Salut les p’tits vampires ! Aujourd’hui on aborde un sujet hyper cool ! Le sang !!! Y’a plein de pays qui aiment manger du chocolat, du fromage, du saucisson…. Puis y’en a d’autres, qui kiffent bouffer du sang. Perso j’suis contre, parce que j’ai la flemme de me lever un jour, d’être blanche comme un cul qui a jamais pris le soleil (non pas que je pense que ça soit possible d’être plus blanche que moi), d’avoir 300 ans et d’aller encore au lycée apprendre les maths de niveau seconde. Après ceux qui sont pour, y’a pas de souci, vraiment je vous juge pas ! Juste, je préférerais que vous vous mettiez tous sur une île tous ensemble et que vous ne vous approchiez pas trop de moi svp.

1. La czernina en Pologne

Le credo des Polonais c’est « gaspiller moins pour tuer moins » (je sais pas si ça l’est véritablement hein, mais j’en ai décidé ainsi). Dans la czernina, on draîne le sang d’un canard, puis on utilise le gésier, les pieds, les os, le foie, le coeur et le cou du canard pour en faire un bouillon. Ensuite, on rajoute des nouilles et on kiffe. Bon, du coup, le credo des Polonais c’est peut-être juste « manger absolument TOUTES les parties du corps parce que nous on est des gros viandards et on kiffe la bonne chair ici », je sais pas, faudrait y réfléchir.

Crédits photo (Domaine Public) : No machine-readable author provided. Julo assumed (based on copyright claims).

2. Le blood tofu en Chine

Ce qui est bien avec le tofu, c’est que c’est la bouffe des gens végétariens par excellence. Ce qui est bien avec les Chinois, c’est qu’ils ont décidé d’utiliser ce tofu pour y mettre du sang coagulé de porc, de poulet ou de canard, pour bien casser les codes. En gros = si vous êtes vegan et que vous commandez une soupe de tofu en Chine mais que le tofu vous semble un peu foncé, ne vous posez absolument aucune question, tout va bien.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Alpha

3. La sanquette en France

Voilà de quoi être fiers de vos racines. La sanquette, c’est un bon petit plat du Sud-Ouest à base de sang, préparé directement au moment de l’abattage, en faisant saigner la volaille ou l’agneau. On récupère le sang sous l’animal et on le touille avec un peu de vinaigre, puis une fois qu’on a notre sang caillé, on frit notre galette à la poêle et on la consomme chaude. Miam miam, ça a l’air vraiment succulent ! (Non. Le Sud-Ouest j’ai toujours su que vous étiez louches)

4. Le blodplättar en Finlande

En général, quand tu penses à des crêpes, tu penses plutôt à du beurre, du lait et des œufs, et pas trop trop AU SANG. Par contre, si t’es de Finlande, y’a moy que tu penses un peu au sang quand même. Le blodplättar, c’est donc une crêpe faite à base de sang de porc. Le sang est fouetté pour lui donner une consistance épaisse, mélangé à de la farine et des oignons. La crêpe est servie au petit-dej avec de la confiture, tout ce qu’il y a de plus normal. Alors, le sang, c’est ok, je dis rien. Mais par contre, les oignons, sachez-le : ça me révolte.

5. Le boudin noir en France

Le boudin noir est considéré comme une sorte de boudin, fabriqué en France plutôt qu’en Angleterre. Ce plat est traditionnellement préparé avec du sang de porc, mais il utilise également des fruits comme des pommes et de la crème pour le rendre plus doux. Il est toujours riche en fer, mais au lieu d’être grillé, le boudin noir est généralement poché, puis servi avec des pommes de terre et de la bière. Le sang est l’un des principaux ingrédients du plat. Et je n’ai jamais goûté et je ne le ferai jamais. Les escargots, ok. La baguette, ok. Mais là vraiment c’est au dessus de mes forces, n’abusez pas.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Classiccardinal

6. Le tiêt canh au Vietnam

Le tiêt canh est un plat de boudin cru servi avec de la viande cuite dans le Nord du Vietnam. Le plus populaire, c’est celui préparé à base de sang de canard fraîchement tué. Par contre, faites gaffe, parce que le sang de porc cru contient souvent des bactéries porcines, et leur ingestion peut provoquer de graves infections bactériennes. Par exemple, une infection par la bactérie streptocoque peut provoquer un déclin respiratoire, une contamination du sang et une nécrose grave des bras et des jambes, et est potentiellement mortelle. Au Vietnam, on rapporte des cas de victimes humaines après avoir mangé du boudin cru. Voilà, si vous avez peur, je comprends, si vous n’avez pas peur et voulez continuer de manger du sang cru, je vous juge.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : YordanZhamNguyen

7. Le sundae en Corée

Alors, le sundae coréen ne ressemble pas exactement aux Sundae de Mcdo. En gros, le Sundae, c’est un plat fait de brochettes d’intestins de porc remplis de pommes de terre. On vous avait dit que c’était vraiment vraiment très différent.

