On dit souvent « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que l’on te fasse » (en tout cas ma mère le dit). Et pourtant, il y a des moments où on n’a qu’une envie : voir celui/celle qui nous a fait du mal s’étouffer avec de la couenne de jambon trop sèche. Pour leur en faire baver, certains préparent des vengeances mieux que Kill Bill, quitte à prendre des années pour bien peaufiner tout ça. Plus le temps passe, plus la vengeance se surpasse.

1. Stephen King s'est vengé d'un mec qui l'a renversé en van dans un de ses livres

En 1999, l’auteur s’est fait renverser par un van bleu conduit par un mec prénommé Bryan Smith. Il en est ressorti avec de multiples fractures à la hanche, à la jambe, aux côtes et au dos. Sauf que Bryan Smith a gardé son permis et a déclaré que c’était un « accident sans raison ». Pour se venger, Stephen King a créé le personnage de Bryan Smith dans son livre La Tour sombre, un mec accro aux drogues et déficient mental, avec un Rottweiler nommé Bullet et un van bleu (comme dans la vraie vie). Quel artiste.

2. Le poète Lord Byron a acheté un ours pour faire chier l'université de Cambridge

Alors qu’il voulait se rendre au Trinity College de Cambridge (en Angleterre) avec son chien, il s’est vu refuser l’entrée car les chiens étaient interdits. Il a donc acheté un ours qu’il logeait au-dessus de sa chambre puisqu’aucune règlementation ne l’interdisait. Un beau détournement des règles dans toute sa splendeur.

3. Un homme qui s'est fait piquer son ordinateur a trollé son voleur

Mark Bao s’est fait voler son ordinateur portable. Puis, il a découvert dans son cloud une vidéo du voleur en train de danser, filmée avec son ordinateur et il a décidé de la poster sur Youtube. La vidéo est devenue tellement virale que le voleur est lui-même allé rendre l’ordinateur à la police et a demandé par mail à Mark Bao de supprimer la vidéo (chose qu’il n’a pas faite, bien sûr, et c’est tant mieux car ça nous permet de continuer à visionner cette pépite).

4. Le patron de Dreamworks s'est bien vengé de son ancien boss dans le premier film Shrek

Alors qu’il était l’un des deux patrons à la tête de Disney, Jeffrey Katzenberg s’est fait virer par Michael Eisner. Pour se venger, le nouveau patron de Dreamworks a montré des personnages Disney comme Blanche-Neige, Pinocchio et La fée Clochette en esclaves dans l’une des premières scènes de Shrek. Il a aussi fait en sorte que la chanson « Bienvenue à Duloc » ressemble fortement à la musique « It’s a small world » de Disneyland et a donné au personnage de Lord Farquaad les traits du visage de son ennemi (sachant par ailleurs que Farquaad est quand même très proche de « fuckward »). Cela pourrait presque rentrer dans les meilleures vengeances de stars sur leur ex.

5. David Bowie a tout planifié pour foutre le seum à son manager

Entre 1976 et 1980, la chanteur a fait (intentionnellement) les plus mauvais sons, commercialement parlant, de sa carrière car son manager avait la possibilité de récupérer 50% de ses royalties jusqu’en 1982. Dès la fin de son contrat, il a sorti sa chanson « Let’s dance » qui s’est vendue à des millions d’exemplaires et a fait de lui un millionnaire.

6. Georges Lucas a magistralement répondu à ses voisins

Pendant 25 ans, le réalisateur a essayé de construire un studio de production sur son terrain de la Comté de Marin, en Californie. Sans succès car ses voisins ne voulaient pas qu’il dénature les lieux. Il a donc vendu sa propriété pour en faire un projet de logement à faible revenu. Cheh comme on dit dans le milieu.

7. Alfred Hitchcock s'est ouvertement foutu de la gueule d'un de ses producteurs

Le réalisateur a engagé Raymond Burr pour jouer le méchant dans son film Fenêtre sur cour car il ressemblait à David O. Selznick, le producteur de quatre des films d’Alfred Hitchcock, qui était absolument imbuvable. Propre et net.

8. Un homme a pris le contrôle d'un département de police après avoir reçu une amende pour excès de vitesse

Après avoir reçu une contravention rétroactive pour excès de vitesse, Brian McCrary a tenté de trouver un numéro de téléphone qui n’était pas un numéro d’urgence. Il s’est ainsi rendu compte que le nom de domaine du site internet de ce département de police allait prochainement expirer. Il l’a donc racheté 80$ et a ensuite pu dire à tout le monde où se trouvait les radars et les caméras de circulation et comment les éviter. On veut un ami comme ça.

9. Des prisonniers ont pranké la police du Vermont

Aux États-Unis, des détenus d’une prison du Vermont étaient chargés d’imprimer des autocollants pour les voitures de la police de l’état. Ils ont astucieusement caché un cochon dans le graphisme de l’autocollant et les policiers ont mis plus d’un an avant de s’en rendre compte.

10. Peter Jackson a fait un gros fuck à Harvey Weinstein grâce à un Orc

À l’époque Harvey Weinstein a menacé Peter Jackson de le remplacer par Quentin Tarantino car le producteur ne voulait pas produire une saga pour le Seigneur des Anneaux mais un film de 2 h. Il a également interdit au réalisateur de faire passer le casting à des actrices comme Ashley Judd ou Mira Sorvino, qui ont toutes les deux été victimes d’agressions sexuelles de la part du producteur. Pour se venger, Peter Jackson a décidé de donner à l’un de ses orcs le visage d’Harvey Weinstein. Et honnêtement, on ne voit pas vraiment la différence.

11. Le propriétaire d'une clinique pratiquant des avortements a trollé ses haters

Todd Stave, le propriétaire d’une clinique d’avortement dans le Massachussetts a été harcelé au téléphone par des anti-avortements qui appelaient toutes les heures pour insulter sa famille. Il a donc mis en place une campagne de rappel pour les remercier de soutenir leur action. À la fin, une seule personne pouvait recevoir jusqu’à 5 000 appels de remerciement.

Vous avez toujours soif de vengeance ? On vous laisse vous inspirer librement des histoires de vengeance les plus dingues de l’histoire. Mais vous n’avez rien vu hein, ça reste entre nous.

Source : Cracked.