Dur dur de rester une personne forte et saine d’esprit, quand on te ramène toujours au vice… Toi t’es là, à vouloir être quelqu’un de bien, à faire attention à toi, à ton corps, à ton moral, à ton équilibre,… Mais t’as toujours un connard pour te dire que t’es chelou. De toute façon, c’est toujours pareil, quand on est meilleur que les autres, on nous critique. Voici un top non-exhaustif de ce qu’on fait bien, mais qui agace les autres. Si tu te reconnais, on te respecte. Fort.

1. Ne pas boire d'alcool

« QUOI ?!!! MAIS COMMENT TU FAIS POUR T’AMUSER EN SOIRÉE ??? » Scoop : je profite. Je chante. Je danse. Je rigole avec mes potes. Mieux, je prends des vidéos d’eux arrachés en train de danser nus sur une table ; et je m’en sers pour les faire chanter (il ne faut pas vraiment faire ça en vrai hein). Alors, qui c’est qui s’amuse le plus, finalement?

2. Ne pas fumer

« Allez pause clooooooopes ». Et toi, tu restes là, comme un con devant ton ordi. Pendant que tes collègues créent pleins de nouveaux souvenirs sans toi. C’est dur. Vraiment dur. Je te jure, on compatit. On en parlait justement, tout à l’heure, à la pause clope, juste avant ce fou rire incroyable là. Putain, meilleur souvenir. Tu sais, c’est quand Tim a dit que… Ah non, pardon, t’étais pas là.

3. Dormir

Alors que pourtant, sur l’échelle des priorités pour survivre, c’est en haut du classement. Je te jure, si tu ne dors pas, dans deux semaines, t’es plus là pour nous en parler. Dans 11 jours et 25 minutes pour être précis. Sauf si t’arrives à battre ce record complètement con, détenu depuis 1964 par l’Américain Randy Garner. ALORS PUTAIN, ARRÊTEZ DE ME CASSER LES COUILLES QUAND JE REFUSE DE SORTIR POUR DORMIR. Pardon, je m’emballe. Je dois être fatiguée.

4. Réviser

Dans la même lignée que le sommeil, rares sont les potes qui comprennent que tu préfères passer une nuit blanche à bûcher ton exam, plutôt qu’à boire des canons. En général, ce sont les rois de la culpabilité. « Mais vas-yyyy, on a qu’une seule vie », « tu ne vas pas voir passer ta jeunesse si tu bosses tout le temps », ou encore « si tu ne sors pas aujourd’hui, tu ne sortiras jamais ». Merci les gars. Mais si je n’ai pas mon diplôme aujourd’hui, je ne l’aurais jamais non plus.

5. Être gentil

Toi, tu veux juste aider, être serviable et attentionné. Parce que t’es comme ça, un petit ange tout gentil. Mais aux yeux de tes potes : t’es « trop bon, trop con ». Et on se fout de toi à chaque fois que tu donnes une pièce à un SDF, que tu passes ton cours à celui qui sèche tous les 3 matins, ou que tu redonnes une deuxième chance à ton ex. Alors qu’au fond… Non en fait, tes potes ont raison. On reprend pas un ex putain !!! A noter : Aux yeux de tes profs, de ton boss ou de tes collègues : t’es juste un putain de lèche-cul.

6. Economiser

Définition du dictionnaire : utiliser avec mesure son argent. Définition selon tes potes : être un gros rat sans âme, prêt à manger des pâtes et boire de l’eau au bar tous les jours, pour garder ton fric « au cas-ou ». Ils n’ont pas complètement tort. Mais au moins, si un jour il t’arrive une merde, toi t’es paré.

7. Ne pas inviter des membres de ta famille à son mariage

« QUOI ? TU N’AS PAS INVITÉ GRANDE TANTE DÉDÉ??? Elle doit être tellement malheureuse. » Merci maman. Mais je m’en tape que tata Dédé soit malheureuse : je ne l’ai jamais vue ! Idem pour tous ces cousins, meufs de pote ou demi-frère du cousin de la coiffeuse. Chez Topito, on te soutient. Ne pas inviter des gens que tu n’aimes pas à ton mariage : c’est éviter de transformer le plus beau jour de ta vie en un bain d’hypocrisie. Et puis, quelle force tu as ! Porter sur tes épaules la culpabilité de ne pas avoir invité tous ces gens, d’avoir fait autant de malheureux, pour le reste de ta vie… On n’aimerait pas être à ta place.

8. Être silencieux

Toi t’es là, tranquille dans ton petit monde. Tu ne parles pas, tu fais ta petite vie sans faire chier personne. Posé, au calme, en accord avec toi-même, heureux dans ta bulle. MAIS NON, C’EST TROP DEMANDER. Y a forcément un connard pour te dire que tu es associable. Triste. Timide. Ou chelou. Mais BORDEL J’EN AI JUSTE RIEN À FOUTRE DE CE QUE TU RACONTES. DONC JE NE DIS RIEN. POUR MON BIEN-ÊTRE COMME POUR LE TIEN. TU COMPRENDS ?

9. Lâcher son téléphone

Bah ouais, des fois, ça fait du bien de l’oublier un peu. De faire un autre truc. Boire une bière. Faire un ping-pong. Des trucs qui détendent quoi. Et oui, ça arrive parfois, de ne pas avoir envie de répondre tout de suite à un message. De se dire qu’on le fera plus tard. Et d’oublier. De zapper de rappeler sa mère. Sa grand-mère. Ou pire : sa meuf. En soit, ce n’est pas grave. Mais ne t’étonnes pas si plus personne ne t’aime.

10. Être fier de soi

Toute ta vie on te répète « tu peux être fier de toi » quand tu atteins un objectif. Mais quand tu avoues être fier de toi, là, tu deviens un putain de prétentieux imbu de lui-même. Y aurait pas un peu de jalousie derrière tout ça ? Moi en tout cas, je suis très fière de taffer chez Topito. (Confère le passage sur les lèches-culs, un peu plus haut.)

Alors, t’es team petit ange qui fait tout bien, ou démon qui essaie d’entraîner tes potes dans ta chute ? Perso, je vais aller m’en griller une pour préparer mes poumons à la soirée de ce soir !