Quand on est archéologue, on trouve plein de trucs pas intéressants genre des bouts de bois ou des caillasses nulles mais il arrive aussi qu’on tombe sur des trésors incroyables comme des passages secrets et franchement, ça doit faire plaisir. Il y a encore plein de trésors à découvrir dans le monde et certains points de ce top en font partie mais ce qui est tout aussi fou, ce sont les pièges intentionnels ou non que l’on peut retrouver sur certains sites archéologiques. Accrochez-vous, on part avec Indiana et son chapeau moche !

1. Le mausolée de l'empereur Qin

Tu as sûrement déjà vu des images de l’armée d’immortels de l’empereur Qin Shi Huang, une armée en terre cuite inscrite à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En 1974, des paysans trouvent de drôles de statues en creusant un puits et, à l’aide d’une fouille archéologique immense, 7.000 statues de soldats sont retrouvées enfouies sous la terre. Cette armée fait partie du mausolée de l’empereur Qin dont la tombe se trouve 1,5km plus loin, enfouie sous une montagne de terre. Cette tombe n’a encore jamais été fouillée et l’une des raisons est la présence probable de pièges. Des arbalètes ont été retrouvées accrochées près de l’armée d’argile et bien que le système ne fonctionnait plus, les archéologues restent sur leurs gardes. D’après les historiens, Qin aurait été enterré avec du mercure liquide et cette rumeur semble véridique puisque les échantillons prélevés près de la tombe contiennent une grande concentration de mercure, très toxique pour l’Homme. En réalité, ce piège est probablement accidentel puisqu’on n’a découvert que récemment la toxicité du mercure.

Crédits photo (Domaine Public) : user:Robin Chen

2. Le trésor de Yamashita

Le trésor de Yamashita est le nom donné au butin de guerre de l’armée impériale japonaise dérobé pendant la seconde guerre mondiale, du nom du général Yamashita chargé de l’opération. Le butin serait enterré à près de 200 endroits différents dans des grottes et des tunnels aux Philippines, endroit où les navires transportant le butin ont du se replier. Tous ces endroits auraient été méticuleusement piégés en attendant la fin des conflits. Ce trésor n’a jamais été officiellement retrouvé mais une partie du trésor a très probablement été dérobée par l’ancien président des Philippines, Ferdinand Marcos, et par des chercheurs de trésors qui n’ont pas fait part de leurs trouvailles.

3. Le temple Baphûon au Cambodge

Un des temples du complexe d’Angkor au Cambodge est considéré comme ayant été piégé à sa construction car il s’est tout simplement auto-détruit. Le Baphûon est à l’origine un temple hindou dédié au dieu Shiva mais environ 500 ans après sa construction, des bouddhistes décident de récupérer les pierres pour ériger une statue de Bouddha. En enlevant les pierres, qui semblaient décoratives, ces derniers découvrent alors un mur de sable qui s’effondre sous leurs yeux. Ce piège n’était pas mortel mais servait peut-être à protéger le temple du pillage.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Marcin Konsek

4. La tombe d'Ivan le Terrible

En 1584, Ivan IV Vassiliévitch dit Ivan le Terrible est enterré dans le mausolée dont il a controlé la construction. Dans son tombeau, le tsar de Russie portait un masque quand il a été découvert et ce masque était peint avec de peinture au cinabre. On sait aujourd’hui que le cinabre est un poison extrêmement toxique mais à l’époque, il était utilisé comme pigment pour peindre des objets. On a donc affaire ici à un piège non-intentionnel (et c’est vraiment fascinant).

5. Le tombeau de la Reine Rouge

La Reine Rouge est Ixik Tz’aka’ab Ajaw, femme du souverain de la cité Maya de Palenque au Mexique et son tombeau est aujourd’hui célèbre. Ses restes ont été retrouvés plus de 1300 ans après sa mort dans un cercueil parfaitement conservé. Son nom de Reine Rouge vient du fait que son corps, tout comme les objets autour d’elle, étaient recouverts de poudre de cinabre rouge vif quand ils ont été découverts. Tout comme pour Ivan le Terrible, ce piège mortel n’était pas du tout intentionnel puisque le cinabre est avant tout un colorant.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Wolfgang Sauber

6. Le mystère de l'Île Oak

L’Île Oak est une île privée située à l’Est du Canada et convoitée depuis plus de 200 ans par des chercheurs de trésors. En 1795, un groupe de jeunes trouve une poulie accrochée à un arbre et un renfoncement dans le sol, il décident donc de creuser. Ils tombent sur plusieurs plateformes de bois les unes par-dessus les autres tous les trois mètres ce qui laisse penser que c’est une cachette. À partir de là, de nombreuses personnes sont venues fouiller l’île mais à chaque nouvelle découverte, le puits était inondé par des pièges qui laissaient passer l’eau à certains endroits. Finalement, en 1965, le propriétaire de l’île fore le puits jusqu’à 85m et trouve trois coffres et un crâne qu’il n’arrive pas à extraire.

7. La pyramide de Kheops

La pyramide de Kheops est la plus grande pyramide de Gizeh et la première des sept merveilles du monde. Contrairement aux histoires que l’on peut voir dans les films, il n’y a pas de pièges à base d’arbalètes, de flèches empoisonnées ou de plafond qui tombe dans cette pyramide. Par contre, il est vrai que l’endroit est un véritable labyrinthe et personne ne sait vraiment pourquoi ce système de couloirs et de chambres est plus complexe que toutes les autres pyramides. Il est possible que cela soit simplement dû à des changements de plans pendant la construction.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : kallerna

8. Le train Nazi rempli d'or

Contrairement aux autres pièges de ce top, ce dernier reste une légende car le trésor n’a jamais été retrouvé. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, une légende très tenace raconte qu’un train rempli d’or d’environ 100m de long aurait été abandonné par les Nazis en fuite tout près de la ville de Walbrzych en Pologne. Un des quartiers généraux Nazis se trouvait dans le château de Ksiaz non loin de cette ville et c’est pourquoi des kilomètres de tunnels ont été creusés pour mettre en sécurité l’industrie de l’armement. Ces galeries immenses, creusées par des prisonniers et des déportés, sont devenues une véritable attraction et il est très probable que le train rempli d’or volé, d’armes et de documents confidentiels se trouve caché quelque part dans un tunnel condamné. La légende raconte que le train serait piégé pour empêcher quiconque de s’emparer du trésor mais il est impossible de le prouver aujourd’hui. En 2016, les recherches officielles ont été abandonnées mais certains chercheurs de trésors continuent la traque du train piégé.