Bon, on est tous d’accord pour dire que 2020 est une bonne année de merde. On vit une situation inédite avec un confinement mondial et ce sera dans les bouquins d’histoire plus tard, on mérite au moins ça. Et puis, en y réfléchissant, 2015 était vraiment très très triste aussi. Et puis, il y a 2010, l’année où on commençait à s’inquiéter pour la fin du monde de 2012. Si vous trouvez 2020 pourri, souvenez-vous de 2010 : l’année de l’enfer.

1. La grippe A (H1N1), c’était pas super fun non plus

Je sais bien que ce n’est pas comparable parce que la grippe A n’a pas fermé les bars mais quand même. La dernière fois que l’OMS déclarait l’état de pandémie mondiale, c’était en juin 2009 pour le virus H1N1 et ce n’était pas vraiment la joie.

2. Camping 2 sortait au cinéma

Vous vous rappelez de Camping ? C’était sympatoche, on se marrait bien à l’époque. Et puis, il a fallu sortir Camping 2, parce que pourquoi pas ? Et bien parce que c’était le pire film de l’année, tout simplement. Pour rappel, la meilleure vanne du film est : « Christophe Colomb a découvert l’Amérique et moi, j’ai des couverts en plastique ». En plus de ne pas être drôle, c’est même pas écolo.

3. On disait « ou pas » et « tu sors » à la fin de chaque phrase

En 2010, on disait à nos potes en soirée « Bon allez c’est décidé, ce soir j’arrête de boire… Ou pas lol ! Ok je sors ! ». Et on trouvait ça drôle. Je ne dis pas que les expressions de 2020 sont plus intelligentes mais elles me mettent beaucoup moins mal à l’aise.

4. On découvrait René la taupe avec « Mignon mignon »

En juillet 2010, la France est submergée par une vague de musique stridente : René la Taupe est né. Pubs télévisées, sonneries de téléphone, clip en boucle sur YouTube… personne n’est épargné par la chanson tristement culte « Mignon Mignon ». C’est mauvais, ça fait mal aux oreilles mais ça a le mérite de rappeler des souvenirs.

5. On passait des heures à jouer à Angry Birds

En 2010, on passait des heures sur des jeux mobiles gratuits super répétitifs et on en redemandait. Angry Birds, Fruit Ninja, Temple Run… J’ai perdu des jours entiers de ma vie à jouer à ces jeux. C’était quoi ton jeu mobile préféré en 2010 ?

6. C’était le début du swag

En 2010, les skyblogs commençaient déjà à disparaitre pour laisser place aux comptes Facebook mais la mode des mèches et des snapback n’était pas prête de s’arrêter. En 2010, le mot swag se démocratise et on a eu la chance (non) de le voir écrit sous toutes ses formes, la meilleur orthographe restant celle avec un dollar à la place du s : $wÃäg

7. Le volcan islandais nous a bien emmerdé

En mars 2010, le volcan islandais Eyjafjöll entre en éruption. Le gaz volcanique et les cendres forment un beau bordel qui entraine des perturbations très importantes pour le transport aérien dans le monde entier. Pendant des mois, il est très compliqué de voyager car de nombreux vols sont annulés (pauvres de nous). Alors d’accord, ce n’est pas aussi dramatique qu’une pandémie mais c’était pas fun non plus.

8. On portait des t-shirts avec des jeux de mots pas drôles

Quand on parle de 2010, on parle d’une époque où il était normal de porter des t-shirts avec des inscriptions « humoristiques » du type « Les jeux vidéos ont ruiné ma vie, il m’en reste deux ». HAHA. On est tout de même mieux en 2020 loin de ces blagues bien nazes non ?

9. Fillon était encore au gouvernement

Avant toute l’affaire d’emplois fictifs et de costumes un peu trop chers autour de ce bon vieux Fillon, il est tout de même resté un bon petit moment au gouvernement. Ministre de plein de trucs différents (on va pas vous faire la liste) avant d’être élu premier ministre sous Sarkozy. C’est tout de même mieux sans lui non ?

Crédits photo (CC BY 3.0) : Marie-Lan Nguyen

10. Il a beaucoup beaucoup neigé

Peut-être que les parisiens s’en rappellent plus que les autres mais en décembre 2010, on a eu droit à un bon paquet de neige. Tellement de neige que des milliers de Franciliens n’ont pas pu regagner leur domicile, c’était la pire chute de neige depuis 23 ans. Au moins en 2020, on n’a pas de neige (pour l’instant).

Crédits photo : Topito

Alors, on n’est pas bien en 2020 ? Non vraiment pas, mais 2021 sera peut-être pire.