Si je vous dis « serveur », quels sont les premiers adjectifs qui vous viennent en tête ? Organisé, vif, et attentionné ? Ce n’est pas faux. Pour autant… Il y a un truc qu’on a tendance à oublier et qui est pourtant essentiel dans ce travail : la PATIENCE. Certains en ont plus que d’autres, mais dans tous les cas, la PATIENCE A DES LIMITES. Vient un moment où on craque littéralement, et on se mord la langue pour ne pas insulter le type en face. Si vous êtes serveur, que vous prenez cher avec des clients relous, et que vous cherchez un moyen rusé et efficace de vous venger : voici quelques petites techniques qui pourraient vous faire plaisir ! Si vous les appliquez, n’hésitez pas à nous raconter. On aime les gossips et les histoires de vieux cons qui se font remettre à leur place.

1. Servir un décaféiné au lieu d'un café

C’est imparable. Il n’y verra que du feu, aura payé cher pour du jus de chaussettes et passera une journée de merde, sans comprendre pourquoi. Personne ne sera là pour vous juger, puisque vous serez le seul à connaître la vérité. Un petit tips donné par un barista Starbucks dans une vidéo Tiktok.

(Marche aussi pour les infusions au lieu des thés.)

2. Donner le cornet de frites froid

Le vieux cornet de frites nul, préparé et oublié depuis de longues minutes. Résultat : des frites froides, farineuses, molles et détestables. Autant détestable que le caractère de ce connard égocentrique qui n’aura d’autres solutions que de les jeter à la poubelle. (Fonctionne mieux pour une commande à emporter. S’il mange sur place, préférez renverser le pot de sel dans ses patates. Certes, vous serez sommé de les lui changer, mais vous pourrez d’abord le regarder croquer, grimacer, tousser, s’étouffer, boire beaucoup d’eau, et grogner. Pour une bonne raison, cette fois.)

3. Mal capuchonner un gobelet (volontairement)

Dans tous les cas, la vengeance sera terrible ! Que ce soit une boisson brûlante, une soupe, un soda ou même de l’eau : le client a beaucoup de chance de se renverser le contenu de son gobelet dessus. Si c’est un connard en chemisette claire, en début de journée, vous risquez de bien avoir gâché sa journée et sa prez’ devant les grands patrons. Hihihihi, oupsie oups. Il n’a pas dit bonjour, donc il s’est fait… Vous connaissez la suite.

Fonctionne aussi bien si la boisson se renverse dans le sac et ruine tout son menu.

4. Cracher dans son plat

Ok, trash. Mais désolée de vous l’apprendre, ça arrive souvent. Dans divers restaurants. Fastfood ou gastro. Peu importe. Soyez gentil, si vous ne voulez pas manger un tournedos, sur son lit de betteraves confites et de mollard visqueux.

Déjà vu : une collègue lécher la paille de son ex, avant de la mettre dans son gobelet. Ok, il était familier avec sa salive, mais quand même…

5. Le tourner au ridicule

Dans un fastfood, un mec pas très sympa est un peu vénère parce qu’on lui demande de patienter 5 minutes pour un burger. Au lieu de se contenter de bougonner comme les autres, il préfère insulter tous les serveurs en déclarant « ah bah voilà. La preuve que vous n’êtes pas des génies et que vous faites un métier de bon à rien. 5 minutes pour un putain de pain avec un steak, vous n’avez pas inventé l’eau chaude. » Classe. Réaction du manager ? « OK. ON ARRÊTE TOUT. TOUT LE MONDE SORT DU COMPTOIR ET SE MET EN FILE INDIENNE DEVANT CE MONSIEUR. Maintenant, un par un, vous lui dites ce que vous faites dans la vie, à côté de votre job, et vous repartez au travail. »

Le mec est parti. Sans burger. Sans dignité. Sans lever la tête. Hihihihi, la honte.

6. Renverser son putain de cocktail sur sa chemise blanche

Votre client ne porte pas de chemise blanche et n’a pas commandé de cocktail ? Rassurez-vous, ça marche avec tout ! Un plat, un verre de vin, un dessert, une glace… Dans tous les cas, ça tâche ! Pour garder la conscience tranquille, on évite les boissons bouillantes. L’objectif est de se venger intelligemment, pas d’envoyer quelqu’un aux urgences ou de se prendre un procès. Ou les deux.

