A l’heure où l’on veut tout savoir sur ce qui se trouve dans nos assiettes, certaines vérités remontent parfois à la surface, tel des cheveux dans la soupe. Comme le fait que certains de nos plats préférés ne sont pas des spécialités des pays que l’on pensait… Un peu comme le croissant bien de chez nous !

1. Les burgers ont été inventés en Allemagne

Même si on utilise de moins en moins souvent le terme « hamburger », celui-ci donne un petit indice sur ses origines. Ce sandwich de viandard a en effet été inventé à Hambourg en Allemagne, avant que des migrants allemands ne l’emportent avec eux jusqu’en Amérique où il connut le succès que l’on sait. A ses débuts chez l’once Sam, c’est-à-dire vers 1870, les hamburgers étaient préparés sans pain, mais avec de la viande hachée mélangée avec des oignons et des herbes, le tout vendu dans des restaurants puis dans les lunch wagons installés dans les rues. La malbouffe était née !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Hongreddotbrewhouse

2. Les Hot-Dogs aussi !

Tout le monde connaît les saucisses de Francfort, mais peu savent (moi le premier) que celles-ci furent à l’origine de la création des premiers hot-dogs sous le doux nom de Frankfurters ! Débarquée de l’autre côté de l’Atlantique en même temps que les hamburgers, la recette s’adapta au mode de consommation des grandes-villes où l’ont mangeait littéralement sur le pouce, c’est-à-dire avec les mains. De quoi s’en mettre partout, jusqu’à ce qu’un petit malin décide de glisser ces saucisses de Francfort dans du pain ! Le nom de hot-dogs viendrait quant à lui de la mauvaise réputation de la viande servie à l’époque dans ces sandwichs teutons.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Evan Swigart from Chicago, USA

3. Les biscuits chinois… ne le sont pas

Ces petits gâteaux et leurs messages cachés sont servis dans les restaurants chinois un peu partout dans le monde… sauf en Chine ! Les Fortune cookies ont en effet été inventés aux États-Unis au début du 20ème siècle, même s’il y a bagarre pour savoir qui de Los Angeles ou de San Francisco a vu naître la première ce biscuit à succès. Certains avancent que les biscuits chinois aurait été créés par un Japonais propriétaire d’un salon de thé à San Franciso… quand d’autres assurent que c’est un pâtissier cantonais installé à LA qui l’aurait créé pour réconforter les sans-abri… A l’image des petits mots cachés dans ces gâteaux, l’origine des biscuits chinois garde encore aujourd’hui tous leurs secrets !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : User Lorax on en.wikipedia

4. Par contre le ketchup est bien chinois !

« Tu peux me passer le Ké-tsiap steuplé ? » Le Ké-tsiap serait en effet l’ancêtre chinois du ketchup actuel, même si la recette n’avait pas grand-chose à voir avec celle que l’on connaît aujourd’hui. Rapportée d’orient par des colons et marins anglais au 17ème siècle, cette sauce piquante ressemblait à l’époque à du nuoc-mâm et il fallut attendre le début du 19ème siècle pour que quelqu’un ait la bonne idée d’y ajouter de la tomate. En 1870, un certain Monsieur Heinz apporta sa touche à la recette en y incluant du sucre afin d’adoucir le goût et favoriser la conservation de cette sauce devenue depuis mondialement célèbre.

Crédits photo (CC BY 2.0) : idealisms

5. Les croissants ne sont pas français

Ce n’est pas un hasard si les croissants et autres merveilles du petit-déjeuner s’appellent des viennoiseries ! Les croissants auraient en effet vu le jour en 1683 pour fêter l’échec du siège de la ville de Vienne par les Turcs. Les Viennois auraient alors imaginé une pâtisserie en forme de croissant pour se moquer du symbole hissé sur le drapeau de leur ennemi. On est jusqu’ici assez loin de la gastronomie française. Il faut attendre 1837 pour voir deux Autrichiens ouvrir la première boulangerie viennoise à Paris. Mais ce sont des boulangers français qui firent quelques années plus tard, le succès et la renommée mondiale des croissants made in France, en remplaçant la pâte briochée originelle par une pâte feuilletée !

Crédits photo (Creative Commons) : Daniela Kloth

6. Les spaghettis à la bolognaise serait une recette … anglaise

Elle est dure à avaler celle-là hein ? A force de se moquer de la bouffe anglaise, on était loin de penser qu’ils étaient capables d’imaginer une des recettes les plus célèbres de la gastronomie italienne. D’ailleurs, les habitants de Bologne vous le diraient si vous en croisiez, ils ne mangent quasiment jamais de spaghettis, considérées comme des pâtes discount. Reste à savoir comment la recette des spaghettis à la bolognaise a pu voir le jour en dehors d’Italie. L’hypothèse la plus probable remonte à la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle des soldats britanniques seraient revenus de leur périple en Italie avec la recette des pâtes de Bologne, qu’ils auraient ensuite mis à leur sauce…

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Ivan Vighetto

7. Le kebab a été inventé en Allemagne

Le Kebab tel qu’on le connaît aujourd’hui a été inventé dans les années 1970 par un immigré turc installé à Berlin. C’est cet homme qui a eut l’idée d’ajouter du pain et quelques légumes pour accompagner la fameuse viande grillée verticalement à la broche, comme le faisaient au Moyen-Âge les soldats ottomans avec leur épée pour cuire leur barbaque au-dessus du feu. Quant à savoir pourquoi en France, on continue d’appeler les kebabs, des « Grecs », la raison vient des restaurateurs d’origine helléniques du quartier latin qui furent parmi les premiers à démocratiser en France ces sandwichs à base de viande grillée.

Crédits photo : Topito

8. Les rouleaux de printemps ne sont pas chinois

Tout comme les nems ou les beignets de crevettes, les rouleaux de printemps sont des plats vietnamiens et non made in China. Et c’est un peu de notre faute si l’erreur est encore courante. Pendant longtemps, les Français avaient tendance à mettre tous les restaurants asiatiques dans le même sac avec l’étiquette « restau chinois » collée dessus… sans trop se soucier de leurs réelles origines. Un laxisme dont ont bien profité les restaurateurs chinois, pas mécontent de se faire du beurre avec les spécialités culinaires des pays asiatiques voisins.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Binh Giang

9. Les fajitas ont été inventés au Texas

La recette telle qu’on la connaît aujourd’hui est née au Texas dans les années 1930. On n’est certes pas très loin du Mexique, et ce sont d’ailleurs des cow-boys d’origine mexicaine qui auraient imaginé la recette à partir de la viande qui leur était donnée en guise de salaire par les propriétaires du bétail dont ils s’occupaient. Il fallut attendre 1982 et l’initiative du chef du restaurant de l’Hôtel Park Hyatt d’Austin qui mit la recette à sa carte, pour que les fajitas s’exportent enfin en dehors de l’état du Texas… pour arriver quelques années plus tard jusque dans nos assiettes.

Crédits photo (CC BY 2.0) : jeffreyw

10. Les cheesecakes remonteraient à la Grèce Antique

Introduits en Amérique par les premiers migrants européens venus d’Europe de l’Est, il faut remonter à l’époque de la Grèce Antique pour tomber sur les premières recettes de cheesecakes, alors connues sous le nom de Libum ou de Placenta. Elles servaient notamment d’offrandes aux dieux dans les temples. C’est au Moyen-Âge seulement qu’ils commencèrent à faire saliver les gourmands un peu partout en Europe.

Crédits photo (CC BY 2.0) : zingyyellow