Autant, faire des erreurs avec des multiprises c’est pas très grave (au pire on risque juste de foutre le feu chez soi). Autant faire des erreurs avec des capotes ça peut être très grave. Et nous allons le découvrir tout de go.

1. Le garder après l'éjaculation

Après avoir fait du sexe on a parfois la flemme de virer ce morceau de plastique dignement rempli d’une substance musquée et de chiller avec des muqueuses encore très proches. C’est une erreur tout simplement parce que les fluides peuvent s’échapper de la capote et se retrouver en contact avec ton ou ta partenaire. Du coup, c’est un peu comme si ça servait à rien d’avoir mis des capotes pendant toute la partie de sexe et ça, ça fout vraiment la chienne.

Quant aux personnes très étranges qui gardent leur capote plusieurs mois après leur dernier rapport sexuel, sachez que non seulement je les respecte, mais qu’en plus je vois pas pourquoi je devrais l’enlever alors que ça tient super chaud à mon kiki.

2. Mettre des capotes de merde

Allez c’est bon làààà faites pas vos radasses avec les préservatoches. A moins de niquer 5 fois par jour, ça reste un budget accessible et on vous conseille donc de fuir la sous-marque si vous voulez éviter les craquages de plastique très agaçants en plein rapport sexuel.

3. Ne pas avoir de capotes sur soi

Les gars, la capote c’est jusqu’à preuve du contraire le meilleur moyen de lutter contre la transmission d’IST. Donc peu importe que vous soyez en couple ou pas, que vous ayez prévu de pécho ou pas, que vous ayez vos règles ou pas, que vous soyez épilés du SIF ou pas, il n’est jamais inutile d’avoir une capote nichée dans son sac. Si vous ne l’utilisez pas, vous pourrez toujours dépanner quelqu’un ou faire en dernier recours une bombe à eau afin de compenser votre frustration sexuelle.

4. Ou le virer trop tôt

Il y a des gens un peu teubés (posons les termes) qui virent leur capote avant la fin du rapport sexuel. Genre à quel moment ? Faites pas ça bordel, jouez pas aux cons.

5. Mettre des capotes pas à sa taille

Inutile de lutter contre la réelle taille de ton pénis. Porter des capotes trop petites ou trop grandes rendra non seulement le rapport désagréable mais surtout risqué.

6. Même pour les fellations la capote est recommandée

Certes, on ne risque pas de tomber enceinte en se livrant à l’art de la peu-pi, mais les IST sont tout autant transmissibles par voie orale, donc il y a nécessité à se protéger, même pour les préliminaires.

7. Garder ses capotes dans son portefeuille

Il ne faut pas stocker ses capotes n’importe où. En tête de liste des lieux qu’il faut le plus éviter : le portefeuille, la poche. Et c’est un peu couillon parce que c’est en effet là où on les garde le plus. Dans un portefeuille, l’emballage de la capote peut s’abîmer (il va sans dire qu’un emballage perforé est inacceptable) et dans la poche, l’efficacité de la capote peut être altérée par la chaleur du corps. Or les capotes c’est comme les bonnes bouteilles de pinard, il faut les conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

8. Mettre deux capotes

Ça peut sembler fou, mais il existe des gens qui ont ce genre de réflexes chelous. Si tu fais partie de ces étranges hurluberlus, sache que tu te fourvoies dans l’erreur. A moins d’avoir deux teubs, il est inutile d’enfiler deux capotes.

9. Ne pas vérifier la date de péremption

Les capotes c’est pas comme le chocolat. On doit faire vraiment gaffe à la date de péremption, car au-delà de celle-ci, la capote peut craquer. Trop craquante en faitch.

10. Ne pas utiliser de lubrifiant

ALERTE GENERALE INFORMATION PRIMORDIALE D’URGENCE MAXIMALE :

Il est tout à fait normal d’utiliser du lubrif’ et surtout quand on met des capotes. Soyez juste pas couillon en foutant du lubrifiant à l’intérieur de la capote ce qui ne sert à rien. Bref, lubrifiant fuel for life.

Bientôt, on vous servira un top sur les erreurs à ne pas faire avec sa capote de voiture. Ce sera beaucoup moins interessant.