S’il y’a bien une chose dans la vie que j’aime vraiment énormément et que je prends (un peu trop) au sérieux, ce sont les karaokés. Alors oui, peut-être, c’est possible que je connaisse par cœur tous les meilleurs karaokés de Paris. Il y a également des fines chances pour que j’aie mon micro personnel que je garde dans un coffre fort afin de l’emmener avec moi à tous mes karaokés. Par contre, si vous avez vu un article passer dans le journal « Une jeune femme assassine son copain après qu’il ait mal chanté Manhattan Kaboul au karaoké », ça je vous jure que c’est pas moi, promis. Et puis, la chanson c’était Les mots bleus déjà, et c’est pas de ma faute s’il chantait mal.

1. Celui/celle qui chante bien et qui impressionne vraiment tout le monde

Ça arrive peu, c’est sûr. On parle d’un phénomène aussi rare qu’une éclipse ou que de voir Eric Zemmour dire des trucs sensés. Mais quand même, des fois ça arrive d’avoir quelqu’un qui chante vraiment très bien, et puis on est tous impressionnés et y’a plus personne qui souhaite chanter après ça. Bah ces mecs c’est mon pire cauchemar ok, instaurez une loi qui fait que seuls les gens qui chantent mal ont le droit de chanter, je sais pas, mais faites quelque chose bon sang, là je vis une humiliation publique.

2. Celui/celle qui est vraiment trop bourré.e pour prononcer une seule parole correctement

« Deux étrangers au bout du monde, si différents

Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant

Pulvérisés, sur l’autel, de la violence éternelle »

devient soudainement

« Deux gégés au bout zhzjqsdbcnalqlsnckzqlsbc » et franchement c’est pas grave hein, c’est bien aussi c’est pas grave.

3. Celui/celle qui pense être seul.e et s'approprie le micro

Alors, Myriam je te jure je t’aime beaucoup. Mais si tu passes encore une fois une de tes 12 musiques que seule toi connais, je te jure que je prends des cailloux et je te les envoie dessus sans vergogne.

4. Celui/celle qui crache un peu trop dans le micro et c'est pas très Covid

Après, les karaokés sans micro c’est bien aussi hein. Et les karaokés sans micro qui possède plus d’eau que les chutes du Niagara, bah franchement je vous jure c’est encore mieux.

5. Celui/celle qui chante pas du tout en rythme et c'est super gênant

…T’inquiète, continue comme ça Serge, y’a absolument rien qui nous gêne. Rien.

6. Celui/celle qui se prend pour Mariah Carey

Enfin, c’est Mariah Carey hein, c’est vrai. Mais c’est Mariah Carey à l’âge de 12 ans, quand elle a été atteinte d’une grosse pneumonie et d’une extinction de voix qui a fait qu’elle a failli y passer, couplée en plus d’une mue de la voix aigüe qui eu pour conséquence que les gens l’appellent « Mario » au lieu de « Mariah » pendant 6 mois. Mais t’inquiète Mélanie, un jour tu deviendras Mariah, j’en suis sûre.

7. Celui/celle qui FORCE trop pour mettre "Sous le vent" et qui gêne tout le monde

Ça marche aussi quand c’est pour mettre du Eminem. Monsieur, malgré l’évidence, vous n’avez pas l’air de bien saisir l’information alors je me permets de vous le dire : on est vraiment très gênés, et c’est pas comme ça que vous allez impressionner les meufs en face de vous.

8. Celui/celle qui maîtrise pas trop l'anglais (mais bon chacun ses faiblesses hein)

Après, je demande pas à ce que tous les gens avec qui je fais des karaokés soient complètement bilingues hein, je suis pas une grosse reloue à ce point. Mais quand même, si je pouvais éviter d’entendre « children », « chhildweune », bah franchement ça me déplairait pas.

9. L'enfant qui squatte le micro et tout le monde trouve ça "trop trop mignon"

Mais moi je trouve pas ça mignon du tout Timéo, moi j’ai envie que tu te pisses dessus devant tout le monde et que tu partes en pleurant, laisse-moi chanter « Les lacs du Connemara » petit égoïste. Sérieux, les gosses qui comprennent pas les enjeux du karaoké, moi ça me tend.

10. Celui qui est venu en kimono et qui n'a vraiment rien compris

…On a dit « karaoké » Enzo, pas karaté, putain.

Qui est chaud pour un petit karaok’ avec moi la semaine pro ? Envoyez-moi des messages, on monte un groupe.