« Who run the world ? Girls » disait la Queen B dans un son qui résonne encore dans nos oreilles fatiguées de ne plus pouvoir s’assourdir à un concert. Mais au delà d’un message choc, avait-elle vraiment raison ? Eh bien les gens sont divisés sur la réponse puisque sur un panel de 3 personnes dans mon appartement, ma copine pense que oui, mon chat est indécis, et moi je pense que c’est l’argent qui dirige le monde. L’argent sous ses formes plurielles de monnaies diverses qui n’ont de cesse de se multiplier avec l’arrivée des fameuses cryptomonnaies. Et il y en a un paquet, croyez-moi. Dans tout ce fatras, il y en a quand même quelques-unes bien particulières et qui frôlent le ridicule.

1. Le "Pizza Coin"

Au delà d’un nom, il y a un but. Et les « pizzas coins » en font un exemple probant puisque cette cryptomonnaie sert seulement à acheter et à se faire livrer des pizzas. Une utilité discutable, certes, mais qui n’en reste pas moins nécessaire. Parce que le monde serait quand même bien plus ordonné s’il y avait une monnaie pour chaque produit. Non, ce serait le bordel.

2. Le "Dentacoin"

Ça vous est FORCÉMENT arrivé : vous allez chez le dentiste, il vous défonce les dents comme à chaque fois, et au moment de payer non seulement vous avez mal aux dents mais en plus vous avez mal au cul en voyant la note. Vous n’avez pas assez d’argent sur vous pour régler la douloureuse et du coup il décide de vous ôter une dent pour chaque dizaine d’euros que vous ne pouvez pas payer (ces gens sont cruels). Eh bien avec le « dentacoin » vous n’auriez plus ce problème puisqu’il s’agit d’une cryptomonnaie acceptée dans certaines cliniques dentaires des États-Unis et créée par l’industrie globale dentaire américaine.

3. Le "Dogecoin"

Avez vous déjà pensé, dans un moment d’égarement d’esprit, que vous pourriez un jour payer un truc avec un meme ? Non, évidemment, mais c’est possible. En gros tout part en 2013 du meme du « Shiba Inu dog » lorsque des gens pensent à créer une monnaie avec sa tête en effigie. La blague continue de grossir et la monnaie devient quand même assez importante puisqu’elle a déjà été le sponsor de voitures NASCAR et de sports de cascades aux États-Unis. Je vous laisse voir cette vidéo qui vaut tout l’or du monde.

4. Le "Titcoin"

Pas vraiment besoin de vous faire un dessin ou de me répandre dans une longue explication, les « titcoins » sont bien ce que vous pensez. Ils sont utilisables sur les sites adultes et sont d’ailleurs (d’après eux) la cryptomonnaie la plus importante de ce secteur (il y a aussi le Porncoin, le Sexcoin…). Bon, ça n’a pas vraiment marché, la devise n’a jamais vraiment décollé. Dommage, de la tune avec un nom basé sur les nichons et qui s’utilise sur les sites adultes, y’avait quand même tous les ingrédients pour un succès.

5. Le "Monacoin"

On pourrait croire qu’il s’agit là de la cryptomonnaie officielle de la principauté de Monaco mais il n’en est rien. Il s’agit en fait de l’une des plus importantes cryptomonnaies représentée par des chats (oui oui, il y en a plusieurs, dont le Catcoin et le Nyancoin). Particulièrement célèbre au Japon, puisqu’il s’agit de la première cryptomonnaie en terme d’utilisation là-bas, le monacoin est quand même un succès (contrairement à d’autres exemples de ce top). Alors par contre entendez bien que contrairement au Pizzacoin et au Titcoin, le Monacoin permet d’acheter tout et rien et d’échanger de l’argent avec des contacts, ce n’est pas une monnaie « nichée » qui serait juste utilisable pour choper des croquettes pour chat.

6. Le "Potcoin"

Ceux qui savent ce qu’est le « pot » en anglais ont déjà deviné et oui, il s’agit bien de la principale cryptomonnaie liée au cannabis. Grossièrement celle-ci a été mise au point afin de servir d’infrastructure bancaire décentralisée pour l’industrie légale du cannabis. Sur le papier c’est loin d’être stupide lorsqu’on sait combien rapporte ce business aux États-Unis depuis sa dépénalisation dans plusieurs états. Oh, et ils ont envoyé le basketteur Denis Rodman en Corée du Nord. Oui oui.

7. Le "Unobtanium"

Ok, alors celle-ci est un peu plus originale que les autres puisqu’elle base tout son système sur la rareté. En reprenant ce nom d’Unobtanium (« tout matériau fictif ayant des propriétés physiques impossibles ») utilisé dans le film Avatar, c’est le « minage » limité de cette monnaie qui attire les acheteurs. Seulement 250,000 « uno » sont disponibles à l’achat et les collectionneurs peuvent alors se jeter dessus pour l’avoir.

8. Le "Trumpcoin"

Et pourquoi pas ? Celle-ci n’est pas directement liée à Donald Trump dans le sens où il n’est pas « responsable » de sa création, mais elle lui est clairement « dédiée » puisqu’elle sert à financier des projets d’aide aux véterants, à la construction d’infrastructure militaires dans le monde, à la sécurisation des frontières des USA… Bref à s’ouvrir aux autres. Le site insiste d’ailleurs là dessus, en achetant des Trumpcoin vous « aidez la nation ». C’est beau quand le patriotisme s’accouple avec la finance vous trouvez pas ?

9. Le "Hot potato coin"

Vous voyez le principe de la patate chaude ? On doit se l’envoyer de main en main pour pas se brûler. L’idée de cette cryptomonnaie se base là dessus : vous achetez des « hotpotatocoin » et ils s’auto-détruisent au bout de 30 jours d’inaction. Donc en gros vous devez les vendre avant 30 jours plus cher que ce que vous les avez acheté. L’idée peut paraître stupide, mais en réalité le truc a plutôt bien pris, et le fait de « forcer » la revente perpétuellement fait en réalité spéculer et augmenter son prix. Étrange mais ça marche.

10. Le "Useless Ethereum Token"

De loin la meilleure de toute. Il s’agit tout simplement du plus gros troll des cryptomonnaies. En gros vous achetez des tokens (jetons) qui ne vous servent absolument, mais alors absolument à rien, pendant que le créateur utilise votre monnaie. La page web de présentation est vraiment super drôle et décrit le projet comme ça : « Vous allez donner à un mec aléatoire sur internet de l’argent et il va le prendre pour acheter des trucs avec. Probablement une tv grand écran. Sérieusement, n’achetez pas ces tokens. » Le truc c’est que ça a quand même marché, et ça c’est beau.

Comme quoi il y a quand même des monnaies originales et particulières. Bon après au niveau de l’utilité ça reste discutable… Vous pouvez aller voir les monnaies virtuelles les plus courantes et les histoires dingues autour du Bitcoin, y’a des trucs assez intéressants aussi.

Sources : Medium, PcMag, Bezinga.