J’espère que vous avez passé une superbe année 2021 professionnellement parlant, que vous avez eu beaucoup de bonheur à collaborer avec vos collègues, clients, fournisseurs ou supérieurs. Vive le monde du travail :)

Non, vive pas le monde du travail, tout d’abord parce que c’est chiant de bosser, mais aussi parce que cette année, comme toutes les autres, des patrons ont encore agi comme des enfoirés ou, au mieux, des gros goujats. Voici donc un palmarès des pires boss de 2021 qui ont bien fait de la merde, voire se sont bien torchés avec le code du Travail.

1. Un PDG licencie 900 salariés sur Zoom après avoir reçu 750 millions de dollars

C’est Vishal Garg, le patron de « Better.com », un courtier en prêt immobilier, qui nous a offert le plus beau move de l’année en licenciant en visio 900 de ses salariés. Le mec les a convoqués sur Zoom puis leur a dit qu’ils étaient virés le jour même. Ça aurait pu passer dans un contexte compliqué, mais le fait est que Better.com venait de recevoir 750 millions de dollars avant une introduction en bourse et qu’à Noël 2020 le patron s’était offert 25 millions de dollars de bonus, ben ça passe mal. Il a bien mérité sa place de pire patron de l’année 2021.

Ce patron dit ne pas avoir eu le choix. ????Pourtant, l'année dernière, il s'est octroyé 25 millions de bonus en cash pour Noël ! ?

Posted by Business Cool on Saturday, December 4, 2021

2. Jeff Bezos remercie les employés d'Amazon après son vol dans l'espace

Souvenez-vous, il y a quelque mois, le patron d’Amazon s’est offert un petit vol de 11 minutes dans l’espace, un petit délire perso financé par l’entreprise. Et, lors de son retour sur la terre ferme, il a remercié, entre autres, ses employés pour lui avoir permis de faire ce voyage. Ça a un peu choqué, pour la simple et bonne raison que les conditions de travail dans les entrepôts d’Amazon sont souvent dénoncées et décrites comme étant beaucoup trop difficiles pour les employés, sans parler des salaires bas qui vont avec. On a aussi reproché à Jeff Bezos de ne pas payer ses impôts mais de s’amuser à aller dans l’espace avec les thunes de ses clients qui, eux, paient bien leurs impôts. Bref, heureusement qu’il a quitté ses fonctions patronales, comme ça il ne se retrouvera pas dans les pires boss de 2022.

Après son vol de 11 minutes, le milliardaire a tenu à remercier ses salariés et les clients d'Amazon de lui avoir permis de financer son projet de tourisme spatial

Posted by Capital on Wednesday, July 21, 2021

3. Les employés d’Elon Musk ont pour consigne de le qualifier « d’inspirant »

Elon Musk, aka l’homme le plus riche de la planète actuellement, a fait passer des consignes à ses employés. S’ils sont interrogés par un journaliste, ils doivent le décrire comme « inspirant », « génial » ou « motivant ». Dans un monde normal, les employés auraient le droit de dire ce qu’ils veulent, mais dans celui d’Elon Musk, ils n’ont pas le droit d’avoir leur propre pensée. Ça fait sincèrement flipper.

Les employés d’Elon Musk ont pour consigne de le qualifier « d’inspirant » https://www.journaldugeek.com/2021/08/03/les-employes-delon-musk-ont-pour-consigne-de-le-qualifier-dinspirant/ #News

Posted by Le Journal du Geek on Tuesday, August 3, 2021

4. Une société de taxi-ambulance licencie un chauffeur qui s'était absenté pour se faire vacciner

Attention, le chauffeur ne s’est pas absenté sans rien dire à personne, non : il avait prévenu ses supérieurs la veille et le jour même de son rendez-vous. En plus de ça, le mec a une pathologie qui l’oblige à se faire vacciner, et son patron était au courant de cette situation. On peut donc légitimement parler de « gros enfoiré » et espérer qu’il prenne ce qu’il mérite aux Prudhommes.

Une (seconde) dose qui coûte cher

Posted by 20 Minutes on Thursday, September 2, 2021

5. Un employeur offre une prime à ses salariés qui ne se font pas vacciner

Le PDG d’une entreprise suisse de collecte de déchets a décidé d’aller un peu à contre-courant : alors que tout le monde encourage les employés à se faire vacciner, lui a proposé aux siens un chèque de 1000 francs s’ils ne se faisaient pas injecter le vaccin. Heureusement, c’est remonté aux oreilles du Conseil d’Administration qui l’a dégagé de l’entreprise. Bien joué le CA.

La démarche n’a pas du tout plu au conseil d’administration de la structure, qui a licencié le PDG.

Posted by Ouest France on Tuesday, October 5, 2021

6. Une caissière de Leclerc licenciée pour avoir fait des courses pendant sa pause

La direction de ce Leclerc à Strasbourg a décidé de licencier la caissière parce qu’elle avait acheté, pendant sa pause, une baguette de pain et une patate douce. OH MON DIEU QUELLE FAUTE PROFESSIONNELLE. Il a fallu qu’ils se prennent un gros bad buzz dans la tronche pour penser à faire évaluer la situation par un expert en droit. Sans ça, les gars auraient continué à licencier des pauvres employés pour le plaisir.

Pour avoir acheté une baguette et une patate douce pendant sa pause, une employée d'un supermarché de Strasbourg a été licenciée pour faute grave

Posted by Capital on Thursday, April 1, 2021

7. La Redoute a licencié des salariés contestant la baisse d’un bonus, accuse la CGT

On avait annoncé aux employés que leur bonus allait passer de 8% à 3%, donc, comme des gens normaux et sensés, ils ont râlé. Mais ça, ça n’a pas plu à la direction qui a décidé de les licencier. Bah ouais, des employés qui veulent gagner de l’argent, c’est quoi ces conneries ? Et puis quoi encore ?

"Cette baisse était bien évidemment illégale comme vient de le confirmer le tribunal des prud'hommes de Roubaix", souligne le syndicat

Posted by Capital on Wednesday, September 8, 2021

8. Malgré les aides et sa fortune, Damien Hirst licencie le petit personnel

Damien Hirst, c’est un artiste dont la fortune est estimée à 370 millions d’euros. Il employait environ 175 personnes, notamment pour l’aider dans la production de ses œuvres, mais il a décidé d’en licencier 63 en 2021. Pourtant, il avait reçu un prêt de 17,6 millions d’euros pour le chômage partiel de ses employés, donc il aurait pu faire un petit effort pour éviter de se retrouver dans ce top.

L’artiste britannique s’est séparé d’une soixantaine d’employés en 2020. Une gestion ultralibérale du personnel, dont les grands noms de l’art contemporain comme Koons ou Murakami sont coutumiers.

Posted by Le Monde on Friday, August 20, 2021

9. Un patron ne déclare pas ses 73 salariés, il doit 819 000 € à l’Urssaf

Ne pas déclarer ses employés, en gros, ça les prive des droits sociaux auxquels ils sont censés avoir droit grâce au travail. Dit autrement, le patron en question s’est fait du blé sur le dos de ses employés en les mettant en danger. Ça arrive tous les jours dans le monde, mais pas de bol, c’est tombé sur lui et on l’accueille volontiers dans ce classement.

On fait encore souffler un petit vent d’indignation avec les pires patrons de l’Histoire.