Parfois, quand on parle, on parle trop, on parle mal, on dit de la merde. Mais comme on n’est pas connu, c’est pas bien gênant. Par contre, quand on est une star, si on dit de la merde, eh ben tout le monde le remarque. Et il y a certaines stars qui feraient parfois mieux de se taire. C’est juste un conseil hein.

1. Dominique Besnehard, qui a demandé à Marlène Schiappa de se taire

Soyons clair : nous aussi on aimerait parfois (souvent ?) que Marlène Schiappa réfléchisse avant de s’exprimer, mais c’est justement le jour où elle a dit quelque chose de sensé que Besnehard l’a critiquée. Parce que la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, elle avait déclaré au sujet de Polanski aux César : « Je serais indignée de voir une salle entière debout en train d’applaudir une personne accusée de viol. » C’était tout à fait juste, mais pas pour Besnehard, qui a préféré défendre Roman Polanski et demander à Marlène Schiappa de se taire. S’il y en a bien un qui aurait mieux fait de garder le silence, c’était pourtant lui.

La secrétaire d'État s'était indignée de voir Roman Polanski nommé aux César. Le célèbre agent des stars lui répond vertement sur LCI.

Posted by Le Point on Tuesday, February 4, 2020

2. Maïwenn et son : "J’espère que les hommes me siffleront dans la rue toute ma vie."

Difficile de tout résumer en une phrase, parce que Maïwenn a dit un paquet de conneries pendant l’affaire de Polanski aux Césars. Entre ses propos sur les féministes : « C’est fou ce qu’elles peuvent dire comme conneries, ces derniers temps ! Ce sont des femmes qui n’aiment pas les hommes » et ses déclarations du type : « Je ne me suis jamais sentie offensée parce qu’un homme portait un regard bestial sur moi. » en passant par ses attaques décrédibilisant Adèle Haenel qui « doit avoir un gros bobo quelque part, pour être partie comme elle l’a fait. », la réalisatrice ex de Luc Besson (tiens tiens) a bien montré qu’elle avait choisi de ridiculiser le combat des femmes pour une société plus égalitaire et plus juste. Sans déconner, ça craint.

3. Christophe Dugarry, pour qui Messi est "un gamin à moitié autiste"

En juillet dernier, dans son émission Team Duga sur RMC, l’ancien champion du monde a un petit peu merdé. Voire complètement merdé, puisqu’il a qualifié le génie argentin de « gamin qui fait 1,50 m et qui est à moitié autiste ». A-t-on vraiment besoin d’expliquer que l’autisme, c’est sérieux, et qu’on ne qualifie pas quelqu’un d’autiste (ou de moitié autiste, c’est pareil) parce qu’il a un comportement introverti ? Heureusement, Dugarry s’est excusé par la suite, mais si on était journalistes sportifs, on sortirait un truc du genre : « carton rouge pour Duga ».

Les propos de Christophe Dugarry sur Lionel Messi ont choqué de nombreux internautes.La direction de RMC vient de réagir : http://ow.ly/dte430qVzZD

Posted by L'EQUIPE on Thursday, July 2, 2020

4. Nicolas Bedos qui nous a demandé d'arrêter les masques et le confinement

Rappelez-vous : en septembre, le fils de l’excellent Guy Bedos s’est fendu d’un message blanc sur noir sur Instagram. Un message au lyrisme grandiloquent qui nous enjoignait à arrêter le confinement, à arrêter de porter des masques, à sortir, à tomber malade, à contredire « les lâches directives gouvernementales ». Le mec a pété un boulon. Nous on veut bien dire que le confinement c’est chiant. C’était drôle au début, mais maintenant c’est chiant. De là à encourager un peuple à propager une épidémie, on est un peu plus dubitatif. Mais bon, Nicolas Bedos, il aime bien s’exprimer, alors on ne va pas lui demander de se taire.

