Cette période de l’année est difficile pour tout le monde : on n’en peut plus de cette pandémie, d’être seul chez soi, de ne même plus pouvoir sortir pour faire ses courses et en plus de ça, il fait super froid. Le truc, c’est que c’est beaucoup plus difficile pour certaines personnes : les personnes financièrement précaires bien sûr, mais également les étudiants. Parce que oui, avoir 20 ans en 2020 c’est vraiment très difficile. Les étudiants sont bloqués chez eux, parfois très loin de chez leurs parents dans une ville où ils ne connaissent personne, ils n’arrivent plus à travailler en distanciel et ne peuvent même plus se reposer sur un job alimentaire pour manger à la fin du mois. En plus de la précarité financière et de la difficulté pour étudier, une majorité de jeunes vit aujourd’hui un mal-être psychologique très difficile à surmonter. Pour essayer de relayer l’information et pour remettre du baume au cœur avec ces initiatives solidaires, on vous partage quelques actions mises en place pour aider les étudiants en galère.

1. Des réductions et paniers au supermarché

Après l’initiative d’Intermarché de faire des bons d’achat pour les étudiants, c’est au tour de Michel-Edouard Leclerc de promettre la mise en vente des panier-repas les moins chers du marché très rapidement. D’après son interview chez RTL, on peut s’attendre à un panier-repas à moins de deux ou trois euros avant le mois de mars.

2. Des panier-repas solidaires de restaurants et associations

Partout en France, les associations et les restaurants ont commencé à se mobiliser pour nourrir les étudiants à moindre coût. Le 13 février prochain, l’association Collectif Solidaire a prévu de réunir à Paris des bénévoles mais aussi des chefs cuisiniers pour préparer près de 600 repas. Toujours à Paris, le restaurant Le Reflet propose des repas complets à un euro pour les étudiants le jeudi et le vendredi. Evidemment, le Secours Populaire et les Restos du Cœur sont aussi de la partie avec des repas offerts un peu partout en France.

3. Des kebabs offerts

Mardi 9 février, un fast-food de Reims a décidé d’offrir des kebabs à tous les étudiants précaires se présentant entre 14h et 15h avec leur carte étudiante. Environ 200 étudiants sont venus se nourrir sous le regard du gérant qui dit être content d’avoir pu faire ce geste mais triste de voir autant de jeunes en galère.

4. Des psychologues bénévoles

À Lyon, le Collectif de solidarité étudiante monté par deux enseignantes-chercheuses a décidé de venir en aide aux étudiants victimes de détresse psychologique. Après avoir offert des denrées alimentaires, le collectif s’est rendu compte que les étudiants avaient aussi besoin d’un soutien psychologique. Il s’est alors doté de sa propre cellule d’aide et de consultation et ce sont des psychologues et psychothérapeutes professionnels qui donnent bénévolement de leur temps pour aider les jeunes.

5. Des propositions de stage et d'alternance

Sur Twitter, un nouveau hashtag #SauvonsNosAlternants a été créé dans le but de venir en aide aux étudiants qui se retrouvent sans aucune offre disponible. De nombreux étudiants sont aujourd’hui en incapacité de valider leurs études par manque d’annonces de recherche de stagiaire ou d’alternants. Par solidarité, de nombreuses agences de publicité et des entreprises dans d’autres domaines ont mis des offres en ligne.

Bien sûr, si vous avez vu passer d’autres actions solidaires de ce type n’hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires.

Sources : Ouest-France Le MondeLa Ruche