Crédits photo (CC0 1.0) : Popo le Chien

8. Les peuples Maasaï qui boivent du sang de vache au Kenya

On en a déjà parlé dans les petits déjeuners les plus étranges dans le Monde, mais au Kenya, les Maasaïs aiment, pour les grandes occasions couper les artères des vaches et récupérer leur sang en le mélangeant à du lait, mais attention, SANS couper trop profond, pour que la vache survive. Puis après, ils boivent ça oklm, comme un bon p’tit Jus Innocent. Bon. Je ne leur piquerai pas l’idée. Ça doit quand même être bien surprenant d’aller au Kenya et de surprendre les vaches avec des petites marques de coupures un peu partout.

9. Boire du sang de serpent à Taïwan

Imagine t’es très bourré et quand ton partenaire te demande ce que t’as bu, tu ne réponds pas « du vin » ou « 13 binouzes » mais « du sang de serpent » ? Le marché nocturne Huaxi de Taipei, c’est une énorme attraction touristique, principalement parce qu’on y sert des plats et des alcools très inhabituels. On y trouve du vin de pénis de cerf, de la soupe de sang de tortue et un large éventail de plats liés aux serpents, ce qui a valu à cet endroit d’être surnommé « l’allée des serpents ». Une chose que vous pouvez commander là-bas, ce sont des shots contenant du sang de serpent, servis chauds, si vous pouvez les supporter. Parfois, vous pouvez même obtenir des shots de sang de cobra, fraîchement extrait d’un serpent. Si certains qualifient le procédé de cruel ou d’inhumain, il est difficile de nier qu’il existe ici un certain nombre de plats et de boissons à base de sang que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. En tous cas, j’suis hyper contente de cette découverte, je vais grave pouvoir la mettre sur la liste des endroits où je ne souhaite JAMAIS aller de toute ma vie.

10. Des sucettes au sang à Taïwan

Décidément, les Taïwanais sont vraiment tous des membres reculés de la famille d’Edward Cullen. A Taïwan, ce qu’ils kiffent faire aussi, c’est cuisiner du sang et en faire des sucettes qu’ils vendent tranquillou-bilou dans la rue. On peut acheter des petits carrés de riz gluant bouillis avec du sang. C’est ensuite trempé dans une poudre de soja épicée et offert sur un bâton. Et ça donne vraiment trop envie ! (envie de fuir cette planète, de prendre mon petit chien Rico et de l’emmener avec moi loin de tous ces gens qui kiffent bouffer du sang d’animaux, t’inquiète pas Rico je ne les laisserai pas te toucher)

Crédits photo (CC BY 2.0) : Carrie Kellenberger from Banciao, Taiwan

11. La sangrecita au Pérou

Voici ce que dit Wikipedia : « Origine : Pérou, Ingrédients : du sang ». Mais ça va les gars ???? Vous avez pas TROP TROP l’impression d’être des putain de vampires ??????????

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : MiguelAlanCS

12. Avant, on mettait du sang dans le mole au Mexique

J’ai jamais goûté le mole parce que je suis pauvre et que je n’ai jamais pu aller au Mexique, mais apparemment si vous y êtes déjà allés, c’est impossible de louper le mole (perso j’aurais dit que c’était impossible de louper les tacos, mais bon). C’est une espèce de sauce faite avec du cacao qui plait beaucoup en accompagnement aux Mexicains, sauf qu’elle n’a pas toujours été faite avec du cacao. Si vous avez lu les 11 points précédents et que vous êtes un minimum malin vous allez vite comprendre avec quoi c’était fait avant : DU SANG. Ils le mélangeaient à des produits sucrés pour faire passer le goût métallique, et apparemment c’était succulent. Moi, j’ai qu’une seule suggestion pour enlever le goût métallique : mettez pas de sang ??????

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : AlejandroLinaresGarcia