On les appelle les « faiseurs de miracles » ou tout simplement « les gens qui bossent pour les apps de rencontres ». Ces gens qui bossent dans l’ombre pour que vous puissiez rencontrer l’amour ou tirer votre coup sont nombreux (vu qu’il y a quand même pas mal d’applis différentes). Des choses qu’on ignore forcément se passent en arrière cuisine et les employés de ces grosses firmes ont raconté quelques-uns de ces petits secrets sur Reddit.

1. Il y a des personnes chargées de supprimer des dickpics toute la journée

Parce qu’il y a beaucoup, beaucoup de gens qui mettent des photos inappropriées sur ce genre d’applis. Pensez donc à la personne dont le taff est de supprimer toute la journée des « dickpic ». Genre vous commencez votre journée avec votre tasse à café pour virer des photos de teubs en pagaille. Pas ouf ouf, mais bon, y’a clairement des gens qui ne respectent pas les règles de bienséance des apps de rencontre.

Crédits photo : Topito

2. Les hommes swipent BEAUCOUP plus à droite que les femmes

Le créateur d’une appli a partagé sur Reddit les statistiques suivantes : les hommes « swipent » à droite (valident un profil) 47% du temps alors que les femmes ne le font que 12%. On les voit les gros daleux. A priori il y a aussi 43% des personnes qui ghostent. Et ça c’est très grave. On ne ghost pas les gens bordel, une insulte est bien plus respectueuse.

3. L'algorithme est sélectif

L’algorithme utilisé pour sélectionner les personnes proposées sur les apps évolue en fonction de vos choix. Si par exemple vous avez liké les trois mêmes personnes qu’une autre utilisatrice, les prochains profils qu’on vous proposera seront les même (en gros cette dame devient votre concurrente). De plus un système de « goût » unitaire va se créer et qu’on ne vous proposera principalement que des personnes « semblables ». Donc faites gaffe à pas swiper que des gros beaufs dès le début ou c’est foutu.

Crédits photo : Topito

4. Tout le monde leur raconte leur vie

Une employée de la compagnie « Bumble » décrivait dans un post comment toutes les personnes autour d’elle se confiait sur leurs relations parce qu’elle bossait pour une app de rencontre. « C’est comme chez votre coiffeur » décrit-elle, en disant que ses potes lui demandait des conseils et qu’elle finissait souvent pas répondre qu’elle n’était clairement pas qualifiée pour ça en fait vu que c’est pas son taff.

5. Il y aurait en moyenne trois dates avant que le sexe n'arrive

Un analyste des données d’une boîte livre cette info sur Reddit. Bon, le gars fait genre « je me rappelle plus trop comment on a calculé ça, mais il me semble que c’était un algorithme qui chopait des mots clés ». OUAIS MES COUILLES TU LIS LES MESSAGES BRENDAN, AVOUES. Bon après c’est aux États-Unis, et le concept de « third base » est bien installé là bas (trois rdv avant de commencer les choses sérieuses en gros).

6. De manière assez évidente : les bonnes photos marchent

Je ne parle pas de beauté, mais de photos bien faites. En gros pas les photos à demi cadrées où l’on voit la moitié de votre visage ou au milieu de trois copains oû on ne sait pas qui vous êtes. Une photo prise soit pas un pro, soit pas un de vos potes assez doué qui attire l’oeil vaut mieux qu’un truc mal éclairé et mal cadré. Inconsciemment ça joue, les gens vont se dire que vous vivez dans la cale d’un bateau.

7. Vous êtes dégagé du "marché" après une période d'inutilisation

En gros vous ne vous connectez pas pendant quelque jours et hop, vous n’apparaissez plus vraiment dans les propositions quotidiennes. C’est con mais c’est comme ça, à vous de voir si vous voulez vraiment rencontrer des gens aussi, sortez vous les doigts du cul et utilisez les pour swiper (après les avoir lavés bande de gros dégueus).

8. Aux États-Unis, beaucoup de profils Grindr sont utilisés pour vendre de la weed

Eh ouais, à priori nombreux sont les profils qui se font dégager à cause de ça vu que l’appli est devenue un genre de « spot de dealeurs » un peu caché. Du coup l’appli de rencontre est spammée par des hétéros qui veulent juste choper leur weed, c’est con.

9. Une étude à montré qu'il y a neuf hommes pour une femme sur Tinder en Angleterre

L’étude menée par « Mobile Journey Marketing » a donc bien prouvé qu’il y avait massivement plus d’hommes sur les applis de rencontres que de femmes. En Italie, on compte 91% d’utilisateurs hommes. Autant vous dire que c’est clairement les femmes qui ont l’embarras du choix et qu’il va falloir vous démarquer messieurs. Commencez donc par ne pas envoyer cette dickpic.

10. La femme du créateur de Match.com l'a trompé avec un gars rencontré sur Match.com

C’est con. C’est très con même. Le créateur de ce site de rencontre, Gary Kremen, s’est fait quitter après que sa femme ait rencontré un autre gars sur sa propre appli. Après qu’est-ce qui est le plus insultant, que ce soit sur son appli ou sur une appli concurrente ?

Ouais en vrai c’est quand même un drôle de business ces apps, mais ça fait gavé le taff pour pécho comme disent les bordelais. Vous pouvez aller voir ce que veulent dire les applis de rencontre de vous, vous allez clairement en apprendre plus sur votre personnalité.

Sources : Rewire, Reddit, Refinery29, NetImperative,