L’autre jour, on vous donnait toutes les raisons de toujours voyager en seconde classe dans le train pour éviter les bourgeois. La première classe, c’est une erreur en soi, mais il y a de nombreuses autres erreurs à éviter quand on prend le train.

1. Prendre une place dans l'Espace Familles

C’est déjà arrivé aux meilleurs d’entre nous. En général, quand tu achètes un billet de train en ligne, tu vérifies toujours dans ton panier la place qu’on t’a attribué. Si tu as le malheur de lire « Espace Familles », tu vides immédiatement ton panier et recommences l’opération. Malheureusement, il suffit d’un instant d’inattention pour se retrouver dans cet espace maudit où le voyage semble durer 10 ans.

2. S'asseoir dans un carré

Les carrés, c’est l’enfer. Tu dois livrer bataille contre ton voisin d’en face pour avoir une place pour tes pieds, il n’y a jamais assez de place sur les petites tablettes et ton voisin de siège prend toujours toute la place sur l’accoudoir. Si en plus tu es assis côté couloir, tu vas devoir te lever chaque fois que le voleur d’accoudoir voudra se dégourdir les jambes.

3. Dormir la tête contre la vitre

Dormir dans le train, c’est jamais conseillé. Déjà, tu peux te faire voler l’intégralité de tes affaires y compris ton sandwich triangle. En plus, tu risques de louper ton arrêt et de faire 3 fois le tour de la France. Si malgré tout tu souhaites faire une sieste, ne t’endors surtout pas la tête contre la vitre. Été comme hiver, qu’il pleuve ou qu’il vente, la climatisation est toujours allumée dans les TGV. Il suffit alors de quelques minutes pour choper une crève de l’enfer, même en pleine canicule.

Source photo : Giphy

4. Parler à son voisin de siège

Dans le train, la tradition est de dire un « bonjour » poli à son voisin de siège et de ne plus se parler de tout le trajet. Si par malheur tu dis autre chose, cette situation n’a que issues possibles. Soit tu passes pour le relou de service qui emmerde ses voisins de siège, soit la personne en face est mille fois plus relou et va te parler pendant tout le trajet. Reste silencieux, c’est mieux pour tout le monde.

5. Prendre un billet non remboursable

« Oh bah tiens, c’est 3€ moins cher si je prends un billet non remboursable. Quelle aubaine ! ». Non Francis, tu es en train de commettre une grave erreur. Tu vas très probablement avoir un empêchement et tu vas perdre 50€. Ce sera bien fait pour ta gueule.

6. Ne pas prévoir à boire et à manger

À 5€ la bouteille d’Evian et 12€ le sandwich triangle au wagon-bar, mieux vaut être prévoyant et acheter de quoi te sustenter avant de partir.

Source photo : Giphy

7. Prendre une correspondance de moins de 15min

« 8 minutes ? Ca va le faire, la gare est petite ». Non. On sait tous que ça ne va pas le faire. Tu vas courir comme un abruti dans la gare et tu verras le train partir au loin. Ne fais pas cette erreur.

8. Se cacher dans les toilettes quand le contrôleur passe

Si tu fraudes dans le train, sache que la technique des toilettes ne fonctionne plus depuis des années. En 2020, il existe deux solutions pour échapper au controleur : Se poser au wagon bar et dire qu’on a laissé son billet à sa place OU prétexter un manque de réseau pour ne pas pouvoir présenter son billet en QR code.

9. Partir du principe que le train va être en retard

« Oh pas besoin de courir, je suis large. De toute façon les trains sont toujours en retard avec la SNCF. » Eh non, quel dommage ! Cette fois, ton train est à l’heure et il est très déçu que tu l’aies mal jugé. Il est donc parti sans t’attendre, déso.

Source photo : Giphy

10. Manger une salade ou du camembert

Si tu ne veux pas être directement rangé dans la case « enfoiré de première » et subir les regards meurtriers de tous les voyageurs du wagon, on te déconseille de manger dans le train des aliments avec une odeur désagréable. Fais-toi un jambon-beurre, comme tout le monde.