Vous avez toujours rêvé d’être millionnaire ? De nager dans une piscine de billets tel oncle Picsou? Une seule solution : vous installer dans un pays qui a un peu laissé filer sa monnaie (en général des pesos, des roupies ou des shillings) en faisant un peu trop tourner la planche à billets. On a coutume de dire que « pour 100 briques t’as plus rien », là bas, c’est vrai.

1. Bolivar fort vénézuélien (1.878.793 VES/EUR)

Aujourd’hui, la monnaie la moins chère du monde est le Bolívar souverain du Venezuela. Elle a beaucoup souffert de l’inflation due au COVID19, de sorte que sa valeur est tombée à un niveau historiquement bas en 2020. Cette monnaie est également considérée comme celle ayant la plus forte inflation au monde.

2. Rial iranien (~277.500 IRR/EUR)

Entre la révolution islamique de1979 où de nombreuses entreprises ont quitté le pays en raison de la situation incertaine, la guerre Iran-Irak et les sanctions économiques à cause du programme nucléaire du pays, l’accès restreint aux devises étrangères de ses citoyens par le gouvernement, entrainant un développement important du marché noir. Cette monnaie ne vaut plus rien.

3. Dong vietnamien (27.860 VND/EUR)

Vous en avez marre de l’euro ? Misez sur le dong. Déjà parce que le nom est marrant.

« Une baguette traditionnelle ? 30 000 Dong s’il vous plait. Non, je prends la carte à partir de 200 000 dong, il va falloir prendre une viennoiserie en plus. »

4. Roupie indonésienne (16.978 IDR/EUR)

Surprenant car l’Indonésie est un pays économiquement stable et assez développé en Asie du Sud-Est. Mais sa monnaie a un taux de change très bas. Les autorités de réglementation du pays prennent toutes les mesures nécessaires pour renforcer la monnaie nationale, mais tous leurs efforts n’ont débouché que sur des changements insignifiants. C’est moche.

5. Sum Ouzbek (12.687 UZS/EUR)

Leurs mosaïques valent très chères mais pas leur monnaie. Pourtant leur devise nationale est clair : « L’Ouzbékistan est un futur grand Etat ». Oui mais quand ?

6. Franc guinéen (12.384 GNF/EUR)

Un taux d’inflation élevé, une pauvreté croissante et de riches criminels qui dévaluent la monnaie du pays. La Guinée est un pays qui n’a pas de chance alors qu’elle a toutes les richesses du monde : l’or, les diamants et l’aluminium. Sa monnaie devrait être l’une des plus précieuses.

7. Leone sierra-léonais (12.360 SLL/EUR)

Entre les guerres civiles, le virus Ebola, puis actuellement le Covid, le pays est on-ne-peut-plus déstabilisé et comme toujours cela se ressent sur l’économie.

8. Kip laotien (11.281 LAK/EUR)

Le Lao est la seule monnaie de cette liste à ne pas avoir été dévaluée mais initialement émise avec un taux très bas. En outre, depuis son émission en 1952, la monnaie s’est renforcée par rapport au dollar américain et continue d’améliorer sa valeur. Mais elle est toujours assez faible. On ne lui en veut pas. On l’aime bien.

9. Guarani paraguayen (8.322 PYG/EUR)

Le Paraguay est le deuxième pays le plus pauvre d’Amérique du Sud. Il a subi une récession économique désastreuse, combinant l’inflation, la corruption, la faible qualité d’éducation, le nombre énorme de pauvres, le chômage élevé, etc. Heureusement qu’il a une bonne équipe de foot sinon le Paraguay ce serait déjà suicidé.

10. Riel cambodgien (4.908 KHR/EUR)

Initialement le taux du change du Riel est déjà assez faible, qui plus est, de nombreux Cambodgiens préfèrent utiliser le dollar américain pour les paiement, ce qui entraîne une dévaluation encore plus importante de la monnaie locale. On ne vous félicite pas les gars.

Tu aimes l’argent ? Retrouve nos classements sur les cryptomonnaies débiles, le type de monnaie par pays (dingue certain en possède deux) et of course, les fun facts en stats sur l’argent.

Et surtout n’oublie pas que ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur mais ce que tu as dans le coeur.

Source : Fxssi