Les monuments sont importants en cela qu’ils contribuent au prestige des villes et attirent les touristes. Si certains sont juste là pour décorer, d’autres revêtent des fonctions bien précises. Et si la plupart du temps, tout le monde s’accorde à dire qu’ils sont magnifiques ou en tout cas tolérables, parfois, ça ne passe pas. C’est ainsi que les dix monuments de ce top sont considérés comme indésirables dans leurs propres villes…

1. La Tour Montparnasse (Paris, France)

Au moment de sa sortie de terre, en 1973, ce géant de 209 mètres était le building le plus haut de France (il a depuis été détrôné par la tour First à Courbevoie). Le plus détesté également. Malgré le fait que le projet ait été soutenu par André Malraux lui-même, les Parisiens lui firent un accueil plutôt glacial. Surnommée la verrue de Paris, elle est aujourd’hui un peu mieux acceptée mais ne fait pas l’unanimité pour autant.

2. La statue de Pierre le Grand (Moscou, Russie)

Signée Zourab Tsereteli, cette statue de 1997 rend hommage à la flotte maritime militaire de la Russie. D’une hauteur de 98 mètres, elle est la plus haute statue de Russie et la huitième plus haute du monde. Le truc qu’il faut savoir, c’est qu’à la base, ce n’est pas Pierre le Grand qui devait y figurer mais Christophe Colomb. Tout d’abord conçue pour fêter le 500ème anniversaire de la découverte des Amériques, elle fut proposée à plusieurs pays d’Amérique Latine, aux États-Unis et à l’Espagne mais tout le monde lui ferma la porte. Finalement, la Russie décida de la repêcher et Pierre le Grand vint remplacer Colomb. Ce qui ne veut pas dire que les Russes l’adorent pour autant.

3. Le Centre Georges Pompidou (Paris, France)

Retour à Paris, avec le Centre Georges Pompidou qui encore aujourd’hui, est considéré par beaucoup d’habitants comme le bâtiment le plus laid de la ville, voire du département, voire de la région, voire du pays, voire du monde. Avec ses tuyaux, ses couleurs et son architecture bizarre, le Centre Georges Pompidou ne passe pas…

4. The Shard (Londres, Angleterre)

Qualifié de « flèche plantée dans le cœur historique de Londres », cet immeuble tout d’abord appelé London Bridge Tower n’a jamais réussi à conquérir le cœur des Londoniens. Depuis sa construction en 2009, il est toujours montré du doigt avec dégoût malgré ses multiples apparitions au cinéma, dans les James Bond notamment.

5. Le monument à Victor – Emmanuel II (Rome, Italie)

Bâti en l’honneur du premier roi de l’Italie unifiée, ce monument de 1885, fut tour à tour surnommé par les habitants de Rome « fausses dents », « gâteau de mariage », « la machine à écrire ». Rien de très vulgaire mais quand même… Sont régulièrement mis en cause la couleur du marbre, jugée hors sujet, et la taille, vraiment excessive.

6. La Sagrada Familia (Barcelone, Espagne)

Dessinée par l’illustre Antoni Gaudi, l’architecte de plusieurs monuments emblématiques de Barcelone, la Sagrada Familia est à l’heure actuelle toujours en travaux. Les grues font partie du paysage et ça ne plaît pas beaucoup aux habitants qui d’ailleurs, pour beaucoup, n’aiment pas spécialement l’église non plus. À l’époque, Pablo Picasso a déclaré qu’il aurait bien envoyé les responsables en enfer. George Orwell a pour sa part affirmé qu’il s’agissait de « l’un des bâtiments les plus hideux du monde ».

7. Le Palais du Parlement (Bucarest, Roumanie)

Si les touristes semblent l’adorer, les habitants de Bucarest eux, le détestent. Construit sur demande expresse de Nicolae Ceausescu à l’époque où Bucarest vivait dans la pauvreté extrême, il symbolise le règne du dictateur et reste encore perçu comme le symbole d’une cruelle oppression.

8. La Tour Eiffel (Paris, France)

Décidément, les Parisiens sont compliqués… La tour Eiffel, qui a largement participé à faire de Paris la plus grande destination touristique du monde, fait l’objet d’une détestation certaine depuis sa construction. À l’époque, il était même question de la démolir. Plusieurs artistes se sont ligués pour obtenir son retrait pur et simple, sans succès.

9. La Porte de l'Est (Suzhou, Chine)

Plus haute porte du monde, culminant à 301 mètres, cette tour construite en 2015, abrite de plus la cave à vin la plus profonde de la planète et la piscine la plus haute. Les habitants de Suzhou eux, trouvent le bâtiment carrément humiliant, car passer dessous revient à transiter entre les jambes d’un géant particulièrement hideux.

10. La Valle de los Caidos (Madrid, Espagne)

Bâti afin de saluer la mémoire des victimes de la guerre civile espagnole, ce monument abrite aussi la sépulture du dictateur Francisco Franco. C’est d’ailleurs lui a commandé sa construction, forçant des milliers d’ouvriers à littéralement se tuer à la tâche. La Valle de los Caidos contiendrait environ 40 000 corps mais seuls ceux de Franco et de José Antonio Primo de Rivera, le chef de la Phalange se situent dans l’église. Il est par ailleurs possible de le visiter. Ce que font de nombreuses personnes afin de pouvoir cracher sur la tombe de Franco.

Bientôt dans le top, la Tour Occitanie à Toulouse !