Le progrès, c’est bien, mais on n’en a pas toujours besoin. Parfois, ce qu’on a suffit déjà à bien faire les choses, et du coup on n’a pas forcément besoin de passer à une nouvelle technologie. Vous allez le voir dans ce top, il y a des organisations à la pointe qui, hier encore, utilisaient des technologies qui datent parfois de plus d’un siècle. Comme quoi on peut faire du bon même avec du vieux.

1. Les prises jack sont toujours très utiles

Tout le monde a déjà utilisé un câble jack, et même si on s’en passe de plus en plus avec les systèmes bluetooth, ils ont encore une longue vie devant eux, surtout chez les musiciens. Eh ben figurez-vous que les prises jack existent depuis 1877. Le dix-neuvième siècle, oui. Elles étaient d’abord utilisées dans les centres de communication, là où on répartissait les appels téléphoniques (ouais, c’était un peu plus compliqué d’appeler ses potes avant), puis elles se sont peu à peu répandues dans d’autres domaines. Et ça marche tellement bien qu’on n’a pas trop de raison de chercher mieux pour le moment.

Crédits photo (Domaine Public) : No machine-readable author provided. Shaddack assumed (based on copyright claims).

2. Les vinyles sont encore loin de la poubelle

On le sait tous que les vinyles sont vieux. Les disques en vinyles 33 tours ont remplacé les anciens 78 tours au cours des années 1950, ce qui fait quand même un bail. Depuis, on a inventé la cassette audio, qui permettait d’enregistrer plus facilement des sons, puis le Compact Disc, qui avait une meilleure qualité sonore, et maintenant on se passe pratiquement tous de ces supports en écoutant directement la musique en streaming. Malgré tout ça, le vinyle, qui avait beaucoup moins la cote depuis les années 90, est revenu en force depuis une quinzaine d’années, déjà parce que c’est un bel objet vintage, mais aussi parce qu’il est censé avoir un meilleur son que des fichiers numériques dont la courbe de fréquences est tronquée. Bref, on va pas rentrer dans les détails, mais les vinyles sont bien là aujourd’hui et des tas d’artistes sortent toujours leurs albums sur ce support qui a plus de 70 ans.

Crédits photo (CC0 1.0) : Adrian Korte adkorte

3. Le système des impôts américains utilise un système informatique des années 1960

L’Internal Revenue Service, c’est l’équivalent de notre direction générale des Finances publiques, et pour fonctionner, il utilise l’Individual Master File, un système informatique créé par IBM il y a 60 ans, trop compliqué pour qu’on y comprenne nous-mêmes quelque chose mais qui n’a jamais été modernisé. Il y a eu plusieurs projets pour le remplacer, mais jusqu’à aujourd’hui c’est toujours lui qui est en place.

4. Les docteurs utilisent toujours des bipeurs dans les hôpitaux

Des années 1990 au début des années 2000, avant que les portables soient accessibles à tous, beaucoup de gens utilisaient des bipeurs, des petits appareils qui permettaient de recevoir des messages d’une dizaine de caractères, puis des messages audios de moins d’une minute. Vous en avez peut-être encore dans vos tiroirs, mais aujourd’hui plus personne n’en utilise. Personne, sauf les docteurs dans les hôpitaux. Pourquoi ? Parce que les téléphones portables ne captent pas dans toutes les salles (comme celles où l’on projette des rayons X) alors que les bipeurs, qui fonctionnent grâce à un autre type d’ondes que les téléphones, oui. En cas d’urgence, c’est hyper pratique du coup. En France, ils ont quasiment tous disparu, mais aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, ça se fait encore beaucoup.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Denis Apel

5. Toujours dans les hôpitaux, on utilise des fax

Alors qu’on vit dans un monde où on peut envoyer facilement des fichiers de plusieurs giga-octets grâce à Internet, les hôpitaux utilisent toujours des fax. Le téléfax, c’est un appareil qui permet de scanner un document pour le convertir en signaux électriques envoyés par le réseau téléphonique à un autre fax qui imprime le document reçu. Les premiers fax de bureau ont vu le jour vers 1950 et leurs ancêtres datent du XIXe siècle, donc vraiment pas d’hier. Pourtant, même si on peut faire beaucoup plus avec un ordi et une imprimante, les fax servent toujours à transmettre des fichiers dans les hôpitaux. Tant que nos établissements ne seront pas mieux équipés en informatique, ça reste le moyen le plus efficace et sécurisé dont on dispose.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : ChtiTux

6. On peut toujours envoyer des télégrammes

Quand on pense aux télégrammes, on pense aux vieux albums de Lucky Luke, à une époque lointaine où on se déplaçait encore à cheval, et surtout pas au monde d’aujourd’hui. Pourtant, il existe toujours des sociétés qui permettent d’envoyer des télégrammes, et aux Etats-Unis, c’est encore utile pour valider des contrats parce que le cachet horaire associé au télégramme permet d’authentifier officiellement l’heure à laquelle a été envoyé un message. Bon, on vous cache pas que le nombre de messages transmis par ce moyen a considérablement baissé depuis les téléphones, les mails et les SMS, mais ça existe toujours.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Flominator (talk)

7. Les cabines téléphoniques

Apparues à la fin du XIXeme siècle, les cabines téléphoniques ont perdu beaucoup de terrain avec l’apparition des téléphones portables, et aujourd’hui on en retire de plus en plus, si bien que ça devient compliqué d’en trouver une dans la rue. En même temps, on ne voit pas bien pourquoi on s’emmerderait à aller dans une cabine fixe alors qu’on a bien mieux dans notre poche. Pourtant, dans certains pays, comme aux Etats-Unis, il y en a toujours des centaines de milliers et, plus fou encore, elles sont rentables pour les sociétés qui s’en occupent. On a quand même du mal à imaginer qui s’en sert à part des gens mal intentionnés qui voudraient passer des appels anonymes.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Zanimum

8. Le Pentagone a toujours des ordinateurs qui tournent sous Windows XP

Créé en 2001, le système d’exploitation Windows XP a depuis été supplanté par de nouvelles versions, comme Windows Vista ou l’actuel Windows 10. XP est tellement vieux (19 ans en informatique, c’est l’équivalent d’un siècle) que Windows y a mis fin en 2014 et ne s’en occupe plus. Mais voilà, le Pentagone, quartier général de la Défense aux Etats-Unis, a bien trop d’ordinateurs qui tournent sous XP et qui contiennent énormément de fichiers sensibles. Du coup, il ne peut pas passer facilement à une version plus récente de Windows et préfère payer Microsoft pour pouvoir faire tourner ses machines sous XP. C’est complètement fou pour le pays le plus puissant de la planète, mais c’est pourtant la réalité.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : David B. Gleason from Chicago, IL

9. Jusqu'en 2019, l'armement nucléaire des Etats-Unis fonctionnait avec des disquettes

Oui, vous avez bien entendu : des disquettes. Ces supports de stockage de données qui datent du siècle dernier étaient encore utilisés il y a un an pour faire fonctionner le système informatique permettant d’envoyer des missiles nucléaires aux Etats-Unis. Ils ont enfin fait le changement en 2019 pour une solution numérique sécurisée. On peut vous dire que si on n’avait pas lu ça dans un article du New-York Times, on aurait eu du mal à y croire.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : The original uploader was Frotz at English Wikipedia.

10. Chez Topito, on écrit encore nos tops à la machine à écrire

Après, on les envoie par fax au Canada où une société se charge de les réécrire à l’ordinateur pour les publier sur Internet. C’est sûr, c’est pas hyper pratique, mais on n’est pas hyper à l’aise avec la technologie.