Chez Topito on aime les blagues, mais avant tout on aime les gens. Ce top n’est pas un top qui concerne la première option, mais la deuxième. Vous avez probablement vu les images violentes de l’évacuation du camp de migrants place de la République et comme nous avez été choqués. Nous ne parlerons pas ici de ces évènements, mais essaierons de vous donner des conseils sur ce que nous pouvons faire, ensemble, pour aider ces personnes qui ont risqué leurs vies pour fuir un quotidien horrible et se retrouver à dormir dans la rue, tout comme nous l’avions fait dans ce top pour les sans-abris. Toutes les aides se valent, et aider les migrants ou les sans-abris compte autant car vous aidez et que le principe reste d’empêcher des gens de crever sous nos fenêtres. Mais il existe spécifiquement des aides pour les migrants et c’est de celles ci dont nous allons parler.

1. Faire des dons

Principalement financiers pour aider les associations locales, votre argent sera utilisé à bon escient pour nourrir, habiller et loger les personnes les plus démunies. En ces temps froids et avec l’hiver qui arrive, si vous avez des vêtements chauds en rab que vous ne mettez plus, pensez à donner. Des conteneurs sont mis en places dans plusieurs villes pour que leur contenus soit distribué aux personnes qui dorment dehors. Les fournitures de premières nécessités sont aussi les bienvenues. Renseignez-vous avant d’envoyer afin de ne pas submerger les centre d’accueils de dons déjà en nombre importants, ceux-ci dressent régulièrement des listes de choses urgentes.

Liens pour faire des dons financiers : L’auberge des Migrants, Utopia56, Croix-Rouge, Coeur & Action, Secours Populaire, CareFrance, France Terre d’Asile, Unicef.

2. Faire du bénévolat

Ça aide énormément, et pour cela plusieurs associations qui ont besoin de main d’œuvre sauront vous accueillir. Si des camps de migrants sont présents dans votre ville vous pouvez aider ou faire la maraude pour les sans-abris dans le cas contraire. Renseignez-vous localement pour savoir quelles associations sont présentes.

Lien bénévolat : Tous Bénévoles, La cloche, France Terre d’Asile.

3. L'interpellation politique

En signant des pétitions que vous voyez circuler sur internet, en écrivant à vos élus locaux afin de les interpeller et en essayant de faire bouger les choses localement vous serez très utile. Ces actions comptent beaucoup plus qu’elles ne peuvent paraître.

4. Proposer un logement

Si vous en avez les moyens / la possibilité, devenir famille d’accueil est l’une des actions les plus importantes. En dehors du fait qu’elle désengorge les centres d’accueils, cette action peut donner aux réfugiés le réconfort de vivre dans un vrai logement. Cette action est temporaire, le temps de trouver une place dans un centre d’accueil et cela ne vous engage principalement que pour des durées limitées.

Liens pour héberger : JRS France, SINGA, Revivre.

5. Participer aux rassemblements citoyens

Localement aussi, si des rassemblements sont prévus vous pouvez vous y rendre. Comme la signature de pétitions ces actions peuvent être vraiment utiles et avoir un poids sur les décisions politiques (locales ou nationales).

6. Donner un téléphone portable et une carte sim pré-payée

N’importe quel téléphone du moment qu’il permet de communiquer. Dans ces moments là les personnes sont souvent en situation de détresse sans la possibilité de contacter leur famille ou une aide quelconque, un téléphone leur permet donc de rassurer leur proche et d’être contactés. Pas besoin d’investir dans le dernier I-Phone.

7. Proposer des cours de français

Vous pouvez effectivement donner des cours de français aux migrants afin de les aider à dialoguer et s’intégrer plus rapidement. En leur donnant l’accès au langage local ils pourront gagner en autonomie dans leurs démarches sur le territoire français. L’association Baamasso permet de mettre en lien les volontaires avec les migrants.

8. S'informer

Plus vous vous informerez sur le sujet, plus vous saurez comment aider et connaitrez les points utiles et urgents sur lesquels agir en priorité. Évidemment, cela ne pourra en plus que vous aider à motiver d’autres gens.

Liens d’informations : InfoMigrants, France Terre d’Asile.

9. Vous renseigner sur les permanences juridiques

Même si nous ne sommes pas avocat c’est bien de connaître les grandes lignes de celles ci afin de rediriger les gens qui ignorent quels sont leurs droits. Vous pouvez vous renseigner sur le site de la Cimade.

10. Les actions simples

Ces situations d’urgence qui s’appliquent déjà aux sans abris, et comme pour eux il y a des choses que l’on peut faire comme leur donner une couverture de survie en hiver (et leur préciser qu’il ne faut pas les porter au dessus d’une grille d’aération pour pas se brûler, un accident qui arrive souvent), leur demander directement quels sont leurs besoins spécifiques, essayer de parler avec eux. Vous pouvez retrouver les trucs à faire quand on voit quelqu’un dormir dehors par grand froid et les choses qu’on ne pense pas à donner aux sans-abris mais qui sont quand même utiles.

N’hésitez pas à partager vos informations et vos conseils en commentaires et autour de vous. Si des associations locales travaillent près de chez vous ou des initiatives prennent place dans votre secteur géographique, écrivez leur nom dans les commentaires également, ils sont là pour ça.

Sources et liens utiles : Secours Populaire, Secours catholique, L’obs (comment aider), L’obs (guide aide aux réfugiés), Amnesty International.