Généralement, quand on est confronté aux rumeurs dans notre quotidien c’est souvent pour des trucs vraiment pourris comme « ouais le prof de SVT il a pécho la prof d’anglais askip » ou « nan mais lui il a des délires sexuels vraiment très chelou à base de crème fraiche et de coins de tables pointus ». Mais y’a aussi des rumeurs bien plus graves qui ont du poids et peuvent avoir des conséquences lourdes. Donc vaut mieux pas déconner en lançant ou en propageant des rumeurs n’importe comment, ça peut vous revenir direct dans la gueule ou causer des dommages vraiment importants.

1. Louis XV qui enlève des enfants

En 1750, des gens disparaissent dans Paris, ce qui fait arriver des rumeurs comme quoi on enlèverait des jeunes hommes pour les envoyer peupler les colonies ou qu’on essaierait secrètement de créer une armée d’hommes-palourdes pour envahir l’ile de Ré. Mais ensuite ce sont plusieurs cas d’enlèvements d’enfants qui font naître une autre rumeur très chelou : le Roi Louis XV a la lèpre et il prend des bains de sang d’enfants kidnappés pour en guérir. La popularité du Roi (déjà bien affaiblie depuis qu’il avait essayé de mettre en place une taxe sur la branlette cet enfoiré) en pâlit et l’image de la police également jusqu’au jour où un policier du nom de Labbé est tué à coups de jets de pierres parce que la foule le surprend en train d’arrêter un enfant. Vous parlez d’une rumeur à la con.

Crédits photo (Domaine Public) : Atelier de Louis-Michel van Loo

2. Le Pogrom de Strasbourg

En 1348 en France, le peuple juif est la cible de croyances stupides qui mènent à beaucoup d’exécutions. Une rumeur naît en cette période de peste noire : les juifs empoisonneraient les puits. Bien que la peste ne soit pas encore présente à Strasbourg à ce moment là, la terreur est bien présente et le massacre a bien lieu (ainsi que de nombreux autres à cette époque). Le 14 février, près de 2000 juifs sont brûlés vifs par la population de la ville sur base de cette rumeur. Un événement aussi triste que révoltant.

3. Les ventes de la bière Corona qui chutent

Aux États-Unis en 1987 la Corona cartonne littéralement en arrivant en deuxième place des bières importées les plus vendues derrière Heineken. En tout cas jusqu’à ce qu’une rumeur comme quoi les travailleurs mexicains de la compagnie utilisent les containers destinés aux USA comme urinoirs ne commence à arriver. Ni une, ni deux, la légende se répand dans le pays comme quoi y’a de la pisse dans la Corona jusqu’à ce que dans certaines villes les ventes baissent de 80%. Il a fallu des années à la marque pour se remettre de cette connerie aux États-Unis, et ce même longtemps après que la compagnie rivale (un distributeur d’Heineken) ait avoué avoir lancé la rumeur.

4. Les bananes qui donnent le virus du SRAS

Lors de l’épidémie du SRAS, une rumeur assez étrange a commencé à circuler comme quoi on pourrait attraper le virus à cause des bananes. C’est con, infondé, mais les gens y ont cru. Le prix du fruit en question a alors chuté de 90%, causant la banqueroute des producteurs et un gaspillage considérable. Bon c’est assez dur de savoir d’où est partie la rumeur mais dans l’ensemble c’est quand même très très con.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Paasikivi

5. La compagnie Procter & Gamble qui reverse de la thune à Satan

Oui, vous avez bien lu. Un large Boycott a eu lieu aux États-Unis dans les années 80 contre cette compagnie spécialisée dans l’hygiène et les produits de beauté lui faisant perdre une somme qu’on estime à 19 millions de dollars. En gros la rumeur disait que le PDG avait déclaré à la télévision être lié au satanisme (alors qu’aucune image tv n’avait été montrée pour appuyer le truc) et qu’il reversait de l’argent à l’église de Satan. Bon, y’a eu un gros procès et finalement la compagnie a gagné vu qu’on a prouvé qu’aucune note de frais au nom de Satan n’existait.

6. La sorcellerie sur un terrain de foot

Les faits remontent en septembre 2008 lors d’un match qui opposait deux équipes locales au Congo. Visiblement, un joueur aurait commencé à faire des pratiques fétichistes près du poteau de l’équipe adverse et la foule se serait alors mise en colère. Une rumeur comme quoi le joueur en question était en train de pratiquer de la sorcellerie a fait éclater une émeute causant la mort de 13 personnes piétinées par la foule et de 36 blessés.

7. Un enfant faussement battu à mort qui provoque des émeutes

Les faits se sont déroulés à Harlem en 1935. En gros un jeune garçon portoricain a tenté de voler un truc dans un magasin lorsqu’un employé l’a chopé. Le gamin a alors mordu le magasinier et la police est arrivée pour embarquer le petit (qui a été relâché un peu plus tard). Des gens se sont agglutinés devant le magasin et une ambulance est arrivée, tout le monde a alors pensé que c’était pour venir récupérer l’enfant, mais lorsqu’ils ont vu l’employé monter dans l’ambulance (pour soigner sa morsure), la rumeur que le gamin avait été tué a commencé à enfler. Cette rumeur a été l’élément déclencheur de l’émeute d’Harlem, considérée comme la première « émeute raciale moderne » et encore largement connue aux États-Unis. Trois morts, des centaines de blessés et des millions de dollars de dommages, rien que ça.

8. La fausse crise cardiaque de Steve Jobs

L’affaire remonte à 2008 lorsqu’un un utilisateur écrit sur le site de « CNN iReport » que Steve Jobs est en soins intensifs suite à une crise cardiaque. Vous allez me dire « bah c’est pas très grave, il va démentir et c’est bon, on peut retourner mater Top chef », et dans les faits vous avez raison, sauf que ce qu’il s’est passé c’est qu’Apple a perdu 10% (à peu près 4,8 millards de dollars) en bourse à une vitesse fulgurante à cause de cette rumeur. Ça s’est arrangé peu de temps après jusqu’a revenir à la normale, mais ça montre a quel point un petit con avec un clavier peut avoir une incidence sur une grosse compagnie. Du troll, du vrai.

9. La rumeur du premier confinement

Vous ne vous souvenez peut-être pas de celle ci, mais à l’époque en 2020, les gens étaient devenus complètement fous. Les magasins avaient été vidés de leurs stocks de PQ, de pâtes, de sauces tomates et d’autres produits assez étonnants comme les albums de Colonel Reyel (mais ça il me semble que ça faisait suite à une loi qui en interdisait la vente). Plus la rumeur a enflé, plus les gens sont devenus méfiants. Bon pour le coup ensuite on a vraiment été confinés. Et c’était vraiment tout bien de la merde.

Vous voyez qu’il y a quand même des trucs assez sérieux et graves qui se sont déroulés à cause de vieilles rumeurs infondées, comme quoi faut faire gaffe à ce qu’on entend parfois. Bon si vous voulez aller voir un autre truc sympa du genre y’a les légendes urbaines autour des célébrités, y’en a de belles.

Sources : MemoClic, AltaObscura, Slate, La-Presse, L’obs, Wikipédia, Cracked.