Les séries, c’est très bien, ça rend les gens très heureux, mais c’est quand même très inégal. Un jour, Walter White est un homme super badass qui dit à sa femme « Je suis celui qui frappe à la porte » (m’en voulez pas, j’ai voulu traduire mais ça fait direct moins badass). Un autre, il se retrouve bloqué avec une mouche dans son labo toute une journée et ça le met dans un gros bad, on dirait qu’il a vu un zombie. Du coup voilà, des séries qui ont été très inégales et qui ont eu des saisons très biens et d’autres extrêmement nulles, on en a connues plein !

1. American Horror Story

Parce que du coup, American Horror Story change de thème à chaque saison, c’est beaucoup plus facile de faire des saisons nulles et d’autres incroyables (GENRE ASYLUM AKA LA MEILLEURE SAISON DU MONDE). La saison 6, Roanoke, est sûrement la PIRE saison que j’ai vue de toute ma vie, j’ai préféré regarder Petits Secrets entre Voisins que cette saison. On voit rien, tout est dans le noir, c’est super glauque, les persos meurent sans raison, Sarah Paulson ne fait que crier. Et pourtant, les réalisateurs d’AHS se rattrapent plutôt bien avec les saisons 7 et 9 en particulier, Cult et 1984 qui marchent très bien (que personne ne vienne critiquer 1984, sinon on va se battre, et j’ai fait 1 an de boxe). Le seul truc qui manque : Jessica Lange.

2. How to get away with Murder

Pour ce passage à vide, on ne parle pas d’une saison. On parle vraiment de la moitié de la série. A partir du moment où Bonnie tue Rebecca sans absolument aucune raison, tu te dis que les réalisateurs sont vraiment sous crack et que leur lubie de rendre tous leurs personnages tueurs en série est allée trop loin. Avec eux, même la gérante de la supérette du coin est susceptible d’assassiner un inconnu à n’importe quel moment, parce qu’il lui manque 10 centimes pour payer sa glace vanille macadamia. Mais, la saison 6 rattrape pas mal le coup, les gens cessent un peu (j’ai dit un peu) de s’entretuer et la fin est assez cool.

3. The Walking Dead

Moi je suis pas trop d’accord avec cette place dans ce top, j’aurais plutôt mis The Walking Dead dans le « Top des séries qui étaient vraiment cool de base et dont la BD était hyper prometteuse mais qui ont fini par devenir hyper nulles et maintenant c’est vraiment à chier, y’a plus personne qui regarde cette merde ». Mais, vu que ça ne serait qu’un Top 1, on m’a refusé de faire ce top. Du coup apparemment y’a des saisons qui relancent un peu et qui sont un peu meilleures que les autres vers la fin, mais moi je n’ai pas cédé au supplice de continuer à regarder désolée.

4. The Handmaid's Tale

Je suis sûrement la plus grande fan sur terre de The Handmaid’s Tale, alors perso je l’aurais jamais mis dedans, parce que moi je trouve que toutes les saisons sont incroyables. Mais des gens à la rédac ont dit que la saison 3 était nulle et qu’ils s’étaient bien rattrapés sur la 4, alors je suis contrainte de la mettre dans ce top. Mais, si ces personnes de la rédac disparaissent subitement d’un jour à l’autre, je vous le dis tout de suite, ne venez pas me poser de questions, je ne saurai pas où ils sont.

5. Homeland

Homeland, c’est une saison 1 très bonne et très surprenante, et une saison 2 qui déçoit totalement. Le scénario devient de plus en plus invraisemblable, ça tire un peu en longueur alors qu’on connaissait déjà les codes bien établis de la série. Heureusement, ils réussissent à très bien se rattraper à la saison 4, et même si je comprends plus rien depuis déjà un moment à toutes ces histoires de CIA, bravo à eux.

6. Lost

La première saison était très bien, la deuxième pas mal non plus mais malheureusement la saison 3 a chuté en qualité, on dirait qu’ils se sont…. PERDUS AHAHA comme Lost en anglais vous avez compris la vanne ? Bref, apparemment après ils se sont rattrapés, moi j’ai arrêté de regarder, j’en avais marre de voir des mecs sur la plage à faire bronzette, alors que j’habite dans le Nord, j’étais grave jalouse.

7. Breaking Bad

La dernière fois que j’ai critiqué Breaking Bad ici, j’ai vu des commentaires m’insultant moi et ma famille sur plusieurs générations et j’ai dû fuir au Mexique et me faire des faux papiers pour survivre, alors clairement là je mets ma vie en danger pour ce top. Mais, il faut quand même avouer que, même si cette série est sûrement l’un des plus grands chefs d’oeuvre au monde, la saison 2 est un peu moins bien que les autres, et heureusement la 3 a relevé le niveau. En plus Jane, ma favorite meurt, donc vraiment c’était NUL.

8. Dexter

La saison 1 de Dexter avait surpris tout le monde, parce que c’est vrai que l’histoire d’un mec qui enquête sur des crimes et qui assassine plein de gars de son côté, c’est plutôt peu commun, on n’en trouve pas à tous les coins de rue. Malheureusement, la saison 2 fait un peu de sur place, elle est moins surprenante, on voit juste Dexter faire sa crise de la quarantaine en se rappelant son passé, et du coup c’est beaucoup moins cool. Les saisons 3 et 4 rattrapent bien le coup et tant mieux, ça nous aurait manqué de voir le tueur en série le plus apprécié du petit écran.

9. The Wire

The Wire, ou Sur écoute, pour ceux qui ont eu 3/20 au bac d’anglais et qui n’ont aucun goût, c’est l’une des séries les plus adulées de tous les temps, y’a rien à redire là-dessus. Mais, il faut avouer que la saison 2 est moins bien que la saison 1, plus confuse, avec trop de personnages, et on y comprend pas grand chose. Heureusement, les saisons d’après rattrapent vite le coup et elle mérite totalement d’être considérée comme l’une des meilleures séries de tous les temps.

10. Mr Robot

Autant la première saison était bien, autant la deuxième, on voit qu’ils cherchent clairement à meubler et qu’ils savent pas trop quoi dire. Ils sont vraiment à deux doigts de nous faire des plans de 15 minutes d’Eliott en train d’aller s’acheter un sandwich jambon-beurre à la boulangerie la plus proche de chez lui tellement il y a des moments de vide. Très déçue. Heureusement qu’ils se rattrapent un peu sur la fin de la série.

Peut-être que dans les séries les plus attendues de 2021, y’aura aussi de belles surprises, on sait jamais.