L’indice de paix dans le monde (le GPI, Global Peace Index pour les intimes) relève chaque année le niveau de pacifisme global en classant 163 pays selon leur niveau de dangerosité. Pour cela, l’indice prend en compte l’implication de chaque pays dans un conflit local ou international et son niveau d’harmonie intérieure, le taux de criminalité, les actes terroristes et la stabilité politique et la proportion de population interne réfugiée. En fonction de ces critères, on ne retiendra que les 10 pays classés les plus dangereux. Ceux où il ne faut pas forcément aller vivre tout de suite rapidos illico tête baissée.

1. L'Afghanistan

Le pire du pire. Eh oui, on aurait pas cru hein ? Eh bien, cette année le pays dépasse même la Syrie YOUHOU. 47 % du PIB a été impacté par la violence du pays. Le sentiment de sécurité a fortement baissé tout comme la confiance envers l’armée du pays.

2. Le Yémen

Un des pires pays du classement mondial, le Yémen est moins accueillant que le Pays de Mordor. Plus aucun système de santé, en 2017 20 millions d’habitants nécessitaient une aide humanitaire (sur 27 millions), presque la totalité des enfants manque d’accès à l’eau et à la nourriture (globalement le pays subit la pire famine au monde jamais vue depuis un siècle d’après l’ONU), la guerre civile qui perdure depuis 2014 opposant les rebelles Houthis au gouvernement… Autant d’éléments qui ne font pas de ce pays un exemple de paisibilité.

3. La Somalie

Elle fait partie des pays qui souffrent le plus des conséquences du dérèglement climatique notamment avec des records de sécheresse qui entraînent des conflits internes et des épisodes de famine.

4. L'Irak

Même si le pays connaît une baisse de son niveau de violence, son implication dans des conflits le maintiennent toujours dans le classement.

5. Le Soudan du Sud

Là encore on est sur un pays qui cumule les conséquences du dérèglement climatique et des tensions avec le Soudan. Parce que finalement, l’un va pas mal avec l’autre.

6. La République démocratique du Congo

Le Congo cumule les galères. Des inondations qui ont fait notamment plus de 40 morts en novembre à Kinshasa, et qui devraient se répéter plus souvent à l’avenir ; l’épidémie d’Ebola (1396 victimes rien qu’au Congo quand même) ; les milices qui attaquent des établissements médicaux… Tous ces éléments font malheureusement de ce pays un des plus dangereux au monde.

7. La République centrafricaine

Pour vous donner une petite idée, la violence du pays lui coûte presque la moitié de son PIB. Alors que si à la place, cet argent servait à financer des trampolines géants, le pays se porterait mieux de toute évidence. Par ailleurs, les Seleka et les milices anti-Balaka se tapent sur la tronche ce qui fout un gros bordel causant la fuite de 620 000 habitants du pays.

8. La Libye

En pleine guerre civile depuis 2014. Même si une trêve est en ce moment même en cours, la Lybie ne semble toujours pas une destination formidablement plaisante et chaleureuse.

9. La Syrie

BOUUUUUUH, c’est même plus le pire pays au monde ! TROP NULLE LA SYRIE ! En cause, la défaite de l’Etat Islamique à Baghuz. Bon c’est cool mais calmez-vous, le pays en chie encore des ronds de chapeau.

10. La Russie

Déjà présente en 2018, la Russie maintient sa place dans ce classement super chouette. En effet, vu qu’elle possède un des taux d’exportation d’armes par habitant les plus élevés au monde, ça fait grimper le pays en flèche. Sans compter que la Russie est impliquée dans le conflit Syrien.