Si comme moi tu pues des aisselles au point de faire fuir le voisinage, tu utilises évidemment un maximum de déodorant ; et ce été comme hiver. Le problème, c’est que tu ne fais pas forcément attention à ce qu’il y a dedans et aux recommandations d’usage. Heureusement, on est là pour te donner des trucs et astuces afin d’avoir une utilisation plus performante de ton déo et d’éviter de mourir d’un cancer causé par des saloperies de produits chimiques. Non non, ne nous remerciez pas !

1. Certains composants sont très toxiques à long terme

Si tu scannes le code-barres de ton déodorant, tu risques d’être surpris en trouvant tout un tas de trucs nocifs dans la composition. Dans les déodorants en spray, il y a des gaz propulseurs tels que le butane ou le propane qui sont très mauvais pour le corps et pour l’environnement. Le déo peut aussi contenir des sels d’aluminium et des parabens suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (qui perturbent le système hormonal).

2. Un composant peut être naturel ET dangereux

On entend toujours que « si c’est naturel, c’est que ça doit être mieux ». On oublie assez vite qu’on trouve aussi du poison dans la nature et certains composants du déodorant en font partie. La pierre d’alun est souvent mise en avant pour ses bienfaits naturels, mais utilisée quotidiennement, elle peut devenir nocive. En effet, cette pierre contient de l’aluminium qui a été reconnu comme toxique par les scientifiques.

3. Il ne faut pas appliquer le déodorant en couches

Avec un déodorant à bille, on a tendance à appliquer plusieurs couches de déodorant alors que c’est complètement inutile. Le déo n’est utile que quand il est mis sur une peau sèche et propre, il ne faut donc pas en mettre au milieu de la journée si on a déjà mis du déodorant le matin. Normalement, une couche suffit, pas la peine de repasser plusieurs fois sur l’aisselle avec la bille.

4. Mettre du déodorant quand on a déjà transpiré, ça ne sert à rien

Si on transpire au milieu de la journée et que des jolies auréoles commencent à apparaître sur le t-shirt, on se dit « tiens, je vais mettre du déo ». Le truc, c’est que le déodorant n’est efficace que s’il est appliqué sur une peau sèche. L’idéal, c’est donc d’évacuer la transpiration avec une serviette en papier humide ou un gant de toilette et de se sécher après en tamponnant avec une serviette sèche. Ensuite, on peut mettre du déo sereinement.

5. Il faut savoir faire la différence entre déodorant et antitranspirant

Le déodorant n’est déjà pas idéal pour le bien-être de ton corps mais ce qu’il y a de pire ce sont les antitranspirants. Ces produits permettent de resserrer les voies sudoripares pour empêcher complètement la transpiration. Le truc, c’est que la transpiration est utile, elle n’existe pas juste pour te faire chier. Elle permet de garder ton corps à la bonne température et d’évacuer des toxines.

6. Il ne faut pas oublier d'accorder l'odeur du déo avec celui du parfum

Beaucoup de gens mettent du parfum tous les jours et parfois, on sent qu’il y a une incohérence dans les odeurs. Si ton parfum et ton déo ont des odeurs fortes, ça risque de poser problème pour tous les gens que tu vas croiser dans la journée.

Crédits photo : Topito

7. Il est conseillé de mettre du déodorant avant de se coucher

Si tu te douches le soir et non le matin, il vaut mieux mettre du déodorant après avoir pris ta douche et avant d’aller te coucher. D’après des recherches, c’est la nuit que les odeurs se développent le plus et comme on l’a dit précédemment, il est toujours plus efficace d’appliquer le déodorant sur une peau propre et sèche.

8. Ne mets JAMAIS du déodorant sur des muqueuses ou une zone tout juste rasée

Ça parait évident, le déodorant est fait pour les aisselles uniquement. Alors on ne tente pas d’en mettre dans son caleçon comme les ados dans les films américains parce que c’est SUPER IRRITANT. N’en mets pas non plus si tu viens de te raser ou de t’épiler, même les déodorants sans alcool peuvent irriter la peau.

Heureusement qu’on est là pour te donner des conseils et astuces sur ta maison et ta vie en général, espèce d’assisté de la life.

Sources : Selection – GQ – Que choisir