Dans la longue liste des personnalités du monde de la tech, des inventeurs et des dirigeants influents de grosses compagnies, Elon Musk tient un place assez particulière. Aussi adulé que critiqué, le personnage divise, tour à tour considéré comme un égocentrique ou un génie. Si dans les faits on pourrait trouver des trucs assez positifs à dire sur lui, on en trouve également des beaucoup moins reluisants, et forcément, c’est de ces côtés là qu’on va parler. Et ça n’a clairement rien à voir avec le fait qu’il est très riche, là dessus on a déjà les comparaisons entre notre fric et celui d’Elon Musk.

1. Les déclarations sur les morts pendant la colonisation de Mars

Récemment, Musk s’est illustré en parlant du projet de colonisation de la planète Mars qu’il essaie de mettre au point : « Honnêtement il y aura probablement des morts au début ». Si dans les faits cela peut-être vrai, ce n’est quand même pas forcément positif à dire et fait un peu penser qu’il essaie déjà de préparer le terrain pour un échec futur. Si on peut voir ça comme une certaine marque d’honnêteté, on ne peut pas s’empêcher de penser que c’est d’une part maladroit et d’autre part un moyen de justifier une mauvaise préparation ou la précipitation de la mission qui devrait être au contraire millimétrée.

2. Les déclarations sur les journalistes et leur crédibilité

Les amalgames sont dangereux, quels qu’ils soient. C’est avec l’un de ses nombreux tweets polémiques que Musk avait éprouvé l’envie de créer un « site internet qui noterait la crédibilité des journalistes ». Si l’idée de noter les gens sur n’importe quel critère est déjà assez dégueulasse, faire une généralité en mettant tout le monde dans le même panier et en salissant le travail de journalistes intègres et passionnés était bien mal venu. Forcément, le fait que cela arrive après un article qui parlait de la sécurité dans ses usines n’était pas forcément le meilleur timing.

3. L'envoi de milliers de satellites autour de la Terre

La société Starlink d’Elon Musk voudrait pouvoir envoyer près de 42 000 satellites en orbite autour de la Terre dans les années à venir pour gérer une connexion internet à haut débit partout dans le monde. Le projet fou n’a déjà pas forcément bonne presse auprès du grand public, mais les astronomes ne voient pas non plus l’idée de manière positive. Cela pourrait effectivement polluer la vision nécessaire pour étudier l’espace ou tout simplement y empêcher les voyages si plusieurs satellites tombent en panne.

4. Le nom des modèles Tesla

Un fait assez connu, mais le choix des noms des voitures Tesla est franchement pas très inspiré. Les modèles Y, S, X et 3 forment effectivement le mot « S3XY », ça fait quand même un peu beauf pour des voitures haut de gamme et c’est pas méga crédible. Évidemment, Musk ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ensuite mis en vente un modèle de mini-short en satin rouge avec le mot « S3XY » brodé dessus. Le site a d’ailleurs crashé sous l’afflux de commandes, donc faut croire que ça marche.

5. Filer un prénom de merde à son fils

Chacun est libre de donner le prénom qu’il veut à ses enfants (enfin c’est quand même encadré un minimum il me semble, on ne peut pas faire n’importe quoi non plus). Mais appeler son fils « X Æ A-Xii » est franchement un move pas cool du tout. Déjà parce que dedans y’a de l’alphabet elfique, la variable de l’inconnu mais surtout parce que la dernière partie fait référence à un modèle d’avion. Pauvre gosse.

6. Son tweet lors du sauvetage d'enfants en Thaïlande

Lorsqu’une classe d’enfants avait été bloquée dans une grotte en Thaïlande, Elon Musk avait donné aux équipes de sauvetage un sous-marin « taille enfant » pour aider. En tweetant une image de l’engin, l’un des sauveteurs ainsi que plusieurs autres personnes avaient dénoncé un coup de pub très mal venu sur un évènement qui pouvait être tragique. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais Elon Musk avait tweeté de nouveau en accusant le sauveteur britannique d’être un pédophile avant de supprimer le tweet. Une fois de plus, très maladroite comme sortie.

7. La fausse autorisation de télétravail

Elon Musk avait au début de la crise du covid envoyé à ses employés un mail (par la suite relayé par la presse) dans lequel il disait que chacun pouvait choisir de rester télé-travailler et que personne n’était obligé de venir à l’usine. Il passait alors pour un patron préoccupé par la santé de ses employés tout en annonçant qu’il se rendrait lui au travail chaque jour et que c’était son choix. Mais peu de temps après, le Washington Post avait démontré que plusieurs employés avaient reçu des lettres de licenciement pour avoir préféré rester chez soi. Du coup c’est franchement pas ouf du tout.

8. Le nombre de cas de covid dans l'usine californienne de Tesla

Malgré les recommandations des autorités, l’usine de voitures Tesla californienne avait réouvert ses portes en mai 2020. Pas moins d’une semaine après, plusieurs cas de covid étaient découverts dans l’usine et cela avait donc grimpé de manière exponentielle. Au total c’est quand même 450 cas sur la totalité des employés ce qui est assez énorme. Et en même temps les gens allaient au travail sinon ils risquaient de recevoir une lettre de licenciement donc bon…

9. Les licenciements abusifs (encore) d'employés syndicalisés

Les faits remontent en 2019 lorsque l’entreprise avait empêché ses ouvriers de pouvoir se syndiquer et avait même viré certains travailleurs pour avoir distribué des tracts devant les locaux. D’autres employés avaient dénoncé des interrogatoires en interne à la suite de cette affaire et l’entreprise avait été condamnée pour non respect et violation des droits du travail. Franchement on peut défendre le gars pour les innovations et le fait qu’il soit l’un des milliardaires parti de rien, mais avouez que ça fait quand même plusieurs histoires franchement pas ouf.

10. Les questions "ennuyeuses" d'une analyste sur les résultats financiers

Au cours d’une discussion avec des analystes financiers, Elon Musk avait refusé de répondre à plusieurs interrogations sur des résultats en baisse de Tesla tout en qualifiant les questions d’ennuyeuses. Forcément, l’idée de fuir un peu les questions était assez mal passé et l’action de Tesla en bourse avait baissé. Une fois de plus, c’est con.

Bon après on ne critique pas non plus gratuitement, Elon Musk fait aussi de grandes choses et semble sincère quand il milite pour les énergies vertes et l’avenir de la planète, et c’est déjà pas mal par rapport à d’autres milliardaires.

Sources : Phonandroid (2), Numérama, Business Insider (1, 2), Ouest-France, Huff Post, Capital.