Souvent stigmatisée à tort, la communauté des gamers grandit au fil des années, devenant plus mainstream et considérée que dans le temps sombre où elle ne véhiculait que des clichés négatifs. Si au sein de cette communauté plurielle on trouve assez logiquement du bon et du mauvais (des gens sympas et des connards quoi), nous allons aujourd’hui parler de moments où des groupes de gamers ont fait des trucs vraiment cools, positifs et bienveillants, parfois même assez insensés. Parce qu’il serait temps que l’image du sale geek dégage un peu.

1. Le Z Event

Probablement l’un des évènements caritatifs liés aux jeux-vidéo les plus médiatisés en France, le « Z Event » a été créé par les joueurs Zerator et Dach. Le but est de streamer pendant plusieurs jours (généralement trois d’affilée) en continu des parties de jeux vidéo effectuées par les plus grands noms du stream français. Les spectateurs peuvent alors faire des dons qui sont reversés à différentes œuvres caritatives (une différente à chaque édition) telles que « Médecin sans frontières », « save the children », « l’institut pasteur » ou « Amnesty International ».

En cinq ans, le phénomène est devenu viral et chaque année les dons générés dépassent l’année précédente et battent des records mondiaux puisqu’en 2019 il s’agit du record le plus lucratif du monde sur Twitch. Record qui sera battu par la même équipe l’année suivante avec plus de 5 millions d’euros de dons. Au delà du fait que les streamers prennent de leur temps pour tenir le live aussi longtemps, c’est surtout les dons des spectateurs de la communauté gamers qui sont vraiment à saluer.

Crédits photo : inconnu

2. La tournure inattendue de VRchat : "Humans in VR"

VRchat est plus une plate-forme qu’un jeu à proprement parler, il s’agit d’un endroit où les gens peuvent se retrouver en ligne munis de leurs casques VR dans la peau d’un avatar et discuter avec d’autres utilisateurs. Forcément on dénote quelques utilisations de la plate-forme désastreuses, comme l’apparition d’un meme raciste dessus, mais pendant le confinement un membre du nom de Syrmor a commencé à interviewer des gens qui se confiaient sur leur quotidien.

De là, la plate-forme s’est un peu transformée en groupe de parole beaucoup plus sérieux et touchant, des gens racontant leurs quotidiens lorsqu’ils étaient SDF, la maladie ou la perte d’un proche, les stress post traumatique… Le tout de façon complètement bienveillante et où tout le monde s’écoute, ce qui semble faire du bien à ceux qui parlent, surtout en période de pandémie et d’enfermement. Il en résulte plusieurs dizaines de vidéos qu’on pourrait presque qualifier de documentaires et c’est franchement cool.

3. Les funérailles et les hommages à des joueurs

La première de ces deux histoires est arrivée sur les serveurs de World of Warcraft lorsque des joueurs d’une guilde ont appris la mort de l’une de leurs membres sous le pseudo « Fayejin ». Bien que les membres de son groupe ne l’aient jamais rencontrée, ils ont organisé une veillée funéraire dans le jeu à laquelle pouvaient participer les membres pour se recueillir, ce qui a fait venir plusieurs dizaines de joueurs dont certains qui n’avaient même jamais joué avec elle.

La deuxième anecdote concerne un joueur sous le pseudo de « Codex Vahlda » âgé de 29 ans qui était hospitalisé et maintenu dans le coma au cours de ses dernières heures. L’information est remontée jusqu’à son équipe de jeu qui a alors propagé la nouvelle sur le serveur où jouait le jeune homme. Ainsi, près d’une centaine de personne, encore une fois des inconnus, sont allés rendre hommage sur de nombreux serveurs du jeu, s’agenouillant dans la « salle commune », faisant un signe de prière ou illuminant des lanternes pour écrire son nom (image).

4. Une mission de sauvetage de 600h pour un joueur perdu

Dans le jeu « Elite Dangerous », vous pouvez vous promener dans l’espace en vaisseau jusqu’à un certain point qu’on appelle « le vide » où vous allez vous perdre, ce qui peut vous faire vous « échouer » si vous venez à manquer de carburant et c’est ce qui est arrivé à un joueur qui est allé un peu trop loin de la base la plus proche. Littéralement perdu dans l’espace pendant 3 mois sans moyen de revenir, c’est un groupe du nom de « Fuel Rats » (rats du carburant) qui a tenté une opération d’envergure pour aller lui apporter le carburant nécessaire pour revenir.

