Application mobile créée en Israël en 2006, depuis revendue à Google pour une généreuse poignée de dollars, Waze a révolutionné nos trajets en voiture (mais pas seulement). Une application qu’on adore, avec son interface sympathique et colorée, ses voix marrantes et toutes ses options si pratiques. Mêmes si parfois, Waze peut aussi être à la source de grosses galères.

1. La profusion d'informations à l'écran

Quand on roule, on veut de la clarté pour être assuré.e d’arriver à destination le plus rapidement possible. Avec Waze, la clarté est parfois impactée par une somme écrasante d’informations affichées à l’écran. Les autres utilisateurs, les radars, les travaux, les trucs sur la route, etc…

Source photo : Giphy

2. Les publicités

Généralement, les pubs, sur Waze, s’affichent quand on est arrêté, pour nous dire qu’il y a un fast-food pas loin par exemple. C’est particulièrement irritant. Surtout quand on souhaite bénéficier d’une vue d’ensemble sur le trajet et qu’on nous balance à intervalles réguliers des pop-ups souvent inutiles.

3. Les coupures réseau

Waze fonctionne entièrement grâce au réseau mobile. C’est bien, sauf quand on est amené à passer dans une zone blanche. Vous partez peinard en voiture, en rase campagne et là, Waze vous fait passer par un raccourci hyper intéressant mais vous lâche faute de réseau au beau milieu de la pampa. Ça arrive plus souvent qu’on le pense !

Source photo : Giphy

4. Waze déplace les bouchons

Quand Waze est arrivé sur le marché, ce fut une révolution. Terminées les heures passées dans les embouteillages, Waze est là pour vous trouver une alternative. Le problème, c’est que maintenant que le nombre d’utilisateurs a explosé, les itinéraires bis deviennent parfois eux aussi engorgés…

5. Aucune distinction entre les vrais policiers et les radars

C’est peut-être un détail mais Waze ne différencie pas les policiers ou les gendarmes présents au bord de la route des radars fixes. L’icône étant toujours la même, soit un bonhomme avec un képi et une moustache. Sans compter que cela peut aussi vouloir dire que l’un des membres des Village People fait du stop.

6. On est à la merci des autres utilisateurs

Qu’est-ce qui vous empêche de signaler un objet sur la route alors qu’il n’y en a pas ? Et du coup, parfois, les informations communiquées par Waze ne valent pas grand chose.

Source photo : Giphy

7. Trop de notifications

Waze aime bien nous rappeler qu’il est dangereux et interdit de consulter son smartphone en roulant mais il nous balance sans arrêt des notifications. Comme si on voyageait tous à deux tout le temps. « Est-ce que l’obstacle signalé est toujours là ? » Ce genre de truc…

8. Quand Waze essaye de nous tuer

Quelques cas extrêmes ? Pendant les incendies en Californie, plusieurs automobilistes, désireux de fuir les zones touchées au plus vite, ont eu le tort de se fier à Waze, qui s’est empressé de les rediriger tout droit dans le brasier. Forcément, la circulation y était bien plus fluide. Plus torride aussi. Il est donc fréquent que Waze ne voit pas tout venir. D’où l’importance de ne pas entièrement lui faire confiance. Juste assez pour qu’il nous guide efficacement, mais pas trop non plus pour arriver vivant à destination. Et si Waze était tout simplement le pire GPS de l’histoire ?

Source photo : Giphy

9. Quand Waze nous demande de regagner la route en surbrillance

Ça arrive parfois. Waze ne parvient pas à se caler correctement et nous demande inlassablement d’aller sur la route en surbrillance. Comme si on avait que ça à faire. Généralement, perso, c’est à ce moment-là que je bascule sur Google Maps.

10. Batterie insuffisante

C’est prouvé, les GPS sur smartphones sont très énergivores. Et Waze est l’un des plus gourmands. Avec toutes ses fonctionnalités, et vu qu’il envoie aussi des infos en dehors de la route quand on ne pense pas à le fermer, il peut rapidement vider une batterie. Voilà pourquoi on a plein de conseils pour garder de la batterie.

Waze, on t’aime quand même alors s’il te plaît, n’enlève pas la voix de Batman !