En quelques années il est devenu l’un des hommes les plus influents de la planète en créant un géant de l’internet plus puissant et plus riche que certains pays. Mais qui est vraiment Mark Zuckerberg ? Ce n’est clairement pas moi qui vais répondre à cette question vu que je ne l’ai jamais rencontré, mais je peux au moins vous parler de certaines de ses actions les plus sympathiques et inspirantes, un truc que font généralement les grands patrons qui ont un compte Linkedin.

1. Demander gentiment aux employés de Meta qui bossent mal de démissionner

C’est sa dernière cabriole, sa nouvelle pépite. Devant les chiffres moins encourageants de Meta en 2022 Mark Zuckerberg a littéralement fait comprendre à ses employés qu’il fallait s’auto-juger sur son travail et prendre la décision de partir si on ne se sentait pas assez performant à son poste. L’auto-sélection, l’avenir du monde de la start-up comme on en rêvait.

2. Tuer tous les animaux qu'il mange

Cette époque est peut-être révolue, mais à un certain moment de sa vie Mark Zuckerberg ne mangeait que de la viande qui provenait d’animaux qu’il avait lui-même tué. Le CEO de Twitter avait donc raconté comment il était allé manger chez son pote un plat de chèvre que Mark Z avait buté avec un tazer et un couteau. Je vous raconte pas l’état de la cuisine quand il se fait un tacos triple viande.

3. Avoir filé les données privées de millions d'utilisateurs à une start-up pour influencer les votes

Le scandale de Cambridge Analytica est probablement son action la plus sympathique : en gros il a donné l’autorisation de choper les informations personnelles de 87 millions d’utilisateurs de Facebook à une soit disant start-up scientifique qui en réalité a utilisé tout ça pour influencer les gens à voter pour certains candidats à la présidentielle de 2014. C’est beau comme phrase putain.

4. Déclarer que Facebook aurait pu empêcher la guerre en Irak juste après l'affaire Cambridge Analytica

Celle-là il fallait la sortir sans honte et il l’a fait : en gros Mark Z avait balancé que si Facebook avait existé à l’époque du début de la guerre en Irak, elle aurait été empêchée grâce aux gens sur les réseaux sociaux, présentant lui-même son service comme une plate-forme pour la liberté et le bien commun face à un évènement ayant coûté la vie à des millions de personnes. Tout ça juste après le scandale de Cambridge Analytica dont on vient de parler.

5. Montrer son soutien à Porto Rico d'une belle manière lors de la soirée de présentation du métaverse

Vous ne le savez peut-être pas mais lorsqu’il a présenté son nouveau projet Meta, Mark Zuckerberg a fait une grosse présentation vidéo au cours de laquelle on le voyait projeté en réalité virtuelle à plein d’endroits dont Porto Rico. Seul petit problème, ce territoire était à ce moment là touché par un ouragan, ce qui est assez mal passé auprès de l’opinion publique comme vous pouvez l’imaginer de le voir faire coucou et rigoler au milieu d’une ville inondée. Une belle preuve que le métaverse est un échec.

6. Son contrat de mariage un peu particulier

Le célèbre créateur de Facebook a aussi droit à sa vie privée et il aime bien que ce soit organisé convenablement comme le révèlent deux clauses assez étranges dans son contrat de mariage : son épouse doit lui réserver au moins 100 minutes par semaine pour qu’ils se voient autre part que dans son appartement et dans les bureaux de Facebook et ils doivent tous les deux avoir au moins un date par semaine. Franchement c’est plus triste qu’autre chose de devoir faire signer ça. Et en même temps regardez comme ils ont l’air heureux sur cette photo de vacance.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Lukasz Porwol

7. Se montrer très simple avec les gens qui lui louent une maison pour les vacances

Avec MZ tout est simple, si bien que lorsqu’il avait loué une maison de vacances avec des potes il avait donné une petite liste d’exigences aux propriétaires histoire que tout se déroule bien. Des demandes bien particulières mais réalisables rapidement comme changer absolument tous les meubles de la maison avant leur arrivée avec des trucs neufs, engager un serveur et un cuisinier pour presque chaque invité, frotter tout ce qu’il y avait dans la maison avec des produits désinfectants et virer tous les animaux présents du périmètre de la maison. Tout ça devrait être dans les exigences de base de AirBnb en vrai.

8. Tout simplement appeler les gens qui lui font confiance en utilisant son réseau des "gros c***"

C’est le genre de petits scandales qui font mal, il y a quelques années des gens ont déterré une discussion par chat de Mark Zuckerberg qui parlait à un pote au tout début de Facebook. Dans la discussion il disait que les gens lui faisaient confiance à lui et à son réseau pour partager des trucs personnels et privés juste avant de qualifier ces personnes (et donc nous tous) de gros débiles / cons (dumb fucks) pour lui faire confiance.

Et sinon allez voir les questions qu’on aimerait poser à Zuckerberg ou alors les moves sympas de Elon Musk, un autre modèle mais le même genre de saloperies.

Sources : Numerama, Intelligencer, Ranker, Mashable, Entrepreneur.