Et c’est une mission préparée, calculée et longue de 600 heures qui a été opérée par l’équipe qui a finalement sauvé le joueur perdu. Pas de récompense, pas d’argent à la clé, juste des gens qui voulaient aider quelqu’un en prenant beaucoup de leur temps. Ça peut paraître stupide ou insensé, mais des inconnus qui prennent 600 heures sur leur temps libre pour aider quelqu’un c’est quand même beau.

5. Le père de famille qui crée le serveur Minecraft pour les enfants autistes

Stuart Duncan est le père d’un enfant autiste avec lequel il joue à Minecraft. Désolé de voir que son enfant était souvent embêté sur des serveurs du jeu, il a décidé de créer et de maintenir à plein temps un serveur pour personnes autistes et pour les gens bienveillants en abandonnant son travail de développeur web. Et le succès du serveur « Autcraft » est devenu rapidement conséquent puisque de nombreux joueurs ont rejoint celui-ci pour profiter du jeu en toute quiétude et avancer ensemble sans être emmerdé par des gros cons.

6. La commémoration de l'armistice de 1918 sur les serveurs de Battlefield

Les joueurs sont décidément pleins de surprises, notamment ceux du jeu « Battlefield » qui est un jeu de guerre comme « Call of Duty » dont l’opus concerné revisitait les grandes batailles de la première guerre mondiale. Le 11 novembre 2018, une véritable trêve a été observée sur plusieurs serveurs : les joueurs ont arrêté de se battre et ont respecté deux minutes de silence pour commémorer les cent ans de l’armistice dans un évènement quasi mondial « the day we stopped fighting ».

7. Les gamers qui punissent les scalpers

Les « scalpers » sont ces gens qui achètent des consoles ou des cartes graphiques en masse pour les revendre à des prix aberrants par la suite, profitant de la pénurie pour gonfler les prix. En gros ce sont de vrais enfoirés, ne vous y méprenez pas, c’est exactement le même genre de personnes qui achètent 20 places de concerts et les revendent à prix d’or. Aux USA, de nombreux joueurs fatigués de subir ce genre de comportements ont alors décidé d’agir en se faisant passer pour des acheteurs potentiels et en donnant rendez-vous aux scalpers pour effectuer la transaction. Sauf qu’en réalité ils ne se rendaient pas sur les lieux mais s’arrangeaient pour que plusieurs scalpers s’y retrouvent en même temps afin de bien passer pour des gros cons. C’est pas grand chose, mais c’est drôle.

8. L'ange bleu de Fortnite

Inutile de présenter Fortnite et le fait que le jeu est généralement adoré des plus jeunes. Pendant la période de confinement les violences infantiles ont beaucoup augmenté et les plus jeunes ont beaucoup de mal à entrer en contact avec l’extérieur pour le faire savoir. C’est là que l’association « l’enfant bleu » est entré en scène sur Fortnite en utilisant un avatar représentant un ange bleu auquel les jeunes joueurs pouvaient venir se confier. L’opération secrète a été alors relayée de façon assez discrète par plusieurs streamers et joueurs suivis par de nombreux jeunes spectateurs. Disponible 24h sur 24 tous les jours, l’ange bleu était alors un moyen « sécurisé » de dénoncer des abus et c’est grâce à un travail de concert entre l’association et les streamers qu’il a été un succès.

9. L'affaire Gamestop

Vous pouvez aller lire les infos pour comprendre l’affaire Gamestop si vous voulez plus de détails, mais en gros il s’agit d’une initiative lancée par plusieurs utilisateurs de Reddit qui voulaient sauver le géant de la vente du jeu vidéo Gamestop en empêchant les boursiers de continuer à le couler. On a beaucoup parlé du phénomène car il avait provoqué un véritable séisme à Wall Street, une petite communauté de joueurs et de petits boursicoteurs qui avaient fait trembler un géant, c’est assez rare pour en parler.

De quoi respecter encore plus ces philanthropes 2.0 du jeu vidéo. Si vous avez d’autres exemples n’hésitez pas à les partager en commentaires. Les bienfaits des jeux vidéo n’existent visiblement pas qu’au niveau physique et mental mais aussi sur le plan humain.

Sources : Wikipédia, Gameranx, Cracked, Eurogamer, Creapills.