Ce sont les stars de l’avant match et de la mi-temps.

Elles sont majestueuses, drôles, agiles et proches du peuple. Certaines personnes ne viennent au stade que pour les voir. Ce sont LES MASCOTTES.

Que ce soit en France ou à l’étranger, la mascotte est un art. Censées représenter leurs équipes et animer les temps morts, elles ont explosé en même temps que la publicité dans les années 70. Depuis, quasiment chaque club a sa propre idole. Souvent un animal, parfois un truc qui n’a rien à voir avec la ville ou la région. Et le plus souvent : c’est horrible.

Le design est laid, le truc fait peur, y’a un double-sens horrible : bref, y’a eu des ratés dans l’Histoire du sport. Et pas qu’un peu.

1. Merlux

Alors oui, le surnom des joueurs du FC Lorient c’est « les Merlus« .

Bien sûr, Lorient est une ville de pêcheurs.

On sait tout ça.

Mais quand même. « Merlux » ????

Vraiment ????

2. Stanford Tree

C’est la mascotte de l’université de Stanford, aux USA.

C’est un arbre.

C’est absolument terrifiant.

Crédits photo (CC BY 3.0) : BrokenSphere

3. Sacramento Kings

La NBA n’est pas épargnée par les mascottes horribles.

La preuve avec …

CE BÉBÉ GEANT ???????

4. Partick Thistle

Voici la mascotte du club écossais de Partick Thistle. Il s’appelle Kingsley.

C’est un soleil.

Un soleil qui a eu un accident de la route en partant en vacances, mais un soleil quand même.

5. Goleo VI

Goleo est sans nul doute l’une des pires mascottes de la Coupe du Monde (celle de 2006 pour rappel).

Imaginez, nous on a eu Footix la légende et les Allemands ont eu ce vieux lion dépressif avec son ballon de merde.

Crédits photo : inconnu

6. Sammy The Shrimp

Sammy est une crevette.

Sammy est la mascotte de Southend, club anglais.

Sammy à l’air gentil mais complètement con.

7. La licorne d'Amiens

La stade d’Amiens, c’est « le Stade de la Licorne ».

Tout naturellement, les dirigeants se sont dit « tiens, on a qu’à mettre une licorne en mascotte« . Bonne idée, sur le papier.

Sauf que le résultat est horrible : mi Ku Klux Klan, mi chèvre. Au secours.

8. Le pélican de New Orleans

Au début de la franchise, la mascotte des New Orleans Pelicans était vraiment terrifiante.

Elle a été relookée très rapidement, mais on garde en tête la gueule infâme de ce pélican. Pour l’éternité.

Petite info bonus : ce volatile infernal s’appelle Pierre. Voilà, c’est cadeau.

9. Germain le lynx

La pire recrue du PSG ? Apoula Edel ? Hugo Leal ? Jésé ? Everton ?

Eh bien non, il s’agit clairement de Germain le lynx. Pourquoi un lynx ? Aucune idée.

Mais la mascotte est tellement ratée, que le terme « lynx » est devenue l’équivalent de « footix » pour les Parisiens. Terrible.

10. Schneemann

Sur le papier, un bonhomme de neige comme mascotte des Jeux Olympiques d’Hiver, c’est une riche idée.

C’est donc ce qu’a fait Innsbruck en 1976.

Mais le résultat est tout bonnement ignoble. Une vieille boule de neige avec des jambes et un chapeau de mousquetaire. Horrible.

Crédits photo (Creative Commons) : Theo's Little Bot

11. Fighting Okra

« Tiens, et si en mascotte on mettait un cornichon énervé qui veut faire de la boxe ? »

« Bah super idée Christian. »

12. Moonbeam & Moonchester

Les deux mascottes de Man City sont deux trucs bleus non identifiés.

Un lien avec Bill du Bigdil n’est pas à écarter.

13. Valencia

Le symbole du club espagnol de Valence, c’est la chauve-souris.

On s’attend donc à une mascotte giga classe.

Raté.

14. San Francisco Giants

Son nom : Crazy Crab.

C’est un crabe fou. Avec une moustache.

Tout est normal.