August 5, 2021

2. Nicolas Hulot qui ironise sur son "physique ingrat" alors qu'il est accusé de viol par plusieurs femmes

Accusé de viol et d’agression sexuelle par plusieurs femmes, l’ancien journaliste et ministre de l’écologie Nicolas Hulot est allé se défendre sur le plateau de BFMTV. Il a nié les faits qui lui étaient reprochés et en a profité pour ironiser : « Je sais que j’ai un physique très ingrat, et que donc seule la contrainte me permet de vivre des histoires d’amour ». Il sous-entend donc que seuls les moches violent parce qu’ils ont besoin de violer pour avoir des relations sexuelles… Dans le genre défense pourrie, on peut difficilement faire pire.

Ce 24 novembre, sur le plateau de BFMTV, Nicolas Hulot a annoncé qu'il se retirait de la vie politique. Accusé de viol et d'agression sexuelle, un argument de défense a particulièrement choqué.

Posted by Télé 7 Jours on Friday, November 26, 2021

3. Fabien Lecoeuvre qui avait qualifié la chanteuse Hoshi "d'effrayante"

En avril dernier, invité dans une web radio pour parler musique, le chroniqueur Fabien Lecoeuvre s’est demandé : « Quand est-ce qu’on va nous sortir des beaux mecs, ou des filles sublimes ? » Comme si ce n’était pas déjà assez dégueulasse, il a cru bon d’ajouter que la jeune chanteuse Hoshi était selon lui « effrayante » et que personne ne voudrait avoir un poster d’elle dans sa chambre. Pour enfoncer le clou, Lecoeuvre lui a suggéré de filer ses chansons à des « filles sublimes ». Le mec pense donc deux choses totalement fausses : qu’il a le droit de donner son avis sur le physique des gens, et qu’on écoute la musique avec les yeux. On a envie de dire « tocard » mais on va rester courtois.

4. PPDA qui pense que des "petits bisous dans le cou" c'est pas bien méchant

Accusé comme son poto Hulot d’avoir commis plusieurs agressions sexuelles et viols, PPDA était venu se défendre sur le plateau de Quotidien. C’est là qu’il a sorti un petit bijou d’argumentation : « Ce comportement, où il y avait parfois des petits bisous dans le cou, des petits compliments, du charme ou de la séduction, n’est plus accepté par les jeunes générations. » Ah bah non Patrick, les jeunes générations n’acceptent pas qu’on leur fasse des « petits bisous dans le cou » si elles ne sont pas consentantes, et elles ont bien raison en fait. Enfin bon, si y’avait que ça…

Un “petit bisou dans le cou”, s’il n’est pas consenti, est loin d’être anodin

Posted by Le HuffPost on Thursday, March 4, 2021

5. Xavier Bertrand qui disait sur France 2 qu'il était le mieux placé pour gagner

Avant le premier tour de la primaire des Républicains, Xavier Bertrand avait rencontré Anne-Sophie Lapix sur le plateau de France 2 et lui avait demandé, avec une pointe de mépris : « Vous pensez sérieusement que si je n’étais pas aujourd’hui le mieux placé, je serais devant vous ce soir pour vous expliquer mon projet ? », ce à quoi la journaliste lui avait répondu qu’il n’était pour l’instant même pas au second tour. La séquence était déjà un superbe malaise à l’époque, mais, depuis que Bertrand a été éliminé dès le premier tour de la primaire, le sentiment est confirmé : il aurait mieux fait de se taire.

6. Le président des chasseurs Willy Schraen qui n'en a "rien à foutre de réguler"

Bon, le loustic n’est pas connu de tous mais il est très populaire chez les chasseurs, et pour cause : c’est leur président. Et, invité chez les Grandes Gueules de RMC, le mec est allé un peu loin en déclarant qu’il n’en avait « rien à foutre » de réguler et en défendant le « plaisir dans l’acte de chasse ». En gros, le plaisir de buter des animaux. Des propos qu’on qualifiera de quelque peu choquants pour rester poli.

