Comme chaque année, le LonelyPlanet publie son classement des pays à découvrir en 2022. Une sorte de roadmap pour apprentis Christophe Colomb en quête de nouvelles expériences, mais si possible sans les plans galères. 10 destinations qui ont su préserver l’essentiel : leur capacité à nous faire voyager.

1. La Norvège

Ils ont des O barrés partout, vouent un culte pour d’obscurs groupes de death métal, ont des noms de villes qui ont inspiré un paquet de meubles Ikea… et malgré tout ça, les Norvégiens profiteraient de la meilleure qualité de vie au monde. Je ne sais pas vous, mais moi ça m’intrigue suffisamment pour aller y faire un saut cette année, mater des baleines, passer des heures à espérer voir une aurore boréale illuminer le ciel, me relaxer lors d’un bain de minuit, ou barouder au milieu de Fjords majestueux.

2. La Nouvelle-Zélande

Quitte à voyager, autant y aller carrément et viser le bout du monde, qui pour nous Français, a des airs de Nouvelle-Zélande. Une Terre loin de tout et surtout de nous et un dépaysement garanti, tant les paysages, la mentalité et l’art de vivre des kiwis sont éloignés de ce que l’on vit habituellement chez nous. Seul problème, il faut du temps, pour en faire le tour, x2 puisqu’il y a deux îles, celle du nord et celle du sud, mais aussi du temps, pour s’en remettre une fois de retour sur la Terre ferme, celle de notre quotidien.

3. Les îles Cook

Ces 15 îles situées au milieu de 2 millions de km² abritent la plus vaste zone protégée de la planète. Les touristes ici font profil bas et respectent l’environnement qui les entoure. Lagons, sentiers de randonnées qui serpentent au beau milieu de forêts luxuriantes, populations cosmopolites, ce ne sont qu’une partie des ingrédients qui font la magie de l’archipel. Les îles Cook sont clairement une bonne recette pour des vacances réussies en 2022.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Mr Bullitt

4. Le Malawi

Villes lacustres résonnant au son du reggae, stations climatiques, chemins de randonnée, plantations de thé… le Malawi a plus à offrir que les clichés autour des safaris. Même pour ces derniers, le “cœur chaleureux de l’Afrique” a bien bossé ces dernières années, misant sur l’écotourisme, plus que sur les projets de tourismes de masse. Le Malawi a ainsi déplacé de nombreuses espèces menacées vers ses trois grandes réserves du pays (Majete, Liwonde et Nkhotakota) que l’on peut parcourir accompagné d’un guide pour apprécier la magie des lieux sans trop faire chier ses animaux.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Sara&Joachim

5. Le Sultanat d'Oman

Rien que pour sa péninsule surnommée la « Norvège d’Arabie », le sultanat d’Oman mérite que l’on s’y intéresse. Le pays n’est pas seulement recouvert de vastes déserts et de paysages montagneux, il abrite également des fjords dans la péninsule de Musanda, que l’on parcourt à bord d’un dhow, voilier traditionnel arabe en bois. Oman est également une terre progressiste où le tourisme, pensé pour avoir le plus faible impact environnemental possible, se fait dans le respect des coutumes et traditions locales.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Richard Bartz

6. Le Belize

Petit pays d’Amérique Centrale, voisin du Mexique et du Guatemala, le Belize ne restera sans doute plus très longtemps une destination d’initiés. Mieux vaut donc ne pas tarder pour embarquer à la découverte de sa vie sauvage et de sa nature qui l’est tout autant, que ce soit sa grande barrière de corail, la deuxième plus grande au monde, ou ses nombreuses cascades perdues au milieu de ses forêts tropicales. Un petit paradis propice également au repos et à la contemplation de nos magnifiques orteils qui battent le rythme du temps qui passe.

Crédits photo (Domaine Public) : U.S. Geological Survey (USGS)

7. La Slovénie

Réputée pour sa nature aussi fertile que son histoire, la Slovénie est également une terre de fête et de farniente du côté de ses stations de la mer Adriatique. Ailleurs que sur les dancefloor, on se mettra en danseuse sur notre vélo pour partir à la découverte de la première piste cyclable au monde entièrement verte, la Bike Slovenia Green, qui participe au label de pays le plus durable du monde attribué à la Slovénie en 2017. Et comme l’effort appelle le réconfort, le pays sait mettre les petits plats dans les grands et a obtenu en 2021 le label de Région européenne de la gastronomie !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Andrejj

8. Le Qatar

Pays organisateur de la prochaine Coupe du Monde de football en novembre et décembre 2022, le Qatar tente depuis des années d’attirer l’attention autrement que par ses soutiens à des causes radicales. Les touristes peuvent d’ailleurs visiter le Qatar à partir de sa capitale Doha, en direction du nord et des villes de Dukhan ou Al-Khor où se trouvent les infrastructures hôtelières et sportives. Les plus belles plages et les spots de plongée se trouvent quant à eux sur l’île de Shara’O. Ailleurs, on reprendra volontiers du désert, entre dunes et rochers, avec à l’horizon, la mer intérieure dite Khor Al Adaid située à l’extrémité sud du pays. Bon après entre nous, le Qatar n’est pas la destination la plus droits humains-friendly…

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : StellarD

9. L’Égypte

Il y a cent ans, Howard Carter découvrait le tombeau de Toutankhamon. Un anniversaire que l’Égypte va fêter en grande babouche pompe avec l’ouverture prévue du Grand Musée égyptien de Gizeh, nouvelle demeure des trésors découverts dans le tombeau du pharaon. Le passé c’est sympa, mais l’Égypte ne peut se résumer à cela et a ainsi décidé d’aller de l’avant. Notamment au travers de la création de deux chemins de grande randonnée, le Sinaï Trail géré par des peuples bédouins de la péninsule du Sinaï, et le Red Sea Mountain Trail, qui longe le littoral de la mer Rouge et est géré par les Maaza. L’occasion de découvrir le pays autrement et de vivre au plus près de ces communautés aux traditions aussi riches que celle des pharaons… mais en plus vivantes.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Original téléversé par Yohann666 sur Wikipédia français.

10. La France

Il y a des chances pour que la France reste cette année encore la destination privilégiée des Français, faute de pouvoir voyager sans contraintes sanitaires. Il y a ceux que ça fait bien suer, et les autres qui vont en profiter pour bouger aux quatre coins de l’Hexagone, histoire de comprendre pourquoi la France reste encore aujourd’hui le pays le plus visité au monde chaque année.