Ce n’est jamais sympa de rire du malheur des autres. Sauf si c’est pour troller des homophobes, ça je pense qu’on a le droit. L’avantage, c’est que le karma fait plutôt bien les choses et parfois, on n’a rien besoin de faire du tout. Ce serait pratique si c’était la même chose pour tous les gens désagréables mais on est déjà contents de voir ces jolis retours de karma.

1. Le bateau le plus gay-friendly de tout le pays

Les membres d’une famille américaine passaient tranquillement du bon temps dans leur bateau sur un lac de l’Etat de Washington quand un autre bateau est passé près d’eux. Les passagers de l’autre bateau ont fait des doigts d’honneur à la famille parce qu’ils avaient des drapeaux LGBT+ accrochés et le karma a tout de suite réagi. Quelques minutes plus tard, le moteur du bateau a pris feu et les trois homophobes ont du quitter le navire. La gentille famille a accepté de les recueillir (trop sympa) et ils n’ont plus dit un mot jusqu’à la berge.

2. Un groupe homophobe finance par erreur un gala LGBT

En Australie, l’association LGBT Minus18 a décidé d’organiser un gala pour adolescents où chacun vient habillé comme il le souhaite et accompagné de qui il veut. En apprenant cela, un groupe homophobe a appelé ses membre à acheter toutes les places pour que personne ne puisse y assister. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que la billetterie était en fait un crowdfunding pour financer les places des étudiants les plus démunis. L’association a pu récolter plus de 45 000$ et agrandir l’événement.

3. Un homophobe se fait mettre à terre par la sécurité d'un aéroport

Une vidéo sur YouTube a fait parler en 2014. On y voit un homme crier des insultes homophobes à un autre homme et tenter de lui prendre son téléphone. Apparemment, le motif de l’agression était la chemise rose de la victime (bonne ambiance). Quelques minutes plus tard, l’agresseur en furie s’est fait mettre à terre par d’autres voyageurs jusqu’à l’arrivée de la police.

4. Un pasteur homophobe surpris avec des prostitué·e·s

Après les attentats de Orlando en 2016, un pasteur américain (Donnie Romero) a eu des propos extrêmement choquants et homophobes sur les victimes. Il disait être ravi qu’il y ait moins d’homosexuels sur Terre et priait pour que les victimes en réanimation meurent. Trois ans plus tard, il s’est pris le karma en pleine gueule quand il a été surpris avec des prostitué·e·s (dont le genre n’a pas été révélé) et a dû changer de vie.

5. Une femme homophobe se fait virer d'un bus par les contrôleurs

En 2020, une jeune femme avec un ruban aux couleurs du drapeau LGBT+ sur son sac s’est fait insulter par une dame dans le bus. Alors que la jeune fille avait décalé son sac pour que la dame puisse s’assoir, cette dernière refuse et la regarde avec dégout avant de lui dire « Les gens comme vous devraient être bannis des bus, vous finirez en enfer ». Quelques minutes plus tard, des contrôleurs sont rentrés dans le bus et il s’avérait que cette dame n’avait pas de ticket, elle a donc du quitter le bus et probablement payer une amende.

6. La communauté LGBT+ vole un hashtag d'extrême droite

Les Proud Boys, c’est un groupe d’Américains d’extrême droite, ouvertement opposés aux étrangers et aux homosexuels dans leur pays (des gens bien sympas donc). En octobre 2020, la communauté LGBT+ a décidé de se réapproprier le hashtag #proudboys sur Twitter en postant des photos de couples gays en train de s’embrasser. En même temps, il ne fallait pas choisir un nom pareil…

7. Un député américain appelle la grand-mère d'un de ses trolls homophobes

Brian Sims est un député américain ouvertement homosexuel et malheureusement, il est souvent la cible de commentaires homophobes sur les réseaux sociaux. Quand un adolescent lui a écrit sur Facebook en le traitant de « petit pédé nègre », c’était le commentaire de trop pour Sims qui a trouvé la parade parfaite. Grace aux informations Facebook de l’adolescent, il a trouvé le contact de sa grand-mère et lui a envoyé les messages haineux. Il a ensuite dit au garçon : « David, je ne sais pas si tu es un petit garçon stupide ou un catho dingue, mais ce qui est sûr c’est que tu n’aurais pas dû indiquer le numéro de téléphone de ta grand-mère sur ta page Facebook. Nous venons de parler, elle et moi, et elle était très déçue ».

Sources : Neon MagMadmoizelle