Chaque guerre s’accompagne de multiples prises de paroles dans les médias ou sur les réseaux, et, forcément, de son lot de déclarations débiles, déplacées voire carrément polémiques. Le conflit en Ukraine ne fait pas exception à la règle, et c’est avec pas mal de lassitude – et aussi un peu de dégoût – qu’on a pu lire ou entendre les conneries proférées par des journalistes, politiciens ou autres célébrités sur le sujet. Voilà donc quelques personnes qui devraient mettre en pratique cette technique qui consiste à tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de prendre la parole.

1. Le député Jean-Louis Bourlanges qui pense à la qualité des immigrés qui vont arriver chez nous

L’actuel président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale s’inquiète au micro d’Europe 1 des flux migratoires que va entraîner la guerre en Ukraine (en même temps c’est son taf, du coup on peut comprendre). Par contre, là où il a bien merdé, c’est ce qu’il a dit sur la « qualité » de l’immigration ukrainienne : « Ce sera sans doute une immigration de grande qualité en revanche. Ce seront des intellectuels, pas seulement, mais on aura une immigration de grande qualité dont on pourra tirer profit ». Donc le mec nous annonce sans aucun complexe qu’il y a des immigrés de « grande qualité », ce qui implique aussi l’existence d’une immigration de mauvaise qualité. C’est un petit peu gênant comme mode de pensée quand même.

2. Véronique Genest qui a trouvé une solution (pro-russe) pour avoir la paix en Ukraine

La comédienne pas préférée des Français a fait des déclarations polémiques un sport national, et elle a encore une fois frappé très fort. Là, elle a carrément trouvé une solution pour arrêter la guerre en Ukraine : que les Ukrainiens arrêtent de se battre (et se laissent envahir, donc). Fallait y penser. Bravo Véro.

3. Yves Pozzo di Borgo et ses délires cathos intégristes

L’ancien sénateur de Paris a le cerveau tellement embrouillé qu’il établit un lien de cause à effet entre le vote sur l’allongement du délai d’avortement et la guerre en Ukraine. Pour lui, c’est comme si on avait fâché Dieu apparemment. Peut-être que le jour où on votera le droit à l’euthanasie on aura droit à une guerre Etats-Unis/Chine ou, pire, France/Belgique.

4. Ulysse Gosset qui pense que l'Europe vaut mieux que le reste du monde

L’éditorialiste trouve ça normal qu’on ait des tirs de missiles en Irak ou en Afghanistan, mais pas dans une ville européenne. Il faudra lui expliquer qu’en fait c’est normal nulle part dans le monde, même là où les gens ne sont pas européens (pour ne pas dire « blancs » puisqu’on sait très bien ce que tout ça sous-entend).

5. Le journaliste Philippe Corbé qui pense que les Européens valent mieux que des Syriens

Franchement, la citation se passe de commentaire. Penser que des Syriens qui fuient leur pays en guerre valent moins que des Européens dans la même situation, ça a un nom qui commence par « ra » et finit par « cisme ».

6. Le journaliste Charlie D’Agata qui pense que l'Ukraine est "relativement civilisée" contrairement à l'Irak et l'Afghanistan

Au micro de CBS News, le journaliste américain a lâché cette horreur : « mais ce n’est pas un endroit, avec tout le respect que je vous dois, comme l’Irak ou l’Afghanistan qui ont vu des conflits faire rage pendant des décennies. C’est une ville relativement civilisée, relativement européenne » Heureusement, il s’est excusé le lendemain et a regretté d’avoir employé ces mots, mais ça reflète quand même la facilité avec laquelle on peut tenir des propos xénophobes à la télé.

7. Véronique Genest (toujours) qui est complètement parti en vrille

Cette fois-ci, elle nous invite à ne pas oublier d’être antivax en cette période de guerre. C’est vrai que c’est important de continuer à être complotiste même en ces temps difficiles. Merci Véro.

8. Francis Lalanne encore et toujours dans ses complots

Depuis le début du conflit, le président ukrainien Volodymyr Zelensky diffuse des vidéos pour montrer à son peuple qu’il est resté à Kiev pour se battre, mais apparemment Francis Lalanne n’y croit pas. Selon lui, Zelensky se cache ailleurs et a pré-enregistré ces vidéos. Un délire bien complotiste qui a valu au chanteur d’être temporairement viré de Twitter. Peut-être qu’il faudrait l’exclure définitivement un de ces quatre, ça ferait du bien à tout le monde.

9. Blanquer qui préfère penser au foot

À la base, la finale de la Ligue des Champions devait se dérouler à Moscou mais, vu le contexte, elle aura finalement lieu à Paris. Jusque là, on comprend. Ce qu’on comprend moins, c’est la réaction hyper enjouée du Ministre de l’Education Nationale qui a tweeté un « Bienvenue à la Ligue des Champions » comme s’il s’agissait d’une excellente nouvelle. C’est hyper déplacé, surtout venant de la part d’un membre du gouvernement. On préférait limite l’épisode Blanquer à Ibiza.

10. Le gouverneur de Floride qui tape sur la France sans aucune raison

Allez, on finit sur une touche un peu plus égocentrée : le gouverneur de Floride Ron DeSantis a décidé de s’en prendre gratuitement aux Français qui n’avaient rien demandé. Selon lui, si la Russie décidait d’envahir la France, les Français ne se battraient pas. Car oui, beaucoup d’Américains aiment alimenter ce cliché selon lequel notre pays est lâche, tout ça parce qu’on ne les a pas accompagnés dans la guerre en Irak en 2003. Ils sont fatigants les gens non ?

Relevons un peu le débat : voilà quelques solutions pour aider les Ukrainiens. Ils en ont vraiment besoin.