7. Lui dire que ce qu'il demande est en rupture

Alors que non. Hihihi. Et continuer à servir ce plat à toutes les autres tables. Hihihi x2. Certes, il risque d’être colère. Mais ça en vaut la chandelle !

8. L'installer à côté de la porte d'entrée, dans le courant d'air

Bien sûr, cela ne fonctionne que si le client est un connard dès le départ. S’il devient relou une fois installé, c’est trop tard. Mais vous pouvez toujours mémoriser son visage et mettre ce plan à exécution la fois d’après. Et celle d’encore après. Et celle… Ah non, après 2 repas dans le froid et autant d’angine le lendemain, il y a peu de chances que vous le revoyez un jour. WELL DONE BUDDY !

9. Se tromper sur la note, oupsie

A votre avantage, bien évidemment. Hop, 50 centimes de plus sur un cocktail, 1 euro sur le plat, 2 euros sur la bouteille de vin, 20 centimes sur 3 des 6 cafés,… Une fois le client parti, on met bien évidemment le trop-perçu dans le pot à pourboire. Ce n’est pas vraiment une vengeance, c’est plus un dédommagement, non ?

Petit tips : ajouter des petites sommes à droite à gauche pour brouiller les pistes. Si vous ajoutez carrément un plat, ça peut passer sur une grosse table, mais c’est plus risqué sur une bande de 4 copinards (un croisement entre des copains et des connards).

10. Lui faire répéter tout 5 fois

« Quoooooi ? Vous pouvez répéter ? », « Pardon, mais je ne comprends pas », « Mille excuses, mais pourriez vous parler plus fort?? », « Ah, you speak english? Non, français ? Ah bon, au temps pour moi ! ». Au bout de la cinquième fois, très important : « AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH (plus le « ah » est long, plus c’est humiliant) un MAGRET. Ah non mais il faut articuler un peu ! »

11. L'oublier

Bon, ça le rendra encore plus désagréable. Mais quoi de plus jouissif que de l’observer de loin, tapoter nerveusement sur sa table, souffler, regarder sa montre, et vous fixer dès que vous passez à moins de 20 mètres. Hihihihi.

Le petit point négatif : le terrible avis que vous prendrez le lendemain sur TripAdvisor. Mais bon…

12. Oublier les serviettes

Dans une commande à emporter. Idéal si le client s’apprête à manger un bon sandwich dégoulinant de sauce. Des frites grasses. Ou n’importe quel autre aliment avec lequel on se tâche à tous les coups.

13. Lui rendre la monnaie en pièces rouges

Plusieurs solutions : il paie en espèces. Vous rendez en pièces rouges. Simple. Il veut payer en CB. Vous prétendez qu’il y a un problème de réseau. Vous lui indiquez un endroit où retirer de l’argent. Il paie en espèces. Vous lui rendez la monnaie en pièces rouges. Basique.

N’hésitez pas à rendre ce moment encore plus gênant en faisant mine de vous perdre dans vos calculs et tout recommencer. N’oubliez pas de conclure avec un sourire en lui disant « Allez, pour la machine à café au bureau » !

14. Lui dire qu'on n'accepte pas les tickets restos

Alors qu’en fait si. Hihihihihihi. Dommage, hein ? Ah bah s’il avait su, il aurait peut-être pris un truc moins cher. HIHIHIHIHI. S’il paie en espèces et qu’il n’était vraiment pas gentil, vous pouvez finir de l’achever en le remboursant en pièces rouges (voir le point précédent).

15. Prétendre qu'il a bouché les toilettes

Technique, mais efficace. Attendre qu’il aille aux toilettes. Dès qu’il sort, faites mine de vous y rendre à votre tour. Puis ressortez en hurlant : » Tom, il est où le débouche chiotte ? Y’a un gros crado qui en a foutu partout là ! Ca déborde ! »

Le risque : dégoûter tout le monde, et ne plus jamais voir personne dans votre établissement. Mettre la clef sous la porte. Avoir ça sur la conscience toute votre vie… C’est quitte ou double. Mais avouez, c’est tentant.

Finalement, la plus belle des vengeances, ne serait-ce pas d’humilier ces clients de la mort en écrivant des tops sur eux ? Genre… Des tops sur les pires clients en illustration ET en photo.