Généralement, les grands patrons sont généreux en conseils de management car ils aiment nous abreuver de leur savoir. Ils nous délivrent leurs petites techniques qui permettent de faire d’une simple entreprise une grande entreprise. Enfin, ça, c’est ce qu’ils pensent, parce qu’en réalité ces techniques ressemblent plutôt à de la torture sociale. Après ce n’est que mon avis de personne qui déteste le monde toxique de LinkedIn et des workaholics. Et vous n’êtes vraiment pas obligés de prendre en compte mon avis vu que je suis du genre à trouver que la glace menthe-chocolat c’est bon.

1. Laisser un silence de 20 secondes avant de répondre à une question

Le directeur général d’Apple, est un pro de cette technique : quand on lui pose une question, au lieu de répondre directement ce qui lui passe par la tête, Tim Cook prend 20 secondes pour réfléchir en silence avant de s’exprimer. Bien joué Tim, c’est pas du tout malaisant pour les gens en face de toi (SI ÇA L’EST).

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Kindly granted by Valery Marchive (LeMagIT)

2. Prendre 30 minutes de silence avant d'attaquer une réunion

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, a poussé le concept de la pause silencieuse encore plus loin que Tim Cook. Quand il doit faire une réu avec ses cadres, il prend d’abord 30 minutes à relire ses dossiers sans lâcher le moindre mot. Selon lui, ça permet à tout le monde de se mettre en condition pour la réunion. Selon moi, ça permet surtout de créer une ambiance hyper chelou dans la salle de réu.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Seattle City Council from Seattle

3. Laisser les managers classer les employés

Pendant les années où Steve Ballmer était à la tête de Microsoft, l’entreprise pratiquait le stack ranking. En gros, les managers devaient noter et classer les employés avec des mentions « excellent », « bon », « médiocre » ou « nul ». De quoi bien foutre une ambiance de merde à tous les niveaux et créer des rivalités internes de malade. Heureusement, le système a été lâché en 2013, mais c’est déjà assez dingue que quelqu’un ait cru qu’il s’agirait d’une bonne idée.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Eric Garcetti

4. Laisser les managers classer les employés (bis)

Ah, attendez, on me signale dans l’oreillette que Mark Zuckerberg fait encore appliquer ce système de stack ranking chez Facebook. Là, il y a 7 mentions, du type « dépasse largement les attentes » ou « ne remplit pas les attentes », et l’avenir des employés dépend des cases dans lesquelles ont les a foutus. Forcément, ça fausse toutes les relations et oblige les gens à être hyper hypocrites. Un peu comme un repas de famille qui se répèterait inlassablement.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Anthony Quintano from Honolulu, HI, United States

5. Faire demander la permission d'aller aux toilettes

C’est un ancien employé d’une des premières entreprises d’Elon Musk, Zip2, qui a révélé que le futur patron de Tesla demandait à ses équipes de réaliser des tâches dans des délais impossibles. Il fallait s’exécuter sans broncher, quitte à dormir sur place, et quand on avait envie d’aller aux chiottes, il fallait demander la permission à monsieur Musk. Un environnement de travail très sain, comme vous pouvez l’imaginer.

Crédits photo (CC BY 2.0) : JD Lasica from Pleasanton, CA, US

6. Travailler deux fois plus que les employés

On retrouve ce bon vieux Elon Musk avec une technique qui ne paraît pas si bête a priori : si on travaille plus que les autres, on est plus productif. Ok. Mais dans une interview, il l’a expliqué comme ça : « C’est un calcul simple. Si quelqu’un travaille 50 heures et que vous travaillez 100 heures, vous accomplirez deux fois plus que cette personne. » Donc vous avez compris les patrons ? Bossez 100 heures par semaine et vous serez heureux. Ou alors vous ferez un petit burn-out des familles en moins d’un mois, c’est possible aussi.

7. Instaurer une "culture du oui"

Du temps de Steve Jobs chez Apple, il était vivement conseillé de toujours dire « oui » aux décisions de la direction. Aucune contestation ni même suggestion n’était possible (ou alors elle pouvait se solder par une bonne soufflante). Une méthode parfaite pour instaurer un climat de bienveillance et de confiance.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Matthew Yohe (talk)

8. Faire travailler les employés dans des pièces sans fenêtre

Toujours pendant l’ère Steve Jobs, les employés d’Apple qui travaillaient sur des projets importants, genre l’iPad, étaient confinés dans des pièces sans fenêtres pour que le secret soit le plus strict. Alors oui, c’est bien d’éviter les fuites d’infos et l’espionnage industriel, mais priver des gens de soleil n’est peut-être pas la meilleure des solutions. Je sais pas, ils auraient pu mettre des vitres glacées, c’est très bien aussi les vitres glacées.

De toute façon la meilleure méthode de management c’est d’apparaître dans un épisode de Patron Incognito, y’a pas de secret.

Sources : GQ, Le Figaro, L’Express,