Bon, c’est pas pour affoler tout le monde (comme si vous aviez besoin de moi pour ça), mais il y a quand même pas mal de chances pour que beaucoup d’écoles referment leurs portes dans pas longtemps, rapport au fait qu’il y a un con de virus qui a décidé de décimer une partie de la population mondiale. Pas sympa le gars, je sais. Et vu qu’il se propage encore plus rapidement que les propos racistes de Nicolas Sarkozy à heure de grande écoute, il se pourrait que dans peu de temps, on se retrouve tous enfermés chez nous, avec les enfants. AGAIN.

1. Pleurer

Parce que tu sais ce que c’est maintenant, de te retrouver coincé•e chez toi pendant des semaines avec ton môme. Tu te souviens du confinement, des interdictions de mettre le nez dehors, de ton môme qui tourne en rond tout en devant télétravailler à peu près correctement. Tu sais, et tu pleures.

2. Refaire du pain

Parce que pourquoi pas après tout, tu n’as jamais pu terminer le levain que tu avais toi-même fabriqué la dernière fois, autant qu’il serve à quelque chose, ça serait dommage de gâcher. Puis le pain maison, ça occupe tout le monde. C’est pas bon, mais ça occupe. Et puis on avait déjà vachement ri sur la folie du pain en confinement sur Twitter alors après tout pourquoi ne pas nous replonger dans ce nuage de bonheur.

3. Lâcher tout de suite prise sur les écrans

La dernière fois, tu avais tenté de maîtriser un minimum sa consommation quotidienne de Peppa Pig et de la Pat Patrouille, avant de lâcher complètement. Suite à ça, tu t’étais rendu•e compte que ton môme n’était pas devenu un légume incapable de lacer ses chaussures tout seul, alors cette fois, tu n’attendras pas 3 semaines avant de le laisser scotcher à la télé du matin au soir.

4. Investir dans des jouets qui occupent le plus longtemps

Le tout, c’est d’investir dans des jouets avec lesquels il peut s’amuser SEUL, sans toi, en totale indépendance, pour avoir le temps de souffler (et d’envoyer tes mails du boulot, faire un zoom pour la réunion numéro 56 de la journée, ce genre de choses quoi). Les coloriages ça va deux minutes, mais ça fait pas tenir plus d’une demi-heure, faut investir dans autre chose. Bonne nouvelle, on vous avait déjà donné tous nos meilleurs conseils d’activité pendant le confinement avec un enfant de moins de 3 ans.

5. Pleurer encore un coup

Parce que tu n’en peux déjà plus, et que les premiers pleurs ne t’avaient pas si soulagé que ça. Alors c’est reparti pour un petit coup, planqué•e dans la cuisine derrière ta pâte à pain.

6. Essayer de t’organiser différemment

Tenter d’établir un programme de la journée pour ne pas te laisser déborder et envahir par tes colocs en couche culotte. Prévoir des activités à chaque moment de la journée, ne pas lésiner sur les siestes du petit dernier, fixer des règles sur un grand tableau comme Super Nanny. Même si en vrai, c’est encore Peppa Pig qui va te sauver la vie, tu le sais.

7. Tenter de trouver qui est le patient 0 de l’école

En passant des coups de fils aux autres parents pour savoir qui est le con qui a laissé venir son môme à l’école alors qu’il avait de la fièvre. Tu questionnes tout le monde plus ou moins discrètement : la maîtresse, les parents, et même ton gamin. Une fois que tu sais qui c’est, tu retrouves les parents, et tu balances des œufs pourris sur leurs fenêtres depuis la rue en les traitant de salauds. Ouais, tu vis très mal la fermeture de l’école, et il te faut à tout prix des coupables.

8. Louer tout de suite une maison à la campagne

Hors de question de te retrouver coincé dans ton petit appartement parisien pendant des semaines comme la dernière fois, tu ne vas pas le supporter. Cette fois, tu regardes tout de suite les Airbnb paumés dans le Morvan ou dans la Creuse, peu importe du moment qu’il y a un jardin et une forêt où perdre tes enfants.

9. Investir dans un Lunii

Parce qu’on ne le dira jamais assez : le Lunii, c’est la vie. Ça a sauvé le confinement de milliers de parents, ça a remplacé des heures et des heures de lectures d’histoires, ça a occupé tes enfants pendant les moments où tu te devais absolument d’être sur Zoom pour une réunion, c’est magique. Bon si vous n’avez pas de Lunii, on a aussi les meilleurs podcasts pour enfants qui devrait vous dépanner.

10. Faire des gâteaux toute la journée

Et je vais vous dire on a même mieux : apprendre à faire des gâteaux sans farine !

Au moins on peut toujours se dire qu’on a connu quelques semaines de répit. C’est toujours ça de pris.