5. Kim Kardashian : "Être à la maison avec 4 enfants [...] C'est dur, vraiment très dur."

On ne présente plus Kim K., Prix Nobel de Chimie, future Présidente des Etats-Unis, spécialiste de la fusion nucléaire, tout le monde la connaît. En revanche, on ne la savait pas si sensible. Pendant le confinement américain, en avril, elle s’est confiée sur la difficulté de vivre chez elle avec ses 4 enfants. Selon elle, c’était « très dur », et ça l’a même dissuadé d’avoir un cinquième gosse. C’est vrai que ça doit être très dur de vivre dans une baraque comme la sienne et de s’occuper de ses enfants quand on a aussi peu de moyens que Kim K. Une minute de silence pour les souffrances endurées.

6. Kim Glow, selon qui "on va tous être pucés" avec des nanoparticules

Impossible de ne pas reparler de Kim Glow ici. On en avait déjà bien causé dans le top des stars qui en savent plus que les scientifiques, mais tant pis, ça fera une piqûre de rappel. Et non une piqûre de vaccin, puisque, selon Kim Glow, ce vaccin sera plein de nanoparticules destinées à nous contrôler, et « ça va marcher avec la 5G ». Bref, on ne vous refait pas la vidéo, on vous la met juste en-dessous, et on espère que Kim arrêtera de propager des conneries en 2021.

7. J. K. Rowling, qui a tenu des propos transphobes

D’accord, la transphobie est un thème relativement nouveau dans notre société, et chacun peut encore progresser sur la question. Mais quand on s’appelle J. K. Rowling et qu’on est suivi par des centaines de millions de personnes dans le monde, le moindre propos transphobe est dangereux. Du coup, quand l’auteure de Harry Potter a repris quelqu’un qui parlait de « personnes qui ont leur règles » en lui répondant ironiquement « Je suis sûre qu’on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu’un m’aide. Fammes?? Fommes?? Fimmes?? », elle a totalement dénigré l’existence d’hommes trans qui ont leurs règles, et c’est assez désolant.

8. Mimie Mathy, qui n'a pas été violée parce qu'elle n'a "pas le physique"

Ouch, celle-là nous avait bien mis mal à l’aise. Invitée de Quotidien en mars, Mimie Mathy avait dû répondre à des questions casse-gueule sur Polanski. L’actrice avait d’abord bien défendu Adèle Haenel, mais elle a malheureusement fini par déraper : « Je n’ai pas été violée, j’ai eu cette chance… En même temps, je n’ai pas le même physique, donc je suis un peu à l’abri. » Dur, dur. On est persuadé qu’elle ne pensait pas dire une grosse connerie et qu’elle voulait jouer la carte de l’auto-dérision, mais en disant ça elle a laissé penser qu’il existait un physique pour se faire violer. Le viol peut pourtant toucher tout le monde, il n’a rien à voir avec le physique, et ça il vaut mieux le rappeler.

9. Georges-Alain, qui a affirmé que la Star Ac' était truquée

Pour le citer, l’ancien candidat a déclaré en février dernier : « J’avais découvert que c’est moi et Emma Daumas qui devions aller en finale. C’était décidé avant même l’émission ! J’ai pété les plombs et les producteurs ont organisé mon élimination en demi-finale car je les menaçais de tout balancer. » Le problème, c’est pas tant de savoir si ce qu’il dit est vrai ou pas (même si on a du mal à croire que tout était aussi scénarisé qu’il l’affirme), mais plutôt que son intervention laisse entendre qu’il a agi en héros alors qu’il ne fait que balancer ça à la presse 18 ans plus tard. Faut tourner la page, Georges-Alain.

10. Renaud, qui, lui, n'aurait pas dû chanter

Bon ben voilà, si vous vous souvenez de notre analyse de Corona Song, sa chanson qui fait saigner des oreilles et du cerveau sur le coronavirus, vous comprenez pourquoi Renaud aurait mieux fait de garder le silence.

Allez maintenant on va faire le vide dans les lieux les plus silencieux du monde.