Le président des chasseurs Willy Schraen n’a pas eu la langue dans sa poche

Posted by L'Union on Thursday, November 11, 2021

7. Maeva Ghennam qui a "rajeuni" son vagin

Maeva Ghennam, c’est une candidate des Marseillais qui aime bien la chirurgie esthétique. Jusque là, pas de souci, c’est son droit. Mais en septembre dernier, l’influenceuse a totalement craqué en révélant qu’elle avait fait rajeunir son vagin, ceci en ajoutant des commentaires douteux : « Je trouve que c’est super important d’avoir un beau vagin. Genre moi j’ai de la chance, j’ai vraiment un beau vagin, je n’ai pas les lèvres qui dépassent mais il faut l’entretenir. Du coup c’est trop bien. Genre là c’est comme si j’avais 12 ans ». De quoi laisser croire qu’il y a des « beaux » vagins et d’autres « moches » et que les vagins de petites filles ont plus de valeur que ceux des femmes adultes. Sachant que Maeva est suivie par plus de 3 millions de personnes sur Insta et qu’une bonne partie de ce public est composé d’adolescents, balancer ce genre de discours est le meilleur moyen de niquer l’éducation de certains. Elle fait du mal, Maeva.

La bimbo des "Marseillais" n'a pas sa langue dans sa poche, mais des soucis d'anatomie...

Posted by Journal des Femmes on Thursday, September 9, 2021

8. Christine Boutin, qui s'est demandé s'il n'y avait pas un complot derrière le variant "Omicron"

Ah, Chri-Chri, toujours là pour sortir des conneries. Après avoir pris connaissance du variant Omicron, notre catho préférée a lâché un tweet génial : « Je m’interroge sur la dénomination du nouveau variant : Omicron ? Est-ce une blague ou un mot proche du patronyme de notre président pour que ce mot soit seriné plusieurs fois par jour à nos oreilles jusqu’aux présidentielles ? Rassurez-moi ! J’ai mal compris ? » Oui, Christine, tu as mal compris : Omicron est une lettre grecque. Heureusement, tu as fini par comprendre et tu as retiré ton tweet, mais trop tard. Omicron/Macron, on en rit encore.

Par sa similitude avec le patronyme de l'actuel président de la République, le nom du variant du Covid-19 Omicron interroge Christine Boutin, ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate

Posted by La Dépêche du Midi on Monday, November 29, 2021

9. Jean-Marie Bigard, qui a dit un paquet de conneries sur le pass sanitaire

D’accord, le pass sanitaire, on peut en débattre, mais il y a des limites à ne pas franchir et Jean-Marie Bigard les a dépassées sans aucun complexe. L’humoriste a quand même expliqué que le pass sanitaire était un signe distinctif « comme on a fait avec les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale ». Carrément, le gars compare la situation actuelle avec la Shoah. D’accord.

En passant, et dans un tout autre registre, on rappelle que Bigard s’est aussi permis de publier des photos volées de l’actrice américaine Jennifer Lawrence nue dans son magazine. Après qu’elle a porté plainte, l’avocat de Bigard l’a défendu comme ça : « cette jeune femme a bâti sa notoriété sur le fait de poser nue. C’est une starlette assoiffée de gloire ! » Si ça ne vous inspire pas du dégoût, faudra nous expliquer.

Cette année 2021 c’était une belle année pour Bigard en tout cas.

"Non au Pass Sanitaire ! Et pourquoi ils nous colleraient pas une étoile jaune pour qu'on soit repérés plus facilement ?"a déclaré Jean-Marie Bigard lors d’un rassemblement antivax.

Posted by France Culture on Thursday, May 27, 2021

10. Alain Finkielkraut, qui s'est demandé s'il y avait eu consentement dans l'affaire Duhamel

Pour rappel, début janvier 2021, on a appris qu’Olivier Duhamel, politologue, était au cœur d’une enquête pour « viols et agressions sexuelles sur un mineur de 15 ans par personne ayant autorité ». La victime présumée est le beau-fils de Duhamel et il avait 14 ans au moment des faits. C’est là qu’entre en jeu Finkielkraut, qui, sur LCI, s’est demandé : « y a-t-il eu consentement ? À quel âge ça a commencé ? Y a-t-il eu ou non une forme de réciprocité ? » David Pujadas a dû lui expliquer qu’on parlait d’un enfant de 14 ans et, heureusement, la direction de la chaîne a décidé de virer le (nauséabond) polémiste. Si on pouvait arrêter de le voir à la télé tout court, ça serait chouette.

En cause : sa prise de parole, lundi, questionnant le consentement de la victime présumée du célèbre politologue

Posted by Libération on Tuesday, January 12, 2021

11. (Bonus) À peu près tout ce qui sort de la bouche de Zemmour

On a eu du mal à choisir une seule phrase, désolé.

Ça donne bien envie d’aller se ressourcer dans les lieux les plus silencieux de la planète.